fondateurs pleurette
Agriculture et Alimentation

Pleurette, culture durable de champignons- 3 minutes de lecture

Pleurette est une start up qui mêle foodtech et économie circulaire autour de la culture de champignons. Elle s’oriente désormais vers des produits de substitution à la consommation de viande.


Pleurette cultive des champignons bio (mais pas que) et conçoit des produits alimentaires végétaux à partir d’un coproduit, le coeur de pleurote. Cette initiative lancée en 2016 est un doux mélange gourmand entre économie circulaire et agriculture urbaine.

Lancée en 2016, la start up compte aujourd’hui sur une équipe de douze personnes et s’inscrit dans une mouvance de consommation responsable de produits alimentaires d’origine végétale. Outre les champignons, la jeune entreprise cultive également de la barbe de capucin, une salade de la même famille que l’endive.

pleurette pleurotes


Cultiver des champignons dans des containers maritimes

C’est d’abord avec un projet pilote lancé en 2014 qu’est née l’aventure Pleurette. Une idée qui consistait à récupérer chez des restaurateurs locaux du marc de café afin d’en faire des kits de champignons à faire pousser soi-même. Deux ans plus tard, le projet devient une entreprise, Pleurette SAS, et les fondateurs industrialisent leur procédé. Notamment avec l’acquisition et l’upcycling de containers maritimes.

Dans ces containers, l’entreprise produit quatre variétés de champignons, du pleurote gris et jaune, du shiitaké, de l’eryngii et du nameko. Elle investit également les “catiches” de la ville de Fâches Thumesnil, qui sont d’anciennes carrières de craies. Elle y fait pousser du Shiitaké mais aussi de la barbe de capucin, ou chicorée sauvage. Une plante emblématique du nord de la France qui a progressivement disparue ces dernières années, en raison de multiples facteurs mais essentiellement car l’endive (sa cousine), lui a été préférée. Pleurette est désormais le seul producteur de barbe de capucin bio en France.

Toute la production est donc locale, urbaine et bio. Et commercialisée essentiellement en distribution spécialisée, dans une soixantaine de magasins bio à l’heure actuelle. Les valeurs de Pleurette coïncident également avec le développement de l’économie circulaire. Outre la réutilisation des containers, l’entreprise continue de valoriser le marc de café afin de créer le substrat nécessaire à la pousse des champignons. Elle innove également en récupérant les coeurs de pleurote qu’elle valorise dans des produits (sauces, tartinades, boulettes).

champignons cultivés par start up pleurette


Des produits de substitution à la viande

Rien ne se perd pour cette petite entreprise qui participe à l’écosystème “green” dans les Hauts-de-France. Depuis 2018, a ainsi valorisé plus d’une tonne de ses coeurs de pleurote. La société fondée par Jürgen Engerisser et Gabrielle Radoux à cependant d’autres projets en tête pour continuer de se développer.

Entre autres, Pleurette souhaite commercialiser à partir de 2020 un steak végétal composé à 80% de pleurotes. Alors que la consommation de viande et de poisson arrive en 4ème position dans le décompte de l’empreinte carbone des français, les produits conçus par Pleurette viennent répondre au besoin d’une consommation plus responsable. Si l’apport des champignons en matière de protéines n’est pas celui des algues, des insectes ou des légumineuses, cette manière de proposer des produits alternatifs à la viande séduit le public et les industriels.

L’entreprise souhaite désormais commercialiser ses produits à l’international d’ici 2 à 5 ans et assurer son leadership français, puis européen, sur le marché des produits à base de champignons.


À lire aussi : On est entré dans une nouvelle forme de consommation, qui est une consommation militante

Dans la même rubrique