la poubelle connectée R3D3
Economie circulaire

R3D3, la poubelle connectée qui facilite le tri- 4 minutes de lecture

R3D3 est une poubelle connectée. Elle reconnaît, trie et compacte automatiquement les canettes, gobelets et bouteilles en plastique. Conçue par l’entreprise française Green Creative, il s’agit d’une innovation qui pourrait favoriser le tri et la collecte du plastique dans les entreprises et lieux publics.


R3D3, création de l’entreprise française Green Creative n’est pas qu’une simple poubelle connectée. Cet objet épuré fonctionne davantage comme un véritable robot de tri. Il peut reconnaître, trier et compacter automatiquement les emballages de boissons. Il est destiné notamment aux entreprises et de manière plus générale aux espaces publics où beaucoup de boissons sont consommées…. et jetées.

Ce mobilier intelligent favorise ainsi le recyclage du plastique et de l’aluminium. Les gobelets de café, les bouteilles et canettes sont séparées, compactées et rangées dans des box distincts. Cela permet de faciliter la collecte et surtout le tri. Une manière simplifiée et efficace d’aborder la gestion des déchets en entreprises.

poubelle connectée de la startup Green Creative
La poubelle connectée R3D3 améliore le tri et facilite le recyclage.


R3D3, une poubelle pas comme les autres

Elle peut engloutir simultanément 100 bouteilles, 300 cannettes et 400 gobelets. Des chiffres qui sont liés à sa capacité de compacter les déchets de manière automatique, mais aussi à ses dimensions. R3D3 mesure en effet 1m10 et pèse 60 kilos. Ce mobilier urbain de nouvelle génération pourrait être une super alternative pour réduire la pollution par les emballages.

Cette poubelle connectée reconnait les déchets afin d’éviter les erreurs de tri. Ce qui fait gagner du temps dans le process de recyclage. Grâce à la compression, elle permet aussi d’organiser moins de collectes, et donc de limiter des émissions de CO2. Par ailleurs, R3D3 avertit elle-même les responsables de l’entretien lorsqu’il y a besoin de la vider. Via une interface web dédiée, les entreprises peuvent ensuite suivre des indicateurs concernant leurs déchets.

Enfin, le design de ce robot de tri a été pensé pour éviter les mauvaises odeurs. Green Creative, la start-up à l’origine du projet équipe aujourd’hui des entreprises comme BPI France et Suez. C’est que le secteur du tertiaire se prête idéalement à ce mobilier connecté. En effet, de nombreuses entreprises s’engagent aujourd’hui dans des démarches RSE afin de limiter leur empreinte carbone. Et si le meilleur déchet reste celui qu’on ne produit pas, la poubelle connectée R3D3 est une solution intéressante pour ceux qui sont inévitablement là. Un objet qui facilite la transition vers une économie circulaire.

la poubelle connectée R3D3
La développement des smart-city passe aussi par les poubelles.


Les objets connectés au service de l’économie circulaire

Cette idée d’optimiser le recyclage grâce à un objet high-tech est venue aux deux fondateurs de Green Creative en visitant des locaux d’entreprises à La Défense. Lucile Noury et Rémi Gomez se rendent compte que le tri est souvent mal fait ou mal respecté dans ces espaces. Afin de répondre à cette problématique, ils ont alors cherché à rendre la pratique simple et ludique. L’idée de la poubelle connectée leur est alors venue pour combiner ces deux aspects.

C’est que l’utilisation d’objets et de mobilier connecté séduit de plus en plus. À l’heure actuelle, par exemple, la ville de Paris teste une quarantaine de poubelles connectées. Une phase expérimentale qui devrait déboucher sur un appel d’offres pour équiper la municipalité. En effet, à grande échelle, les économies que permettent ces objets sont intéressantes. Moins de collecte, c’est moins d’émissions de CO2. Un tri optimisé, c’est un recyclage facilité. Cela favorise la capacité des villes à réduire leur empreinte environnementale. La naissance des villes durables passe aussi par les poubelles.

Le mobilier urbain connecté est ainsi une manière d’accélérer le développement des villes vertes. De Copenhague à Dijon, de nombreuses municipalités s’équipent par exemple d’éclairages urbains connectés et intelligents. Une bonne utilisation de la technologie permet à ces objets de prendre une autre dimension. Ils permettent de réaliser des économies d’énergies ou encore de favoriser la création de nouveaux services. Un peu à l’image de ce que propose par exemple la start up Abradebarras, pour la collecte et la valorisation des encombrants.

Alors, gadget ou véritable outil pour réussir la transition écologique ? La poubelle connectée semble en tout cas avoir en ce moment un certain avenir et devrait s’installer pour quelques temps dans notre quotidien.


Lire aussi : 14 projets innovants pour la collecte des emballages


Guillaume Joly. @guitjoly

Dans la même rubrique