Fondé en 2014 dans les Côtes-d’Armor par René-Jean Guillard, la LLDC Algae est une entreprise spécialisée dans la culture de micro-algues. Elle est notamment réputée pour son site de production durable et autonome, notamment grâce à un procédé connu dans le monde des énergies renouvelables : la méthanisation. L’entreprise profite ainsi des effluents d’élevages porcins pour produire un biogaz qui, par co-génération, permet de produire chaleur et électricité afin d’alimenter son usine.

Le processus de méthanisation d’Algae permet ainsi de produire environ 4 fois plus d’énergie que ce qui est consommé sur le site. En plus de ses nombreux produits, le surplus d’énergie est donc redistribué sur le réseau électrique, ce qui représente tout de même 11% de son chiffre d’affaires, qui s’élève à 27 millions d’euros.

Pour le reste, la LLDC Algae produit des algues et des engrais à destination des exploitants agricoles. “L’objectif est de redonner les moyens à tous les agriculteurs” confie René-Jean Guillard. Ses différentes gammes de produits sont ainsi adaptables à la culture des terres et à l’élevage animal. Un modèle durable pour favoriser des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement.

site production societe algae
Le site de production de la société Algae


Une gamme étendue de produits autour de l’algue

Considérée comme la plus grande ferme d’algues d’Europe, la LLDC Algae produit notamment de la chlorelle. Une algue pouvant être valorisée quelle que soit sa forme. D’une part, sera produit un complément alimentaire destiné aux élevages et, d’autre part, les déchets seront compostés pour fournir des produits à destination des cultures agricoles.

La PME a ainsi divisé son site pour produire 5 marques différentes, toutes en lien avec l’agriculture ou l’alimentation.


Un complément alimentaire pour les élevages

Grâce aux marques GREENFEED et ABFREE, le site produit des aliments à destination des élevages. La chlorelle fraiche, riche en vitamines et en acides aminés, n’est pas seulement un principe actif et est, donc, plus efficace qu’un complément alimentaire traditionnel. De plus, ces produits permettent un élevage sans antibiotiques.

Pour produire ces aliments, la chlorelle est utilisée en partie. Cependant, dans une logique d’économie circulaire, tout est réutilisé, y compris ses co-produits. Ces déchets vont être transformés grâce à un lombricompost pour être réutilisés afin de nourrir les sols


Une solution pour les sols

Le lombricompostage est une pratique connue qui consiste à utiliser des vers de terre pour créer un fertilisant naturel. Grâce aux déchets de la chlorelle, le lombricompost va produire le humus. C’est l’ingrédient principal du produit GREENCROPS.

L’humus est un liquide fertilisant pour les cultures, à l’instar de l’engrais. Ce traitement n’engendre aucune perte en qualité ni en rendement. Ce fertilisant s’inscrit dans une logique d’agroécologie : cest-à-dire réduire l’utilisation d’intrants chimiques.


Un produit alimentaire

Riche en vitamines, protéines et minéraux, l’algue pourrait constituer l’alimentation de demain et s’inscrit dans une tendance en vogues dans la Foodtech, celle des nouvelles protéines. La LLDC Algae souhaite également s’étendre sur ce secteur créneau grâce à la marque GREENBLOOM, une boisson à base de Chlorelle.

Grâce ses différentes activités et à son site de production circulaire, l’entreprise bretonne place ainsi l’algue au coeur d’un système agricole et économique durable. Une opportunité que d’autres entreprises françaises explorent également.

Nos articles en lien avec les algues