Les intrants de synthèse – pesticides, insecticides et herbicides – sont des produits phytosanitaires qui viennent en protection des cultures contre les maladies ou les ravageurs. Dans le système agricole intensif mis en place après la seconde guerre mondiale, l’utilisation de ces produits s’est avérée essentielle pour assurer aux exploitants des rendements élevés sur de très larges parcelles. Par contre, leur utilisation n’est pas sans conséquences sur la biodiversité. Depuis les années 1970, et l’interdiction du DDT, des voix s’élèvent pour faire interdire l’utilisation de ces produits, en particulier le glyphosate et les insecticides à base de néonicotinoïdes, qui sont directement responsables du déclin des oiseaux, des insectes pollinisateurs et de la dégradation de la biodiversité des sols.

Aujourd’hui, la priorité est donc de réduire l’usage des intrants de synthèse dans les champs. C’est possible grâce au développement à grande échelle de l’agriculture biologique ainsi qu’au développement des pratiques agroécologiques. C’est aussi là que la technologie trouve une place importante, notamment avec ce qu’on appelle l’agriculture de précision. Grâce à la technologie et aux progrès de la science, de nombreuses startups développent ainsi des solutions qui permettent aux agriculteurs de réduire ou de se passer des intrants de synthèse. Voici une petite sélection de 8 entreprises françaises pionnières sur ce sujet.



Alvie, pour réduire l’utilisation des intrants de synthèse de 30% à 50%

co-fondateurs Alvie

Alvie est une startup française qui propose un objet connecté, équipé de capteurs permettant de recueillir des données micro-météorologiques et des données inhérentes à l’exploitation (type de sol, types de cultures, etc.). Derrière, une application traite ces données et conseille les exploitants agricoles sur la manière de réaliser leurs traitements. Grâce à ces analyses et la précision des données récoltées, Alvie leur permet de réduire d’environ 30% leurs doses d’intrants de synthèse. À l’avenir, elle estime pouvoir atteindre une réduction de 50%.

Lire notre article sur Alvie



Axioma, le leader français du biocontrôle

siège axioma

Axioma est une startup française spécialisée dans le domaine du biocontrôle. C’est-à-dire qu’elle développe ce qu’on appelle des biointrants : ce sont des produits qui remplissent la même fonction que les intrants de synthèse, mais qui sont conçus à partir d’actifs naturels issus d’extraits de plantes et de biomolécules. Ainsi, ils représentent sans doute l’avenir de la protection des cultures et pourraient compléter, voire remplacer les intrants de synthèse à l’avenir puisqu’ils sont inoffensifs pour la biodiversité tout en étant efficaces pour les cultures. Axioma commercialise 4 produits de ce type depuis 2020 et vient d’inaugurer une usine pour industrialiser sa production.

Lire notre article sur Axioma



Inoculum plus, des biointrants grâce à l’action de champignons

inoculum plus

Dans la même veine que Axioma, Inoculum plus est une startup qui se positionne sur le créneau des biointrants pour accompagner les agriculteurs. Leur solution utilise les propriétés particulières des champignons mycorhiziens qui s’associent aux racines des plantes afin de prolonger leur rayon d’action. En ayant accès à davantage de ressources (eau et nutriments), les plantes ont ainsi moins besoin d’être stimulées par des produits chimiques. Solution naturelle et inoffensive pour la biodiversité, elle pourrait aussi remplacer à l’avenir certains intrants de synthèse.

Lire notre article sur Inoculum Plus



Bilberry, l’agriculture de précision pour réduire l’usage des herbicides

champ de lin en fleurs

Bilberry est une startup française qui se base sur l’intelligence artificielle et les technologies de deep learning pour assurer une agriculture de précision. Un peu comme Alvie, elle permet aux agriculteurs de ne pulvériser leurs produits qu’à l’échelle de la plante plutôt qu’au niveau du champ. Ainsi, seules les mauvaises herbes reçoivent les traitements et cela réduit les quantités utilisées ainsi. La startup estime permettre de réduire de plus 80% l’utilisation d’herbicides.

Leur site web



Bliss ecospray, pour limiter les dérives de produits phytosanitaires

vigne

Bliss Ecospray est une startup française qui a développé une technologie pour limiter les dérives des produits phytosanitaires, c’est-à-dire pour faire en sorte que les quantités pulvérisées aillent sur les plantes ciblées et ne se volatilisent pas dans l’air. Leur solution est pour le moment utilisée dans la filière viticole.

Lire notre article sur Bliss Ecospray



Cearitis, le biomimétisme pour lutter contre la mouche de l’olive

Fondatrices de Cearitis

Cearitis est une entreprise qui utilise le biomimétisme pour lutter contre l’un des principaux ravageurs de l’olivier. Concrètement, la mouche de l’olivier – qui pond ses oeufs dans les fruits – y laisse un “jus” qui est un signal répulsif pour les autres mouches afin de signaler que la place est prise. C’est donc en reproduisant ce signal que l’entreprise permet d’éloigner le ravageur des exploitations d’olivier. Une alternative intéressante et basée uniquement sur un phénomène naturel.

Lire notre article sur Cearitis



Mycophyto, une autre entreprise pionnière en matière de biostimulation

champ lavande agriculture

Comme pour Inoculum plus, Mycophyto est une startup fondée par deux docteures en biologie afin de remplacer les intrants chimiques utilisés dans l’agriculture conventionnelle par des synergies naturelles entre les plantes cultivées et certains champignons microscopiques. Une solution testée avec succès sur différents types de cultures, en particulier dans le sud de la France dans le cadre d’un projet visant à trouver des alternatives pour les champs de lavande.

Lire notre article sur mycophyto



UV boosting, les UV pour stimuler les défenses des plantes

technologie UV boosting

UB Boosting est une startup créée en 2017 qui utilise les UV-C pour stimuler le système immunitaire des plantes et leur permettre d’être ainsi plus efficaces pour lutter contre leurs maladies. Cette solution est notamment testée sur des productions viticoles et maraîchères.

Lire notre article sur UV Boosting

À lire également sur le même sujet