Mesurer ses émissions de CO2 pour pouvoir les réduire et participer au changement climatique est un véritable parcours du combattant pour les PME et les petites entreprises. La majorité des entreprises n’ont ni le temps ni les moyens de se former à ces sujets afin de se lancer toutes seules. En parallèle, le recours aux cabinets de conseil coûte cher et reste le privilège des grandes entreprises.

Pourtant, la réduction des émissions de gaz à effet de serre est l’un des grands enjeux de ce siècle et de nombreuses entreprises cherchent aujourd’hui à prendre ce chemin pour différentes raisons : volonté de se mettre en conformité avec des règlementations, réel engagement des fondateurs ou besoin d’être en phase avec le marché de l’emploi et les aspirations des jeunes diplômés. Pour cela, elles s’appuient souvent sur des plateformes SaaS qui permettent de calculer son bilan carbone.

Créée en 2020 par Tanguy Robert et Nicolas Crestin, la startup Sami fait partie de ces acteurs qui souhaitent se positionner comme des atouts pour développer la comptabilité carbone des entreprises Un créneau qu’elle partage avec d’autres acteurs tels que Carbo ou Aktio, par exemple.

Voir aussi : ces startups qui aident les entreprises à mesurer et réduire leur empreinte carbone


Concrètement, Sami propose donc à ses clients une plateforme SaaS qui leur permet de calculer leur bilan carbone ainsi qu’un accompagnement personnalisé avec un « Coach Carbone » chargé de co-construire avec eux un plan de réduction d’émissions sur-mesure adapté aux enjeux et moyens de chaque client.

Deux ans après sa création, Sami compte une quarantaine d’employés et propose sa solution à plus de 400 entreprises qui l’utilisent pour mesurer et réduire leur bilan carbone, dont certaines marques comme Doctolib, Michel et Augustin, 20 Minutes ou encore Showroomprivé.

“Les entreprises sont capables d’aller vite, elles peuvent mobiliser leurs collaborateurs qui sont aussi des citoyens. Il faut leur donner les outils nécessaires pour facilement mesurer et réduire leur impact carbone et agir pour le climat. Il faut le faire à l’échelle, en embarquant un maximum d’entreprises de toutes tailles et tous secteurs. Pour y arriver, il faut jouer collectif. C’est notre vision chez Sami” explique Tanguy Robert dans un communiqué annonçant une levée de fonds qui doit faire basculer la startup dans une autre dimension.

4 millions d’euros levés auprès de 272 investisseurs

La startup Sami à fait le choix de ne pas passer par le capital-risque pour cette levée de fonds, partiellement gérée via une plateforme de financement participatif. Au total, elle réunit donc 272 investisseurs pour un montant de 4 millions d’euros. La levée est réalisée concrètement avec 3,8M€ en equity (auprès de 3 family offices, 42 business angels et 227 personnes via la plateforme de financement participatif Tudigo). Bpi france complète avec 200K€.

Cette levée devrait permettre à la startup de franchir un cap. À l’été 2022, elle avait notamment lancé la version bêta de son offre Sami pro, destinée à l’ensemble des cabinets de conseil et consultants indépendants, qui accompagnent de plus en plus leurs clients dans leur décarbonation. C’est sur ce sujet que Samie souhaite accélérer. Elle se fixe l’objectif d’embarquer 1 500 entreprises et 300 consultants carbone sur la plateforme d’ici fin 2023

Enfin, comme de nombreuses startup venant de lever des fonds, Sami envisage de s’étendre à l’étranger : d’abord au Royaume-Uni et en Belgique, qui sont prévus début 2023. Une cinquantaine de recrutements sont également prévus l’année prochaine pour permettre à l’entreprise d’avoir les moyens de ses ambitions.

À lire également sur le sujet