D’après le ministère de la Transition Écologique, plus de 200 millions de repas ont été livrés en 2019, générant plus de 600 millions d’emballages à usage unique qui ont terminé leur vie dans nos poubelles. Ce chiffre inquiétant l’est encore plus quand le ministère précise que « ce marché est en progression constante de 20% par an. Et la crise sanitaire ne fait que renforcer cette tendance ».

Ainsi, pour s’inscrire dans une démarche d’économie circulaire, il est essentiel de traiter la question de ces emballages à usage unique à la source, et le secteur de la restauration à emporter est donc un secteur prioritaire dans la mise en place d’une stratégie visant à limiter ces déchets. Ce lundi 15 février 2021, 19 acteurs de la livraison ont d’ailleurs signé une charte pour réduire les déchets et emballages plastiques à usage unique de leur activité. L’objectif pour ces acteurs comme Uber Eats, Deliveroo ou encore Foodchéri est de passer à 50% d’emballages livrés sans plastique à usage unique d’ici le 1er janvier 2022 puis à 70% au 1er janvier 2023.

Les signataires se sont par ailleurs engagé à mettre fin à la livraison systématique de couverts et de sauces dès le 1er mars 2021 et à expérimenter 12 façons de réemployer les contenants pour plats avec notamment des dispositifs de consigne. Ces initiatives existes d’ores et déjà, portées la plupart du temps par de jeunes startups : petit tour d’horizon de ces entreprises qui proposent des alternatives aux emballages à usage unique pour le secteur de la restauration à emporter.


Uzaje, des centres de lavage industriels pour le réemploi des contenants

Uzaje logo

Traiteurs, restaurateurs, cuisiniers, industriel de l’agro-alimentaire ou distributeurs, Uzaje vous propose, avec sa solution clé en main, d’intervenir à chaque étape de la chaine de valeur du réemploi de vos contenants.

Après avoir été utilisés, les contenants en verre ou en inox, consignés ou non, sont récupérés par les fournisseurs directement chez les professionnels, lavés grâce à des produits écologiques et des machines optimisées pour consommer le moins d’énergie et d’eau possible, puis remis en circulation chez les professionnels.

En décembre 2020, la startup a inauguré son premier centre de lavage industriel dédié au réemploi des emballages à Neuilly-sur-Marne. Aujourd’hui l’entreprise travaille avec plus de 50 clients tels que Système U, Franprix ou Biocoop.

Pour répondre à l’accélération de la sortie du tout jetable, Uzaje va construire 7 autres centres de lavage dans toute la France d’ici à 2022 dans des villes comme Lille, Rennes, ou encore Toulouse. À terme, ce sont près de 300 millions d’unités qui seront traitées par an, représentant une économie de 28 000 tonnes de déchets et 5,5 millions d’euros d’économie en traitement des déchets.

👉 Leur site web


Milubo, une application pour commander des repas à emporter dans des contenants réutilisables

Milubo propose aux restaurants une solution zéro déchet grâce à des contenants réutilisables et consignés en polypropylène ou en verre et des gobelets réutilisables.

Milubo logo

En plus d’assurer le lavage des contenants, l’entreprise propose aussi aux restaurants partenaires d’être référencés sur leur interface digitale afin de permettre aux consommateurs de commander facilement un repas à emporter dans des Milubo Box. Les partenaires, principalement localisés à Paris commencent aussi à se développer dans des villes comme Nantes, Lyon ou encore Marseille.

👉 Leur site web
👉 Notre article sur Milubo


Doeat, la vaisselle compostable mais aussi comestible

Doeat logo

Doeat est une entreprise Belge qui propose aux traiteurs et aux professionnels de l’événementiel une gamme de 8 produits de vaisselle compostable et réutilisable fabriquée à partir de fécules de pommes de terre et de céréales.

Ainsi, on peut retrouver ce concept innovant chez Sodexo, Walibi ou encore au restaurant parisien du chef David Toutain. À l’heure actuelle, l’entreprise a permis d’épargner 12,4 tonnes de déchets et souhaite à terme étendre le concept aux industriels du plastique.

👉 Leur site web
👉 Notre article sur Doeat


Anotherway, un Bee Wrap comme alternative aux films plastiques

Anotherway, une startup marseillaise qui commercialise des Bee Wrap, propose ainsi une alternative écologique aux films plastiques. Le produit est vendu sur le site mais la startup vise également une cible B2B afin de le commercialiser dans des boutiques indépendantes de produits biologiques.

Anotherway logo

Le Bee Wrap est un tissu en coton bio recouvert de cire d’abeille afin de le rendre imperméable aux bactéries et à l’humidité. Il contient aussi de l’huile de jojoba qui préserve la déshydratation et permet la bonne conservation des aliments.

En tant que tissu thermoformable, il peut recouvrir les récipients alimentaires mais aussi directement les aliments en s’adaptant à la forme souhaitée grâce à la chaleur des mains. Enfin, il est spécialement conçu pour ne laisser ni goût ni odeur sur les aliments et peut être lavé au savon et à l’eau froide à l’aide d’une éponge. On estime qu’un Bee Wrap remplacerait l’utilisation de trois rouleaux de film étirable.

👉 Leur site web
👉 Notre article sur Anotherway


Reconcil, une livraison à vélo d’emballages consignés et réutilisables

Reconcil logo

Reconcil est un service d’emballages consignés et réutilisables pour les professionnels de la restauration à emporter. L’entreprise prend en charge toute la logistique : elle livre ses emballages aux restaurants partenaires à vélo et revient les collecter pour les laver.

Une fois le repas consommé, la boîte fabriquée en polypropylène, peut-être rapportée dans n’importe quel restaurant qui fait partie du réseau et être réutilisée entre 30 à 50 fois avant d’être recyclée. Et si les restaurants sont trop éloignés des stations de lavage de l’entreprise, celle-ci propose à la vente son système de boîtes réutilisables ainsi qu’un service de nettoyage pour les acteurs qui disposent de leurs propres contenants alimentaires.

👉 Leur site web
👉 Notre article sur Reconcil


Boxeaty, premier réseau de consigne alimentaire en Nouvelle-Aquitaine

Boxeaty est un service de box en verre, françaises, consignées et réutilisables, livrées chez les professionnels de la restauration de la région bordelaise grâce à des vélos-cargo.

Boxeaty logo

Le principe est simple : le consommateur paye une seule fois une consigne de 4 euros et récupère un jeton de consigne dès qu’il dépose son emballage dans un des restaurants partenaires. Depuis sa création, l’entreprise a permis d’éviter l’utilisation de 27 354 emballages à usages unique grâce à ses 35 établissements partenaires en Nouvelle-Aquitaine.

👉 Leur site web


GreenGo, des collecteurs de consigne en région parisienne

GreenGo propose aux entreprises, distributeurs et marques de la région parisienne une offre complète d’emballages consignés en proposant la mise en service de ses collecteurs.

GreenGo logo

Une fois les emballages utilisés, ils peuvent être déposés dans le collecteur GreenGo du choix du consommateur. Ce dernier est alors crédité du montant de la consigne initialement payée via l’application mobile ou par bon d’achat. Aujourd’hui, l’entreprise a installé 22 collecteurs dans des points de collecte et a permis d’éviter 43 160 emballages.

👉 Leur site web


En Boîte le Plat, des boîtes en verre pour les commerçants de Toulouse et Rennes

En boîte le plat logo

En Boîte le Plat propose des boîtes en verre comme alternative aux emballages jetables de la restauration mais aussi comme doggy bag ou pour des aliments à la découpe chez les commerçants.

L’entreprise met en réseau les commerçants d’un territoire qui partagent alors un même stock de boîtes en verre réutilisables. Cette mutualisation permet aux clients de rapporter leurs boites consignés dans n’importe quel commerce du réseau. Lancée en septembre 2019 à Toulouse, la startup compte déjà 35 commerçants partenaires sur ce territoire. Depuis octobre 2020 elle est aussi partie à la conquête de la ville de Rennes.

👉 Leur site web


Pyxo, des contenants connectés pour une restauration zéro-déchet

Pyxo est une solution clé en main de contenants. De la petite verrine à dessert au gros bol à salade, l’entreprise propose en location des contenants avec un système de consigne et de nettoyage adapté aux besoins de ses partenaires.

Pyxo logo

Si Pyxo propose son offre aux services de livraison, elle s’adresse aussi à la restauration collective et aux restaurants traditionnels avec des fonctionnalités spécifiques en fonction de chaque besoin. Pour chacun de ses clients, l’entreprise propose de suivre en temps réel leurs contenants afin de savoir exactement où sont les contenants et de visualiser en permanence la quantité disponible dans chaque équipe. Un bon moyen pour optimiser les coût des entreprises.

👉 Leur site web


Loop, un modèle expérimental de consigne qui fait ses preuves

Loop logo

Depuis décembre, dix magasins parisiens Carrefour testent avec la startup Loop un système de consigne sur une trentaine de produits zéro déchet qui repose sur l’utilisation de QR code.

Une fois les produits utilisés, les consommateurs peuvent amener leurs contenants vides dans l’espace de collecte de leur magasin. Un système de QR code leur permet alors de se faire rembourser leur consigne directement sur l’application Loop. Et si les consommateurs ramène plusieurs contenants, ils ont la possibilité d’utiliser un sac Loop, lui aussi consigné, afin de traiter un unique QR code pour tous leurs contenants.

Ce système de consigne marche aussi pour la vente en ligne, il suffit alors de remettre un sac Loop au livreur lorsque celui-ci vient vous livrer votre prochaine commande. En septembre 2021, Loop prévoit de proposer sa solution aux professionnels de la restauration en Ile-de-France en s’associant avec l’enseigne METRO.

👉 Leur site web

À lire sur le même sujet