Tellux est une startup normande spécialisée dans l’analyse de la pollution des sols. Fondée en octobre 2019 par Paul Veyronnet et Antonin Vanexem, Tellux est aujourd’hui incubé à Normandie Incubation dans le pôle de Rouen. La startup élabore un système d’analyse de la pollution des sols afin de préparer les éventuelles stratégies de dépollution.

La solution apportée par Tellux permettrait aux promoteurs immobiliers d’entamer des projets de réhabilitation de friches urbaines et industrielles. En effet, l’accroissement des populations urbaines couplé à l’étalement urbain rend ces espaces très intéressants pour le secteur immobilier, d’autant plus pour arriver à l’objectif de réduire l’étalement urbain et l’artificialisation des sols.

En revanche, le manque d’outils nécessaire à la détection de la pollution, en plus d’entraver la construction urbaine, se révèle très couteux. Tellux a donc mis en place une technologie de pointe pour éclairer les décisions des constructeurs.


Un gain de temps précieux dans l’analyse des sols

Afin de cibler au mieux la présence d’agents polluants dans les sols, Tellux utilise des méthodes d’imagerie et d’intelligence artificielle. En effet, l’objectif est de déterminer, le plus justement possible, le type de pollution ainsi que sa concentration. Hydrocarbures, métaux lourds ou encore substances chimiques, l’objectif est de connaitre au mieux les sols afin d’adopter une stratégie de dépollution la plus adaptée possible.

La technologie de Tellux se fonde alors sur la combinaison de l’imagerie hyperspectrale et de l’intelligence artificielle. Dans un premier temps l’imagerie hyperspectrale, qui consiste à utiliser les spectres lumineux pour élaborer une image des sols, va déterminer la nature des sols et les sédiments présents. Cette étape importante délimite avec précision le sol, très souvent hétérogène.

Un algorithme se charge ensuite d’analyser cette cartographie des sols afin de fournir un rapport sur l’état du sol et de permettre des recommandations sur les actions et méthodes à mettre en place.


Optimiser le réaménagement des friches industrielles

Tellux n’est pas un outil de dépollution en soi, mais la startup apporte une vision précise et rapide de l’état d’un sol, et se positionne en outil d’aide à la décision pour les professionnels du bâtiment afin, notamment, de « résoudre les incertitudes financières liées à la dépollution des sols » confie Paul Veyronnet, cofondateur de la structure.

En effet, si certaines startup, à l’instar de Biomede, tentent de dépolluer les sols à des fins agricoles, Tellux s’oriente davantage sur les friches industrielles et sur la construction immobilière. Ainsi, la startup apparait comme un outil pour les promoteurs immobiliers.

Sans dépollution des sols, de nombreux projets immobiliers sont en effet abandonnés. Or, avec une augmentation de la population urbaine – on estime que la moitié de la population mondiale vivra en ville en 2050 – il faut pouvoir trouver davantage d’espace constructible en ville tout en limitant l’étalement urbain sur des terres arables. Cet outil pourrait donc aider également les collectivités dans leur transition écologique