Backmarket est une startup créée en 2014 et qui fait partie, en France, des pionniers du mouvement Tech for Good. Il s’agit d’une plateforme de vente en ligne d’appareils électroniques reconditionnés.

Aujourd’hui, la succession et le renouvellement toujours plus rapide des gammes d’appareils – on pense principalement aux géants qui se concurrencent sur les smartphones chaque année – entraine un vaste gaspillage qui, à l’échelle mondiale, est dévastateur pour la planète. L’objectif de Back Market est donc de proposer une alternative à l’achat de produits neufs en développant le marché du reconditionné.

En s’appuyant sur une équipe de 300 personnes, Back Market remet à neuf les produits électroniques afin de les proposer à un prix inférieur à celui du marché. En plus de lisser l’empreinte environnementale de ces produits, il s’agit d’une alternative plus durable que le recyclage, et qui commence à s’inscrire dans les comportements des consommateurs. De la même manière que le marché de la seconde main se développe dans d’autres secteurs, particulièrement celui de la mode.

les fondateurs de backmarket


Une startup en plein boom

Alors que la crise du COVID-19 a eu un impact négatif pour un bon nombre d’entreprises, la période de confinement semble même avoir eu un impact positif pour la startup, qui permet d’obtenir du matériel, acheté en ligne, moins cher et disposant d’une période de garantie!

Après avoir conquis le marché français, la jeune pousse a pu effectuer une levée de fonds remarquable en 2018 (45 millions d’euros, un montant rare pour les entreprises de la Tech fo Good) qui lui a permis de se développer notamment sur le marché US. Elle compte aujourd’hui 1200 marchands sur sa plateforme, dont 200 aux Etats-Unis.

La semaine dernière, l’entreprise a remis le couvert en levant, auprès de Goldman Sachs Growth, Aglaé Ventures et Eurazeo Growth, une somme de 110 millions d’euros pour parfaire ses projets.

Comme le mentionnent les fondateurs dans un post de blog, cette levée de fonds va servir principalement à étendre le marché du reconditionné à l’international et particulièrement en Amérique du Nord. La startup espère également recruter de nouveaux back makers afin de pouvoir proposer davantage de produits reconditionnés. Enfin cela va accélérer l’ambition de Back Market qui est de détrôner l’industrie du neuf.

Notre interview avec Thibaud Hug de Larauze, CEO de Back Market