L’un travaillait sur un site industriel et le second dans le centre-ville parisien. Deux atmosphères différentes mais un constat similaire pour Arthur Lejeune et Josse Le Blan : leurs lieux de travail manquaient de végétation. C’est de là que leur est venue l’envie de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat durable avec Power of Moss, une entreprise qui conçoit et commercialise des murs et des toitures végétalisées pour améliorer la qualité de l’air intérieur et limiter l’usage de climatisation.

C’est en 2019, après avoir fait la rencontre de bryologues – des scientifiques qui étudient notamment la mousse – qu’ils ont décidé de se spécialiser dans les murs et toitures végétalisés en utilisant ce végétal. Après plus d’un an de R&D, la startup a pu se lancer grâce à des incubateurs comme Euratechnologies à Lille et des structures telles que Hodéfi, le Réseau Entreprendre Nord, le Village by CA et des financements de la Bpi. Power of Moss se concentre beaucoup sur la partie recherche et développement, ce qui lui a notamment permis de développer un système d’irrigation totalement inédit pour ses produits.


Pourquoi utiliser de la mousse pour purifier l’air intérieur ?

Les produits de la startup sont fabriqués pour limiter au maximum la consommation d’eau et d’électricité et pourraient même permettre de réduire le recours à la climatisation en été. Grâce au système d’irrigation implanté dans les murs végétalisés, et à l’eau de pluie pour les toitures, la mousse va attirer les polluants et microparticules, les filtrer puis les transformer en phytomasse et relâcher de l’oxygène et de l’humidité.

Les toitures végétalisées présentent ainsi de nombreux avantages. Elles protègent l’étanchéité et améliorent l’isolation du toit. En conséquence, elles sont plus économiques. En moyenne, elles permettraient de faire baisser la température de 2°C et participeraient à la lutte contre les îlots de chaleur en ville. En plus d’améliorer la qualité de l’air, les études de Power of Moss indiquent que la mousse permet aussi de faire baisser la température d’une pièce de quelques degrés, ce qui peut être une manière, en été, de limiter le recours à la climatisation. En hiver, l’irrigation de ces murs végétalisés peut être limitée pour éviter le rafraîchissement de l’air. Le mur est contrôlé à distance.

De nombreuses études ont aussi démontré le lien entre présence de nature dans les bureaux et bonheur des salariés. En plus d’avoir des bienfaits sur le rythme cardiaque, la tension artérielle ou encore sur la réponse à la dopamine, la présence de phytomasse nous apaise et nous aide à être plus concentré et efficace. “On est sur une période de transformation de l’espace de travail, qui doit être un peu plus inspirant et accueillant. Avec nos murs, on améliore la qualité de l’accueil des collaborateurs. On est entouré de végétation, c’est beaucoup plus apaisant, et on a des retours très positifs.”, ajoute Josse Le Blan.

Toiture végétalisée de Power of Moss


La qualité de l’air en intérieur, un enjeu sous-estimé

En France, nous passons la majeure partie de notre temps à l’intérieur de bâtiments. D’après l’ANSES, les français.es passent 85% de leur temps dans un espace clos, que ce soit dans notre habitat, notre lieu de travail, des bâtiments recevant du public ou dans les moyens de transport. Cependant, dans ces lieux nous ne sommes pas épargnés par les polluants et substances dangereuses pour notre santé.

L’ANSES estime que dans les lieux clos, nous sommes exposés à des polluants chimiques (comme le monoxyde de carbone ou l’oxyde d’azote), des bio contaminants (que ce soit des moisissures ou des allergènes) et des particules fines et fibres.

Le Ministère de la Santé alerte sur les dangers multiples de la pollution de l’air extérieure et intérieure. Ces dangers varient selon les polluants présents. Cela peut aller, entre autres, des irritations, difficultés respiratoires et maux de tête, à de l’anxiété, des troubles de la fertilité ou maladies neuro-dégénératives, voire des troubles cardiaques et des cancers du poumon. À l’échelle mondiale, l’OMS estime que tous les ans 3,8 millions de personnes meurent prématurément de maladies causées par la pollution de l’air à l’intérieur de bâtiments.

En plus des enjeux écoresponsables, Power of Moss a donc voulu prendre en compte le bien-être et la bonne santé de ses clients. “Avec ce qu’on vient de vivre, on a compris que la qualité de l’air intérieur était un enjeu fort, pour la non-transmission des virus et la bonne santé générale“, ajoute le co-fondateur de l’entreprise.


À l’avenir, Power of Moss pourrait s’inviter dans vos maisons

Pour leur première année de commercialisation, la startup a déjà conquis 70 clients grâce aux réseaux sociaux et au bouche-à-oreille. Pour continuer son déploiement, Power of Moss mise beaucoup sur la recherche, l’amélioration de ces produits et la création de nouveaux. Elle souhaite aussi doubler ses effectifs d’ici début 2022, ce qui lui permettrait de passer de 6 salariés à 12. Des postes pourraient ainsi être créés dans l’équipe R&D et commerciale.

La startup pourra aussi compter sur l’adoption de la loi Énergie Climat qui va certainement dynamiser le marché puisqu’elle rend obligatoire la végétalisation des toitures de certains bâtiments. Une obligation qui s’étendra peut-être à de nouveaux bâtiments à l’avenir. À court terme, l’entreprise souhaite également commercialiser de nouvelles gammes, des formats différents et notamment des produits adaptés aux besoins des particuliers. Pour se faire, un crowdfunding est en cours, tout le monde peut devenir actionnaire de la startup.

À lire également