Le 8 janvier 2021, la marque Second Sew, créée en 2018, est devenue une entreprise à mission. Cette jeune marque de prêt-à-porter fabrique et commercialise des vêtements pour bébés et enfants à partir de draps, de nappes et de rideaux usagers. Basée à Nantes depuis juillet 2020, elle facilite également l’insertion professionnelle de populations éloignées professionnellement.

À la genèse de ce projet, on retrouve la fondatrice de Second Sew, Camille Brun-Jeckel, qui cherche une solution pour pouvoir relier mode et consommation responsable, notamment pour les enfants en bas-âge. Elle s’inspire alors de nos aînés qui, à l’époque, recyclaient leur linge de maison pour créer des habits.

Lire aussi : Il était plusieurs fois, la mode de seconde main pour les enfants de 0 à 14 ans


Une marque qui met en avant upcycling et Made in France

Le secteur du textile et de l’habillement émet chaque année 1,2 milliards de tonnes de gaz à effet de serre. Ceci est notamment dû à la forte consommation d’eau des industries textiles (un équivalent de 70 douches pour un t-shirt en coton), un gaspillage considérable des vêtements souvent jetés et non recyclés (4 millions de tonnes de produits textiles jetés en Europe par an), tout comme les matières premières utilisées et le transport.

Comme d’autres marques engagées dans le “surcyclage”, Second Sew mise sur la récupération de matières déjà produites afin de leur donner une nouvelle fonction, et donc de rallonger leur durée de vie. Elle se base pour cela sur du linge de maison que la marque récupère auprès du Relais.

L’entreprise le fait laver et blanchir pour que les pièces soient envoyées en confection. La marque mise également sur une fabrication 100% française puisque toutes les étapes du processus de fabrication se déroulent dans l’hexagone, notamment à Calais et à Nantes.


Un soutien à l’insertion par le travail

C’est une caractéristique que l’on retrouve souvent chez les jeunes entreprises de l’économie sociale et solidaire, elle accorde toujours un peu de place ou de revenus à la condition sociale. Second Sew ne déroge pas à cette règle et s’associe avec des ateliers de confection qui embauchent des personnes en insertion professionnelle. L’objectif est de redonner à ces personnes éloignées de ce cadre un nouveau rythme de travail, impliquant la réalisation de missions et le travail en équipe.

Elle collabore également avec Label Ecole, l’école e-commerce inclusive du label Emmaüs, qui favorise également l’insertion professionnelle et qui a travaillé sur le site internet de Second Sew. Un engagement et des valeurs qui ont notamment valu à la marque la labellisation SlowWeAre en 2019.

À lire également