Face au constat que, depuis ces 5 dernières années, la méfiance envers les grands groupes a doublé, Nicolas et Maxime, originaires de la grande distribution, ont crée La Marque en Moins. Une marque qui propose des produits ménagers dans une logique saine et durable, et ce en toute transparence.

Faire mieux avec moins, et garantir des produits aussi efficaces que ceux disponibles dans la grande distribution en éradiquant les substances douteuses, en abolissant les “packagings clinquants” et en “faisant tomber le masque du Marketing” ainsi que le soulignent les deux entrepreneurs. L’avantage de supprimer le superflu des produits ménagers, c’est que ceux-ci passent désormais dans une boîte aux lettres, le système qu’à choisis La Marque en Moins pour livrer ses clients.


Un lancement réussi avec 20 000 clients en six mois

L’histoire de La Marque en Moins a commencé à Londres en mars 2018, lorsque Nicolas et Maxime ont imaginé créer une gamme de produits qui seraient vendus pour ce qu’ils sont, et non pas pour la marque qu’ils représentent. Suite à cette réflexion, les deux amis ont quitté leur emploi dans la grande distribution pour revenir en France afin d’y déployer leur activité.

C’est vers les produits ménagers qu’ils ont décidé de porter leur attention face au constat que cette industrie, estimée à 2 milliards d’euros, n’a pas évolué depuis 25 ans et qu’elle continue de commercialiser des produits remplis d’eau, aux packagings en plastique et aux compositions plus que douteuses. Entre septembre 2018 et mars 2019, ce sont 3 laboratoires français et plus de 5 000 agents d’entretien qui adhèrent au projet et au total se sont 1 481 contributeurs qui ont cru en eux dès le départ.

Finalement, c’est grâce à une campagne de crowfunding lancée en juin 2019 qu’ils ont pu livrer leurs premières commandes et obtenir leurs premiers retours clients afin d’améliorer leur formule. C’est donc en avril 2020 que le lancement officiel de La Marque en Moins a lieu et cette date va amorcer le début d’un grand succès puisque, dès les 6 premiers mois de leur activité, plus de 20 000 clients vont être convaincus par leurs produits, dont 6 000 abonnés à la livraison régulière.


Une formule pour faire mieux avec moins

Pour La Marque en Moins, se sont les produits qui construisent les marques et non l’inverse. Ainsi, partir de rien n’était pas un frein pour Maxime et Nicolas qui souhaitaient révolutionner le marché des produits ménagers. Leur formule ? Prendre le contre pied des grandes marques en adoptant une démarche radicalement transparente pour ne rien cacher aux consommateurs et en proposant des produits simples qui répondent directement aux besoins de ces derniers.

En supprimant le superflu, Maxime et Nicolas ont fait le choix de se concentrer sur ce qui compte vraiment : un produit efficace qui respecte notre santé et celle de notre planète. Ainsi, leurs produits ont été formulés avec 100% d’ingrédients facilement biodégradables dans des emballages 100% recyclables et selon des formules issues de la chimie verte dont ont été banni une liste d’ingrédients controversés pour prévenir de tout risque sur la santé.

Là où les produits ménagers classiques sont composés à 95% d’eau, La Marque en Moins propose un produit concentré, qui ne contient que très peu d’eau et qui permet une réduction de plastique de plus de 90% dans la fabrication du packaging. Sur une année cela permet d’économiser 1kg de plastique par foyer. De plus, ne pas transporter d’eau, permet de réduire considérablement les émissions de CO2 liées au transport.

Dans cette même optique, La Marque en Moins incite à consommer local afin de réduire leur impact carbone et de privilégier le savoir-faire français. Ainsi, elle garantie à ses clients une proximité des ateliers de fabrication de leurs produits de moins de 700km.

Ainsi, en concentrant leurs ressources sur l’essentiel, la startup est capable de proposer de bons produits à un prix juste. Par exemple, en ce qui concerne leur nettoyant, leur système de recharge leur permet de proposer un nettoyant à seulement 2,50€. En effet, l’avantage est que les consommateurs n’ont plus à racheter à chaque fois le flacon et le sprayer en plastique ce qui permet des prix jusqu’à 30% moins chers que les autres produits du marché.


Une transparence radicale face au greenwashing

Par leur “transparence radicale”, La Marque en Moins souhaite aussi lutter contre le greenwashing en déclarant pour chaque produit, la formule intégrale sur le packaging, le détail du prix ainsi que la mesure de l’impact écologique de ce produit.

Ainsi à la question “pourquoi vos recharges ne sont-elles pas 100% naturelles ?”, La Marque en Moins explique que puisque leurs produits sont concentrés, ils ne peuvent revendiquer comme les produits ménagers classiques de grands pourcentages de naturalité puisque leurs produits utilisent moins d’eau alors même que l’eau est comptabilisée dans ces pourcentages.

Cependant, les produits non-naturels utilisés par La Marque en Moins ne sont pas reconnus comme nocifs pour la santé. Ainsi par exemple, formulée pour limiter les risques pour la santé, leur lessive est garantie sans conservateurs, colorants, zéolithe, EDTA ou phosphonate et est composée à 88,40% d’ingrédients d’origine naturelle.


Se diversifier vers d’autres produits ménagers

Enfin, leur transparence se matérialise aussi dans la reconnaissance de leurs faiblesses et des défis qu’ils ont à relever pour y remédier. Se passer totalement de plastique dans leurs films hydrosolubles, bannir les colorants de leurs recharges ou encore devenir labellisé B Corp en 2021 et devenir officiellement une entreprise à mission sont autant de chantiers sur lesquels ils travaillent.

En ce qui concerne les films hydrosolubles des produits traditionnels par exemple, ces films sont composés quasi exclusivement de plastique. Après utilisation cela engendre des microparticules qui polluent les océans. Ainsi, l’ambition de La Marque en Moins, c’est de faire passer leurs films hydrosolubles de 2 à 0% de plastique grâce à un film fabriqué à base de protéines de lait développé par une société primée avec qui La Marque en Moins collabore. L’objectif est de formuler leurs produits dans ces films innovants avant mars 2021.

Enfin, la jeune pousse a aussi pour projet d’élargir sa gamme en proposant notamment un liquide vaisselle ainsi qu’un nettoyant WC et de lancer une nouvelle campagne de crowfunding dans les mois à venir pour poursuivre son développement.

À lire également