Première ville française à avoir été élue capitale verte de l’Europe en 2013, la métropole de Nantes compte de très nombreuses entreprises à impact social et environnemental et un terreau extrêmement fertile de start-up green qui proposent des solutions et alternatives pour réussir la lutte contre le changement climatique. Tour d’horizon de ces nombreuses entreprises nantaises qui réinventent un monde durable.


Aircool, des toits blancs pour faire baisser la température

Gagner jusqu’à 6 degrés l’été en appliquant une peinture blanche réflective sur les toits ? C’est la promesse d’Aircool, fondée en mai 2020 par Maxime Claval, et qui offre une solution novatrice dans le but de rafraîchir les bâtiments. Et pleine de bon sens car la start up utilise une peinture blanche à l’eau qui a comme conséquence finale de limiter l’utilisation des climatisations.

Pourquoi on en parle ?

La technique du “cool roofing”, qui a déjà fait parler d’elle dans de nombreux pays, arrive en France. L’idée a de quoi séduire, les épisodes de fortes chaleurs étant amenés à se répéter dans le temps, en particulier dans les milieux urbains.

👉 Lire notre article sur Aircool
👉 Leur site Web
👉 La fiche Annuaire



Lhyfe, leader français de la production d’hydrogène vert

Lhyfe est une jeune start up qui développe des sites industriels de production d’hydrogène vert à partir d’énergies renouvelables. Et c’est là toute l’innovation car jusqu’ici l’hydrogène produit l’était à partir d’énergies fossiles très émettrices de CO2 comme le charbon, ce qui rendait cette technique finalement peu intéressante du point de vue global production/émission. Pour rappel, l’hydrogène peut remplacer la propulsion thermique et est utilisée notamment pour décarboner les transports.

Pourquoi on en parle ?

La technique propre de production d’hydrogène par électrolyse de l’eau est en vogue en ce moment, et Lhyfe est un acteur très avancé sur le sujet. Elle vient de lever 8 millions d’euros pour accélérer son déploiement, va créer un premier site industriel en Vendée et se projette déjà sur des projets à l’international.

👉 Lire notre article sur Lhyfe
👉 Leur site Web
👉 La fiche Annuaire



Bathô réemploie des vieux bateaux en hébergements

Bathô est un chantier naval un peu particulier installé à Rezé, près de Nantes. Acteur de l’économie sociale et solidaire, Bathô réemploie des bateaux de plaisance pour les transformer en hébergements insolites. Ajoutez à cela une dimension sociale au travers de parcours de formations et d’aides à l’insertion de personnes en marge des circuits classiques de l’emploi.

Pourquoi on en parle ?

Destinés à la décharge ou à l’incinération, Bathô offre une seconde vie ô combien insolite aux vieux bateaux des années 60 à 80 laissés à l’abandon. La filière de recyclage des bateaux étant naissante en France, la start up est donc complémentaire et propose un upcycling professionnel et original qui s’inscrit parfaitement dans la tendance d’une économie plus circulaire.

👉 Lire notre article sur Bathô
👉 Leur site Web
👉 La fiche Annuaire



Atmotrack, pour mesurer la qualité de l’air en temps réel

Lauréat de la Green Tech Verte et intervenant à la COP22, Atmotrack est un service de cartographie HD permettant de mesurer la qualité de l’air en temps réel grâce à un système de micro-capteurs. Leurs produits sont déployés en France et en Chine. Atmotrack existe depuis 2015 et compte entre 10 et 15 employés à l’heure actuelle.

Pourquoi on en parle ?

Grâce à ses capteurs installés directement sur des flottes de véhicules ou de vélos, AtmoTrack mesure en continu la qualité de l’air des villes de manière hyperlocale. Cela permet notamment aux collectivités de (re)penser l’aménagement urbain en termes de qualité de l’air. Les données d’Atmotrack servent également aux sportifs et familles pour connaître les niveaux de pollution en temps réel pour mieux planifier leurs activités. La preuve avec ce nuage connecté, installé depuis la fin décembre 2019 quai Hoche sur l’île de Nantes et qui change de couleur en fonction de la qualité de l’air. Un outil essentiel dans le développement des Smart City.


👉 Lire notre article sur Atmotrack
👉 Leur site Web
👉 La fiche Annuaire



We Do Good, pour une épargne positive

We Do Good permet aux particuliers d’accéder à une épargne qui a plus de sens. En effet, via la plateforme, vous pouvez financer des projets locaux soutenant la transition écologique. Et participer ainsi à l’économie réelle. Une sorte de reconnexion entre les citoyens et la finance, via un système d’épargne novateur et engagé.

Pourquoi on en parle ?

We Do Good est labellisée B Corp depuis peu, et voit son activité se développer grandement. Plus d’une centaine de projets ont ainsi été accompagnés et proposés au financement par la plateforme élue Fintech de l’année 2016.

👉 Leur site Web
👉 Lire notre article sur We Do Good
👉 La fiche Annuaire



Greenspector, pour un numérique écoresponsable

Greenspector édite une solution qui permet de mesurer la consommation énergie-ressources tout au long de la fabrication d’un logiciel afin de s’assurer d’une consommation d’énergie responsable des sites internet, applications mobiles et objets connectés.

Pourquoi on en parle ?

Greenspector est un des acteurs reconnus et fait partie des spécialistes français de la sobriété numérique. En effet, si Internet était un pays, il serait le 3ème plus gros consommateur d’énergie. Leur solution permet d’aider les développeurs à éviter une surconsommation de ressources, notamment sur mobile et IoT. Une tendance émergente aujourd’hui et qui devrait être la norme demain.

👉 Leur site Web
👉 La fiche Annuaire




Weenat, pour aider les agriculteurs à gérer leurs ressources

Weenat fournit des solutions d’aide à la décision basées sur des capteurs connectés qui analysent les paramètres du sol et les données météo pour permettre aux agriculteurs d’optimiser leur activité. Ces solutions permettent notamment d’améliorer l’irrigation ou de réduire l’utilisation des intrants de synhtèses (pesticides et autres produits chimiques)

Pourquoi on en parle ?

Parce que l’Agtech française est l’une des plus performantes au monde après les US. Et que dans ce secteur, les startups françaises comme Weenat créent des innovations technologiques qui accompagnent la transition agroécologique et favorisent le retour à des pratiques agricoles durables.

👉 Lire notre article sur Weenat
👉 Leur site Web
👉 La fiche Annuaire



Promus, une logistique innovante pour les circuits-courts

Promus est une startup nantaise spécialisée dans l’alimentation durable. Son objectif : mettre en relation des producteurs et des professionnels de la restauration pour faciliter les circuits courts. Son concept innovant repose sur la PromusBox : un réseau logistique qui permet de centraliser les commandes auprès des producteurs et de faciliter ainsi les livraisons.

Pourquoi on en parle ?

Plus que jamais, l’approvisionnement alimentaire local et en circuit-court apparait comme l’une des clés de l’alimentation de demain. Grâce à sa solution, Promus facilite l’aspect logistique et livraison afin de permettre l’essor de cette pratique.

👉 Lire notre article sur Promus
👉 Leur site Web
👉 La fiche Annuaire



Jho, pour des protections périodiques sans pesticides

Jho est une start-up nantaise en plein essor qui vend, par abonnement, des protections périodiques en coton bio et des produits d’hygiène féminine écoresponsables.

Pourquoi on en parle ?

Au cours de sa vie, une femme utilisera en moyenne 11 000 tampons. Or, aujourd’hui, ces produits du quotidien sont remplis de produits chimiques et toxiques, tout autant qu’ils ne sont pas recyclables ou recyclés. JHO – pour Juste et Honnête – propose donc une alternative crédible à ce sujet. D’autres alternatives aux protections hygiéniques jetables existent également, comme les protections réutilisables que plusieurs startups proposent afin de réduire l’impact économique et environnemental de ces produits.


👉 Lire notre article sur Jho
👉 Leur site Web
👉 La fiche Annuaire



Airseas, pour un transport maritime non-polluant

Airseas est une entreprise nantaise qui réinvente le transport maritime en utilisant la voile et le vent comme mode de propulsion pour les cargos.

Pourquoi on en parle ?

Aujourd’hui, ce sont 80% des échanges mondiaux qui sont réalisés par voie maritime. Par voie de conséquence, ce secteur consomme à lui seul 7% du pétrole mondial. La solution développée par Airseas assure aux armateurs une réduction de la consommation de carburant de plus de 20 %. Une manière efficace de réduire l’empreinte carbone du transport maritime. D’ailleurs, certaines entreprises privilégient elles aussi le vent comme ressource de navigation.

👉 Lire notre article sur Airseas
👉 Leur site Web
👉 La fiche Annuaire



Nutreets, l’un des leaders français en matière d’aquaponie

Nutreets développe un savoir-faire unique de production de fruits et légumes – mais aussi de poissons – afin de préserver au mieux l’environnement, le goût et la qualité des aliments produits. Elle se base pour cela sur l’utilisation de l’aquaponie.

Pourquoi on en parle ?

L’aquaponie est l’une des grandes tendances Agtech/Foodtech car cette technique permet l’essor de l’agriculture urbaine et péri-urbaine afin de favoriser une alimentation locale et sans pesticides.

👉 Lire notre article sur Nutreets
👉 Leur site Web
👉 La fiche Annuaire



Vite mon marché, des paniers de fruits et légumes bio et locaux

Vite mon marché est une start-up Foodtech qui permet aux Nantais.e.s de se faire livrer des paniers de fruits et légumes frais, bio et locaux, récupérés chez des producteurs à maximum 50km de Nantes.


Pourquoi on en parle ?

Vite mon marché répond à deux attentes majeures des consommateurs à l’heure actuelle : pouvoir consommer des produits frais et bio & favoriser le développement de l’agriculture locale via les circuits-courts. À noter que la plateforme de Vite mon marché permet d’être livré le jour même de la commande.

👉 Leur site Web
👉 La fiche Annuaire



Socleo (ex Panier local), le logiciel des circuits-courts

Socleo est un logiciel de gestion dédié aux métiers de l’alimentaire en circuit court. Accessible pour les producteurs individuels et les groupements de producteurs, il permet de faciliter le cycle de vente pour favoriser l’essor des circuits-courts.

Pourquoi on en parle ?

Le développement de la vente de produits alimentaires en circuit-court est une des tendances fortes de la Foodtech. D’une part, cela favorise l’émergence de pratiques agricoles raisonnées et le développement de l’agriculture urbaine. Par ailleurs, on s’y retrouve en matière d’impact environnemental. Cette solution pourrait donc accroître encore davantage le nombre de producteurs et de clients “locavor”.

👉 Lire notre article sur Socleo
👉 Leur site Web
👉 La fiche Annuaire


Découvrez nos autres sélections de startups green en France