HelloZack est une start-up fondée en mai 2016 par Timothée Mével et Pierre-Emmanuel Saint-Esprit. Elle fait partie des pionniers français en matière de développement de l’économie circulaire, aux côtés de Phénix ou de Backmarket, un autre acteur qui participe au développement du marché des produits électroniques reconditionnés en France.

À l’origine, ZACK est un service qui permet de racheter leurs produits Apple à des particuliers afin de les reconditionner et les revendre d’occasion. Elle étend ensuite son service à l’univers Samsung, améliore ses process logistiques et se développe hors de France (en Belgique). Elle lève 1 millions d’euros en 2017 puis réalise une seconde levée de fonds de 1,2M€ en 2018.

En 2019, la startup réalise un chiffre d’affaires de 1,5M€ et emploie 22 personnes. Elle possède aussi un volet solidaire puisqu’elle fait travailler des centres d’insertion par le travail pour la réalisation de certaines tâches. Enfin, ZACK travaille uniquement avec des entreprises présentes sur le territoire français. Depuis 2016, elle a “sauvé” 300 tonnes de produits électroniques de la décharge et compte désormais aller plus loin avec un nouveau service.


Réparer, donner, revendre ou recycler

Une nouvelle étape s’ouvre donc pour les deux fondateurs avec le lancement en octobre 2020 d’un service plus global et d’un nouveau branding. La startup – qui s’appellera désormais ZACK – lance Zack.eco, pour apporter une solution plus globale au gaspillage des produits électroniques.

Un nouveau service qui vise à donner une seconde vie à tout les produits électroniques des français.es, et ce quel que soit leur état. Ainsi, elle organise la collecte de nos produits défectueux ou non, en fait le tri et propose ensuite la solution la plus adaptée. Le produit sera réparé si c’est possible, revendu si c’est une demande, il pourra aussi être donné à une association. En dernier lieu, il sera routé vers un centre de recyclage.

L’idée est ainsi de rendre le réflexe de l’économie circulaire “systématique chez nos clients, en pouvant à la fois donner et faire du bien à des associations, réparer ou recycler pour ne pas polluer et faire du bien à la planète” précisent les fondateurs de la structure.

Avec ce service, ZACK ouvre une nouvelle étape dans son cycle de vie pour créer encore davantage d’impact afin de réduire le gaspillage des produits électroniques. Elle vise 3M€ de chiffre d’affaires en 2021.

À lire sur le même sujet