En ce début d’année 2023, en matière d’économie circulaire, il faut noter que plusieurs mesures de la loi Agec votée en 2020 sont désormais applicables depuis le 1er janvier. Préserver nos ressources, valoriser le réemploi et la réparabilité, chasser le gaspillage et mieux organiser la gestion de nos déchets : tout cela possède un impact considérable, direct et rapide sur l’environnement. Ces dernières années, on a d’ailleurs pu observer que les principes de l’économie circulaire se développent et s’ancrent de plus en plus dans le quotidien des français ainsi qu’au sein des entreprises.

Ces dernières sont de plus en plus nombreuses à adapter une partie de leurs modèles, poussées par l’émergence d’un écosystème de startups et PME innovantes engagées sur ces problématiques majeures. Un écosystème qui attire d’ailleurs les investisseurs et qui continue sa progression et son passage à l’échelle. L’occasion pour nous de revenir sur les levées de fonds marquantes des startups de l’économie circulaire en 2022.


Anti gaspillage

My Troc : La start up fondée en 2015 permet de donner une seconde vie à certains matériels et stocks, favorisant le troc et les échanges entre structures. Elle a levé 1 million d’euros auprès de plusieurs business angels, ainsi que BPI, PIE et BNP, afin de développer une nouvelle plateforme d’échange.
👉 Lire notre article sur MyTroc

Phenix : le leader de l’antigaspi alimentaire, notamment pour la grande distribution, a annoncé en 2022 une nouvelle levée de 15 millions d’euros. La startup accueille à son capital trois nouveaux fonds : le fonds BNP Paribas Solar Impulse Venture Fund, BNP Paribas Asset Management via le fonds BNP Paribas Social Business Impact, ainsi que Lombard Odier Investment Managers Sustainable Investments.  Objectif : conforter son leadership en Europe.
👉 Lire notre interview de Jean Moreau

Autre nouvelle importante en 2022 pour le secteur de l’antigaspi, c’est la startup Codabene qui a été racheté par Too Good To Go. Une opération qui représente la première acquisition du leader de l’antigaspi, qui vise à présent la création d’une suite de solutions technologiques permettant de lutter contre le gaspillage alimentaire, en s’appuyant donc sur les compétences de Codabene.


Gestion des biodéchets

Moulinot : nouvelle étape franchie dans son industrialisation pour ce spécialiste de la collecte et la valorisation des déchets organiques, avec cette levée dont l’objectif sera d’ouvrir 6 nouvelles usines d’ici 2025. Tour de table bouclé auprès de la Banque des Territoires, bpifrance, Maif Impact, BNP Paribas Asset Management, France Active, NovESS et Sycomore Impact Emploi.
👉 Lire notre article sur Moulinot

Circul’Egg : la start-up parisienne spécialisée dans la valorisation des coquilles d’œufs a bouclé sa première levée de fonds d’1 million d’euros dans le but d’accélérer son passage à l’échelle. Cette levée a eu lieu auprès de plusieurs business angels et d’un family office.
👉 Lire notre article sur Circul’Egg


Emballages

Vytal : la startup allemande et sa solution d’emballages réutilisables a réalisé une levée de fonds de 10 millions d’euros pour faire de la réutilisation la norme pour les plats à emporter et les livraisons. Le tour est bouclé auprès de Grazia Equity qui investit entre autres avec IP Group et Rubio.

Berny : la startup développe une solution d’emballages consignés avec réemploi. Sa première levée de fonds d’un montant de 2 millions d’euros va accélérer son développement auprès de la grande distribution et des industriels de l’agroalimentaire. Épopée West Web Valley II, Pays de la Loire Participations et des Business Angels entrent au capital de cette pépite nantaise.

Coqli : Coqli propose aux petites et moyennes entreprises des emballages en cartons sur-mesure pour la livraison de colis. Elle vise à réduire l’empreinte environnementale du e-commerce. La startup accélérée par l’accélérateur de Citeo a levé 650 000 euros auprès d’acteurs financiers et de business angels tels que Yeast (club d’entrepreneurs-investisseurs dans le Grand Est et au Luxembourg), le groupe ILP, I-NEO capital et Bpifrance.
👉 Lire notre interview de Julien Bocquenet, co-fondateur de Coqli

Retrouvez notre dossier sur le Circular Challenge,

l’accélérateur de projets innovants de Citeo


Réparabilité & Réemploi

BackMarket  : Le spécialiste du reconditionné avait frappé très fort début 2022 avec une levée de record de 450M€, faisant de l’entreprise une licorne française. Après une phase d’hyper-croissance, et face à certaines difficultés rencontrées sur le marché, l’entreprise a annoncé début janvier 2023 devoir se séparer de 93 salariés dont 70 en France. La rentabilité est à présent recherchée plutôt que la croissance.
👉 Lire notre interview de l’un des fondateurs de BackMarket

Fil & Fab : la start up brestoise récupère, recycle et valorise les filets de pêche usagés en vue de servir d’autres industries (plastique, cosmétique, outdoor, lunetterie…). Afin de structurer l’entreprise et de développer les zones de captation des filets, la start up souhaite lever 1,6 millions d’euros.
👉 Lire notre article sur Fil & Fab

Selency : la marketplace de meubles et objets de décoration de seconde main a levé 35 millions d’euros en série C auprès de Creadev (famille Mulliez) et de ses investisseurs historiques Accel et OLX. Après avoir pénétré le marché des particuliers, la startup souhaite toucher à présent le marché des entreprises, mais également se développer sur le marché européen de l’occasion.


Tri & Recyclage

Fairmat : la jeune entreprise développe une technologie pour recycler les matériaux dits avancés, comme les matériaux composites en fibre de carbone des filières aéronautique et éolienne. Afin de multiplier par 15 ses capacités de recyclage et de doubler ses effectifs, la startup a bouclé une seconde levée de 34 millions d’euros cette fois, auprès de Temasek, de la Compagnie Nationale à Portefeuille, de Singular, de Pictet Group,ainsi que de The Friedkin Group International.

Unico : passée par Circular Challenge Citeo, Unico est une startup qui propose aux collectivités et aux entreprises une solution clé-en-main pour faciliter et optimiser les opérations logistiques de collecte des déchets. En décembre, elle a levé 1,5 M€ auprès de Seed4Soft, Holnest, Melting Capital et plusieurs Business Angels.
👉 Lire notre interview de Clément Marty, co-fondateur de Unico

Keenat : la start up bordelaise développe des solutions de collecte et de valorisation des déchets qu’on trouve habituellement dans l’espace public, à savoir les mégots, chewing-gum ou masques. L’objectif de cette levée de 3,5 millions d’euros est d’attaquer les marchés intérieurs de pas moins de 6 pays européens. Impact Business Angels, Aquiti Gestion, Newfund, Bpifrance, France Active, MIROVA et la Banque des Territoires ont répondu à l’appel.

Lemon Tri : c’est une troisième levée de fonds pour le spécialiste de la collecte des déchets des entreprises ou collectivités, via des bacs et machines à tri. Menée auprès des investisseurs historiques de Lemon Tri auxquels s’ajoutent la Banque des Territoires, MAIF Impact, Mirova, et Amundi Finance et Solidarité, ce tour de table de 5 millions d’euros va permettre entre autres à la start-up fondée en 2011 de se développer sur de nouveaux territoires.
👉 Lire notre article sur Lemon Tri

Replace : l’entreprise a développé des solutions industrielles qui permettent de fabriquer des produits finis à partir du recyclage de déchets plastiques complexes. 2 ans après sa création, la start up annonce une levée de 4 millions bouclée auprès du réseau Yeast, du Groupe ILP et du Groupe Aisa déjà investisseur du projet. L’ambition est d’accélérer et de prendre la place de numéro 1.

Lixo : la startup a créé une solution d’IA de vision engineering capable de caractériser les déchets en temps réel et en continu afin de permettre d’améliorer le tri des déchets. En janvier, elle a levé 3,5M€ auprès de Demeter Partners, Raise Seed For Good, Amaury Bierent (Ovive et Optyma), avec le soutien renouvelé de 50 partners.
👉 Lire notre interview de Marjorie Dacet, co-fondatrice de Lixo


Un zoom sur quelques fonds d’investissements

L’Oréal a lancé en avril dernier son fonds d’investissement qui vise à développer des solutions d’innovation circulaires. Baptisé Circular Innovation Fund, ce nouveau fonds a pour ambition de “favoriser l’économie circulaire à grande échelle en soutenant les entrepreneurs qui développent des solutions innovantes d’économie circulaire dans le monde entier.”  L’Oréal, en tant qu’investisseur référant aux côtés de Demeter et Cycle Capital y contribuera à hauteur de 50 millions d’euros.

Un autre fonds d’investissement a vu le jour, le Shift4good dont le focus sera sur le secteur des mobilités et celui de l’économie circulaire. Doté à terme de 300 millions d’euros (le premier closing à 100 millions d’euros a eu lieu courant novembre), le fonds investira dans plusieurs startups en Séries A et B avec des tickets allant de 500K€ à 20M€.

De son côté, le Fonds Economie Circulaire de l’ADEME voit sa dotation augmenter de 90 millions d’euros pour 2023, pour atteindre 300 millions d’euros. Il a presque doublé depuis 2018, alors doté de 163 millions d’euros. Ce fonds accompagne les collectivités territoriales et les entreprises qui mènent sur le terrain le déploiement des politiques publiques dans les domaines du tri, du recyclage et de la valorisation.

À lire également sur ce sujet