murfy réparation
Economie circulaire

Murfy, la réparation pour lutter contre l’obsolescence programmée- 3 minutes de lecture

Murfy est une start up française, ancrée dans l’économie circulaire, qui lutte contre l’obsolescence programmée dans le domaine de l’électroménager en favorisant la réparation plutôt que le ré-achat.


Créée en juillet 2018, Murfy est une jeune entreprise française qui propose un service de dépannage et de réparation de gros électroménager pour les particuliers. Le but de cette start up qui vient d’annoncer une levée de fonds de 2 millions d’euros est d’inciter les Français à réparer plutôt que de consommer ; et de lutter ainsi contre l’obsolescence programmée.

Murfy propose ainsi deux solutions à ses clients : d’une part l’auto-réparation en mettant à disposition des tutoriels gratuits sur son site. D’autre part l’intervention à domicile en moins de 48h d’un technicien professionnel pour un forfait unique, et abordable, de 75€ (déplacements et main d’œuvre compris).


2 millions d’euros pour mailler le territoire national

Un an après son lancement, Murfy affiche des résultats intéressants, avec près de 10 000 réparations effectuées en France. L’entreprise a réalisé plus de 1,5M€ de chiffre d’affaires et prévoit d’atteindre les 6M€ sur l’année 2020. La levée de fonds qu’elle vient de boucler va surtout lui permettre de s’étendre sur l’intégralité du territoire Français.

En effet, jusqu’ici, la start up qui favorise la réparation au remplacement s’est implantée avec succès dans la région lilloise en avril 2019, puis à Lyon, Toulouse, Marseille et Nice depuis septembre. À l’avenir, elle ciblera en priorité les grandes agglomérations en cherchant à étendre sa présence au rythme de trois nouvelles ouvertures chaque mois. D’ici les douze prochains mois, le service Murfy devrait donc être disponible dans une quarantaine de villes.

Murfy compte également en profiter pour recruter 35 personnes afin atteindre 75 collaborateurs dès janvier 2020, et prévoit d’embaucher 100 nouveaux collaborateurs sur les 12 prochains mois.

réparateur murfy


Encourager les français à réparer leurs produits

Il y a quelques mois, Murfy avait publié un rapport en partenariat avec l’association HOP (Halte à l’Obsolescence Programmée) afin de dénoncer l’obsolescence des lave-linge, dont la durée de vie moyenne est de seulement 8 ans. En parallèle, le prix des lave-linge augmente chaque année jusqu’à 15 euros supplémentaire par an pour certains modèles. Un coût financier pour les consommateurs auquel il faut ajouter le coût écologique supporté par la planète : l’empreinte écologique d’un lave-linge en équivalent CO2 est la même qu’un aller-retour en avion entre Paris et Toulouse.

Outre cette tendance insupportable, c’est avant tout sur la question de la réparabilité que souhaite agir la start up Murfy. Car si les constructeurs pourraient en effet mettre sur le marché des produits plus robustes, il est démontré que 50% des pannes peuvent réparées sans pièce détachée. Encore faut-il le savoir et savoir comment réparer. “ La mise en place de l’indice de réparabilité, via l’adoption de la loi anti-gaspillage, permettra d’aller dans ce sens. Plus le consommateur sera informé, plus il sera en mesure d’agir ” précise Guy Pezaku, CEO de Murfy.

Une mesure également encouragée par Samuel Sauvage, le président de l’association HOP qui ajoute qu’« à travers la loi présentée actuellement au Parlement, le Gouvernement a la responsabilité de sanctionner les obstacles à la réparation et de promouvoir les solutions d’allongement de la durée de vie des produits ».



Lire aussi : ces entreprises françaises engagées contre les gaspillages


Guillaume Joly. @guitjoly

Dans la même rubrique