Fondée en 2015 par Floriane Addad, Judicaël Decriem et Tiphaine Bezard, MyTroc est une startup de l’économie circulaire qui vise à lutter contre le gaspillage grâce aux vertus du troc. Au départ, leur plateforme s’adresse surtout aux particuliers afin de permettre l’échange de biens de consommation comme les vêtements. Mais, à partir de 2018, l’entreprise lance la solution MyTroc Pro à destination des entreprises.

Ici aussi, l’idée est de permettre d’éviter le gaspillage au sein d’une même entreprise. Les solutions MyTroc Pro fonctionnent ainsi comme des marketplaces en marque blanche pour permettre à chaque entreprise de recenser le matériel non utilisé, stocké, sous exploité, ou en surplus. Cette marketplace interne facilite ainsi les échanges en interne, entre différents services, sites ou collaborateurs, dans le but d’éviter le réachat de certains produits.

« Dans toutes les organisations on trouve du matériel dormant, oublié, et souvent à terme jeté, alors que l’on rachète la même chose dans le service d’à côté. » explique Floriane Addad, co-fondatrice de l’entreprise. Ces dernières années, MyTroc a mis en place ces plateformes personnalisées pour des grandes entreprises comme la SNCF, Enedis, Veolia ou le groupe SPIE ; mais aussi pour des acteurs publics comme la préfecture de Bourgogne Franche-Comté ou la Communauté d’Agglomérations Grand Cognac.

En mettant en relation l’offre et le besoin sur ces marketplaces de réemploi, c’est en moyenne 550 tonnes de CO2 qui sont évitées chaque année pour une entreprise, d’après la moyenne des économies réalisées par les clients de MyTroc. Pour faire ces estimations, la startup a inclus une calculette carbone à sa plateforme pour mesurer l’équivalent carbone et les tonnes de déchets évités. Des données qui ont vocation à renforcer les rapports RSE des entreprises. D’après les chiffres de la startup, cela représente également des économies de l’ordre du million d’euros par an.

fondateurs MyTroc
Floriane Addad, Judicaël Decriem et Tiphaine Bezard, les trois fondateurs de MyTroc


Vers une généralisation des échanges entre entreprises

Après 7 ans d’existence, MyTroc compte aujourd’hui 13 salariés et plus de 450 000 utilisateurs de leurs deux services. Elle vient d’annoncer une levée de fonds de 1M€ auprès de plusieurs business angels, ainsi que BPI, PIE et BNP. Une levée qui va permettre à l’entreprise de développer une nouvelle plateforme qui permettra les échanges entre différentes marques.

Cette plateforme, baptisée ReShop, permettra ainsi d’interconnecter l’ensemble des plateformes clientes MyTroc Pro, pour y proposer le matériel qui ne trouve pas preneur en interne, et le revendre à d’autres organisations, TPE et PME locales, ou encore le proposer en don à des associations. L’objectif est ainsi de valoriser plus de 90% du matériel professionnel dormant des entreprises. Cette plateforme devrait voir le jour à l’été 2023.

À lire également