Pour lutter contre le réchauffement climatique, les Accords de Paris ont permis d’adopter une politique internationale dite de « zéro émission nette » de gaz à effet de serre d’ici 2050. Cet objectif collectif de neutralité carbone, qui n’a de sens qu’à l’échelle mondiale, s’appuie ainsi sur deux leviers : d’abord, la préservation et la restauration des puits de carbone (forêts, prairies et zones humides). Ensuite, la réduction de nos émissions de gaz à effet de serre.

Sur ce point, il n’est jamais évident de savoir comment faire. Raison pour laquelle il existe aujourd’hui de nombreux outils, référentiels et acteurs qui conseillent et accompagnent les pouvoirs publics, les acteurs privés et les citoyens dans cette double-quête. Récemment, une trentaine d’organisations ont par exemple publié un guide de 10 principes clés pour participer à cet objectif mondial de neutralité carbone.

C’est également dans cette optique que la startup parisienne Carbo développe depuis 2019 des outils technologiques et pédagogiques pour permettre à toutes et tous de comprendre et de réduire leur empreinte carbone. D’un point de vue technologique, Carbo propose ainsi deux applications permettant de mesurer l’empreinte carbone des particuliers et celles des professionnels.

La première, destinée aux citoyens, est entièrement gratuite et leur permet de renseigner leurs usages en termes de logements, de transports, d’alimentation, de consommation, afin d’obtenir une évaluation de leur empreinte carbone. Elle a notamment permis à la startup d’établir récemment un baromètre, qui prend la forme de la carte de la France, et qui recense l’ensemble des données collectées par les ménages français grâce à l’application citoyenne. La seconde application, destinée aux professionnels, est accessible sur abonnement mensuel. Elle permet d’aider les entreprises à établir et monitorer leurs objectifs, mais aussi d’avoir accès à des conseils.

Bilan carbone de Carbo


Vers une automatisation des trajectoires bas-carbone

Après 3 ans d’existence, Carbo l’envisage avec sérénité. L’entreprise a de nombreux projets en cours et travaille notamment sur un projet d’automatisation de trajectoires bas-carbone. « Au même titre que nous venons d’automatiser le calcul du bilan carbone d’une entreprise, nous souhaitons également leur proposer un plan de réduction de leurs émissions basé sur leur relevé de bilan carbone » expliquent les fondateurs de la startup.

En parallèle, Carbo oeuvre à approfondir son volet pédagogique et vient récemment de créer la « Carbo School ». Cette dernière a pour objectif de permettre aux écoles et aux étudiants de monitorer leurs émissions de CO2 mais aussi faire de la pédagogie au sein des établissements. En outre, l’entreprise a lancé le 21 juin dernier un blog « afin de traiter le sujet de l’écologie via la culture en s’interrogeant sur la manière dont les artistes se sont emparés de la question et les façons dont cette prise de conscience par d’autres biais que les alertes scientifiques est possible ».

À lire également