Après 20 ans passés chez les grands acteurs du e-commerce, Olivier Perron se lance dans l’aventure entrepreneuriale en 2018 en créant EDUCandCO (devenu Hello RSE). Basée à Bordeaux, cette startup s’inscrit dans la mouvance des marketplaces qui favorisent les achats responsables et locaux.

La spécificité d’Hello RSE, c’est cependant de s’adresser à un marché exclusivement B2B, avec la volonté de devenir une plateforme de référence pour soutenir la transition sociale et écologique de la commande publique et donner les moyens aux collectivités territoriales de respecter leurs obligations réglementaires en matière d’achats responsables.

« Alors que de nombreuses réglementations visent à orienter les collectivités vers plus d’achats responsables, il n’existait pas d’outil leur permettant d’effectuer facilement des achats plus durables. Aujourd’hui notre objectif est clair, rendre les achats de gré à gré qui représentent environ 40 milliards d’euros, plus responsables » explique ainsi Olivier Perron, fondateur et président d’hello RSE, alors que la startup vient de lever 1,3M€ auprès de la Banque des Territoires.


Des algorithmes qui mettent l’accent sur les critères RSE

Hello RSE propose ainsi aux acteurs publics de quoi verdir leurs achats (concernant les achats de gré à gré inférieurs à 40 000€), notamment en ce qui concerne le matériel informatique et audiovisuel. La startup revendique plus de 100 000 références dans son catalogue, qui fait notamment la part belle aux produits reconditionnés, mais aussi à de la location pour éviter l’achat de matériel qui serait peu utilisé. En parallèle, elle propose également des produits d’hygiène, du mobilier et, enfin, tout une gamme d’outils éducatifs pour permettre aux collectivités d’équiper les établissements scolaires, l’un des axes de développement de la structure.

La jeune entreprise en profite également pour réinventer les principaux codes du e-commerce pour ne plus faire de la valeur prix le principal critère de sélection des produits. Traditionnellement, les offres les plus visibles sont le plus souvent celles qui proposent les meilleurs prix mais aussi celles qui ont fait l’objet d’un investissement marketing important via des offres sponsorisées. Pour contrecarrer cela, Hello RSE propose un algorithme unique qui se base avant tout sur l’impact social et écologique des produits et des fournisseurs. Il prend également en compte leur caractère local.

« En favorisant les vendeurs par leur approche RSE et non par leurs dépenses en référencement ni par le prix, hello RSE s’inscrit en rupture avec le e-commerce tel que nous l’avons connu jusqu’à présent. Notre plateforme reste en adéquation complète avec des attentes croissantes en matière d’achats favorisant les circuits courts, l’éthique, la diversité et le respect de l’environnement. Et, au-delà des collectivités territoriales, nous allons rapidement étendre notre offre à toutes les entreprises soucieuses que leurs achats soient en lien avec leurs objectifs RSE » complète Aymeric Le Quinio, Directeur Général de la startup.

À lire également sur le sujet