Créée en janvier 2016, La Ferme Digitale est une association qui fédère les start up et entreprises innovantes qui cherchent à promouvoir une agriculture performante, durable et citoyenne. Elle vise ainsi à atteindre 2 objectifs : d’une part, rapprocher les consommateurs et les agriculteurs grâce aux nouvelles technologies. D’autre part, créer une communauté capable de faire progresser le secteur agricole grâce à la recherche et à l’innovation.


Sortir l’agriculture française d’un contexte morose

Depuis des millénaires, le secteur agricole a toujours été à la pointe en matière d’innovation, de création de valeur mais aussi de création de lien social. Une vision du monde agricole que l’on a progressivement perdue de vue, quelque part entre les 30 glorieuses et aujourd’hui. Et les années 2020 s’ouvrent sur certains constats accablants : en raison des scandales alimentaires à répétition et de la perte de la biodiversité, les agriculteurs sont victimes d’un agribashing quasi-permanent. La profession a le moral bien bas. Le taux de suicide chez les agriculteurs est même l’un des plus importants de France.

Pourtant les agricultrices et agriculteurs ont un rôle exceptionnel dans notre société. Aujourd’hui, 1 français sur 100 produit la nourriture des 99 autres. Et qu’on n’aille pas penser qu’ils se fichent de leurs terres, de l’environnement, des animaux, des consommateurs ou encore de la planète ! D’ailleurs, si l’agriculture intensive à base de produits phytosanitaires s’est développée, ça n’est pas tant la faute des agriculteurs que celle des pouvoirs publics, des distributeurs et, ne l’oublions pas, celle des consommateurs, très heureux de consommer en abondance des produits toujours moins chers. “On ne peut pas reprocher éternellement aux agriculteurs des choix qui ont été fait il y a 50 ans” abonde en ce sens Etienne Gangneron, vice-président de la FNSEA et président de l’Agence Bio, à l’occasion d’une intervention sur ces sujets pendant la Maddy Keynote 2020. In fine, l’heure a sonné aujourd’hui d’arrêter de chercher des coupables et de regarder l’avenir. De se rassembler. Et de réinventer un modèle plus efficace, plus durable, et plus équitable.

Car le secteur agricole français est aussi l’un des plus innovants et des plus visionnaires au monde. Il est à l’avant-garde dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il est l’un des premiers concerné par les objectifs de développement durable. Il est aussi l’un des plus vulnérables aux changements qui s’opèrent aujourd’hui. Et les menaces qui pèsent sur notre agriculture sont nombreuses : dégradation des sols, effondrement de la biodiversité, dérèglement du climat, répartition inégale des revenus…

En parallèle, des solutions émergent pour répondre à ces menaces : agroécologie, agriculture de précision, agrivoltaisme, agriculture urbaine, circuits-courts… Elles sont portées par des organismes de recherche comme l’INRAE, par des marques symboliques aux yeux des consommateurs, à l’image de ce que proposent Poulehouse (la marque d’oeufs qui met le bien-être animal au coeur de son modèle), C’est qui le patron ?! ou encore Juste&Vendéen (des marques qui assurent un meilleur revenu aux agriculteurs). Et puis on y retrouve aussi le collectif La Ferme Digitale.


Innovation, transparence et pragmatisme

Avec des Success Stories comme Agriconomie, Ynsect, Weenat ou encore Ombrea, La Ferme Digitale regroupe les talents qui mettent l’innovation au service de l’agriculture. “Que ce soit par la distribution, la traçabilité ou le financement, la réussite de nos start-up est le reflet de la volonté des citoyens de se reconnecter aux agriculteurs. Au-delà de l’efficacité des outils technologiques proposés, nos innovations sont de véritables passerelles sociétales” précise ainsi Florian Breton, fondateur de MiiMosa.

L’association, qui regroupe plus de 40 entreprises à l’heure actuelle, promeut une vision de l’agriculture qui se base sur 3 piliers :

– Prôner les progressions techniques, technologiques ou numériques permettant à l’agriculteur d’être plus performant et plus respectueux de l’environnement

– Permettre à l’agriculteur de regagner son indépendance et le rapprocher des consommateurs en leur redonnant confiance, grâce à la simplicité du digital.

– Ne pas croire aux belles idées, mais aux applications pratiques possédant un réel et direct impact sur la pérennité de notre agriculture.

La Ferme Digitale organise tous les ans un évènement dédié à la promotion de cette agriculture durable, le LFDay, qui aura lieu cette année le mardi 02 juin au CESE (Conseil Économique, Social et Environnemental). À l’occasion du Salon International de l’Agriculture, 26 start-up de l’association seront également présentes pour promouvoir une agriculture innovante, citoyenne et durable.

Elles organiseront également un ensemble de conférences et tables-rondes sur ces sujets : la pêche durable, locale et éthique ; la blockchain pour la traçabilité des aliments ; les enseignements à tirer de l’année 2019 en matière d’aléas climatiques ou encore l’approvisionnement local pour les professionnels de la restauration seront notamment au menu.

Découvrir le programme de La Ferme Digitale au SIA 2020