les drones permettent l'agriculture de précision
Glossaire

C’est quoi l’agriculture de précision ?

C’est quoi l’agriculture de précision ? Définition, exemples et enjeux de cette tendance née pour améliorer les performances des exploitations agricoles.


Le principe de l’agriculture de précision, c’est d’augmenter les rendements d’une parcelle tout en réduisant la consommation d’énergie et d’intrants. L’idée est ainsi de « produire plus avec moins ». C’est l’utilisation de moyens d’observation (par satellites, drones ou capteurs connectés) qu’on associe à des outils d’aide à la décision qui permet cette pratique. Ces données traitées et analysées servent à intervenir uniquement lorsque c’est nécessaire. Par exemple, on peut ainsi adapter l’utilisation de produits phytosanitaires en fonction des stricts besoins des cultures, et de traiter les parcelles au mètre carré près. 

Cette tendance est vouée à améliorer les performances économiques et environnementales des productions. L’agriculture de précision est aujourd’hui en pleine expansion du fait des progrès effectués par les nouvelles technologies : développement des drones et des capteurs connectés, traitement de données en temps réel, intelligence artificielle, applications mobiles, etc.

Ces progrès qui sont au coeur de l’agtech permettent ainsi d’optimiser les rendements agricoles mais aussi de rationaliser les coûts de production et d’avoir une meilleure empreinte écologique. Entre autres bénéfices, l’agriculture de précision assure un confort de travail amélioré pour les exploitants et une meilleure conduite des cultures. 

weenat propose des solutions d'agriculture de précision
Les capteurs connectés de l’entreprise française Weenat sont un exemple d’agriculture de précision.

Exemples d’utilisation : capteurs et drones au service des agriculteurs

Pour illustrer l’agriculture de précision, prenons l’exemple d’une station météo connectée. Celle-ci va être positionnée dans un champ. Toutes les 15 minutes, elle envoie automatiquement des informations de pluviométrie, d’hygrométrie, de vitesse du vent, de température de l’air sur un ordinateur. Ces données sont utilisées pour alimenter des modèles informatiques qui préviennent des risques de maladies (mildiou, septoriose…) ou des risques météo comme le gel.

Il existe aussi des capteurs qui permettent d’analyser la santé des sols et des végétaux. Ces nouveaux outils aident à détecter plus facilement une possible contamination, la prolifération de microbes ou encore des mutations génétiques nuisibles. Les algorithmes, la reconnaissance d’images et la vision par ordinateur permettent d’identifier l’état et les besoins des champs en temps réel. Et souvent à l’aide d’un simple smartphone.

L’agriculture peut également compter sur des images satellitaires ou prises par des drones. Ces derniers peuvent réaliser des tâches variées allant de la surveillance à la détection en passant par l’observation et la collecte de données. La capture des informations par drones ou satellites permet l’élaboration de cartographies agronomiques très précises. Ce qui permet d’évaluer les risques de maladies ou d’apporter des conseils de fertilisation. D’une manière générale, que ce soit des drones ou des capteurs, les applications fournies pour l’agriculture de précision ont cet objectif de conseil et d’aide à la décision.

Lire aussi : Weenat, la précision à portée des agriculteurs

les drones agricoles de la société parrot sont un exemple d'agriculture de précision
Les drones agricoles comme ceux de la société Parrot permettent d’optimiser le travail des exploitants.

Quels sont les enjeux de l’agriculture de précision ?

On dénote 3 enjeux majeurs à l’agriculture de précision. Un enjeu agronomique d’abord. Cette méthode permet aux exploitants de mieux s’adapter aux contraintes météo et aux types de sols de leurs parcelles. De plus, grâce à des observations qui étaient jusqu’ici inconnues, l’agriculture de précision améliore les connaissances que nous avions des végétaux. Cette tendance ouvre ainsi de nouvelles portes pour optimiser la production. Une aide bienvenue alors que la croissance de la population mondiale oblige à produire davantage avec moins de terres disponibles.

Il y a ensuite un enjeu environnemental à cette pratique puisqu’elle vise à diminuer l’empreinte écologique de l’activité agricole. Elle favorise une meilleure gestion de l’eau, des intrants et des machines. Il est ainsi possible de n’arroser par exemple que certaines zones d’une parcelle. Idem pour le traitement des plantes qui peut s’effectuer au mètre carré près quand ça n’est pas à la plante près. Enfin, il y a un enjeu économique qui en découle naturellement. L’agriculture de précision doit ainsi permettre de produire plus avec moins.

Cependant, l’utilisation de la technologie pour améliorer le travail d’un agriculteur ne signifie pas que son expérience et son savoir-faire n’ont plus de valeur. Ce sont des outils d’aide à la décision et c’est à chaque exploitant d’en tenir compte pour exercer son métier. Les algorithmes et modèles vont créer des préconisations. Mais ces conseils ne garantissent pas à eux seuls la bonne tenue d’une exploitation.

Lire aussi : Ombrea, outil de régulation climatique pour les champs

les robots aident également à l'agriculture de précision
Ce robot conçu par la start-up Naïo Technologies élimine les mauvaises herbes en se déplaçant dans les rangées des exploitations

Un modèle agricole réservé aux plus aisés ?

L’obligation de s’équiper en matériel technologique fait elle de l’agriculture de précision une pratique réservée uniquement aux grandes exploitations ?

Cela dépend de l’échelle à laquelle on souhaite apporter une réponse à cette question. Au niveau planétaire, il est certain que l’agriculture de précision n’est accessible qu’à un très petit nombre d’agriculteurs. Au niveau français, sous bien des aspects la réponse est également positive car elle nécessite un double investissement (acquisition de compétences et de connaissances en plus d’acquérir le matériel).

Cependant, cette tendance est entrain de se résorber. En effet, les offres d’accompagnement sont de plus en plus nombreuses et performantes. Idem pour les produits. Et les agriculteurs eux-mêmes sont de plus en plus connectés et équipés. Par ailleurs, si l’agriculture de précision est une agriculture de pointe, le temps des “early adopters » est terminé.

Désormais, il fait place à une diffusion plus large de cette pratique et des produits associés. Un plus grand nombre de professionnels sont impliqués car les solutions d’aujourd’hui sont plus matures et donc plus faciles d’utilisation. De plus, l’agriculture de précision permet un retour sur investissement plus facile à estimer. Elle reste encore difficile d’accès pour certains exploitants. Mais tout dépend aussi du besoin et des produits visés.


Guillaume Joly. @guitjoly

Dans la même rubrique