Tech For Good France est un mouvement d’entrepreneurs, né en 2018, et qui a pour objectif de répondre à trois enjeux : former la première maison commune des entrepreneurs et investisseurs de la Tech For Good ; représenter et porter les revendications de cet écosystème ; faire rayonner ses valeurs et enjeux auprès du plus grand nombre (entreprises, pouvoirs publics mais aussi les particuliers).

L’idée de cette organisme est notamment de faire évoluer les mentalités grâce à la promotion et la valorisation de bonnes pratiques, de solutions inspirantes et d’innovations qui accélèrent l’impact positif. Son rôle est aussi de porter des propositions concrètes auprès des décideurs publics et privés pour donner une autre orientation au concept de “startup nation” que celle qui valorise uniquement l’hyper-croissance et les levées de fonds.

Récemment, le mouvement a ainsi publié un plaidoyer chez nos confrères de La Tribune afin souligner le manque de considération apporté aux critères sociaux et environnementaux dans la sélection des entreprises qui intègrent le “Frenchtech 120”. Le collectif en profite pour mettre en avant des propositions pour justement valoriser l’innovation à impact, ce qui pourrait se matérialiser, par exemple, par le fait d’intégrer des indicateurs extra-financiers d’impact social et environnemental dans les aides à l’innovation.

Notre ambition est d’accompagner et de contribuer au développement des champions de l’impact pour que la France rayonne en Europe et à l’international avec un modèle d’entrepreneuriat et d’investissement mettant les enjeux sociaux et écologiques au cœur de leur raison d’être”, déclarent Eva Sadoun et Jean Moreau, Co-Présidents de Tech For Good France.


C’est quoi la Tech for Good ?

Connu en premier lieu sous le nom de France Eco-Social Tech (FEST), le mouvement a décidé de changer d’identité en ce début d’année 2020. En s’appropriant le concept de “Tech For Good” lancé par La Ruche (qui propose des programmes d’accompagnement et d’incubation dédié à l’entrepreneuriat social), le collectif insiste encore davantage sur cette notion d’innovation au service de l’intérêt général. Plus particulièrement sur la manière dont l’innovation et la technologie peuvent permettre d’atteindre les 17 objectifs de Développement Durable portés par l’ONU.

Le mouvement propose d’ailleurs une définition claire mais exigeante de la notion “d’entreprise Tech for Good” qui se base sur ces principes :

– mettre la résolution des enjeux sociaux et environnementaux au coeur de la raison d’être de l’entreprise,

– avoir une gouvernance éthique et participative,

– être dans une logique de partage de la richesse, de croissance durable et respectueuse de l’environnement.

Plus de 150 membres, essentiellement des entreprises, font pour le moment parti de ce mouvement Tech for Good. Et notamment les “pépites” françaises en la matière, à l’image de Phénix, Lita.co, HelloAsso ou encore Howtank, mais aussi mais aussi des acteurs du financement à impact comme Investir&+ ou de l’accompagnement comme 50 Partners Impact ou Makesense.

Pour découvrir leur manifeste et adhérer à Tech For Good France, c’est par ici !

À lire sur le même sujet : La mesure d’impact positif, une solution pour les entreprises à mission