écoconstruction
Ville durable

DooApp, un logiciel pour faciliter l’éco-construction- 3 minutes de lecture

DooApp est une jeune start up basée à Lille et qui développe une suite logicielle pour accompagner la transition écologique dans le secteur de la construction et du BTP.


En France, d’après l’ADEME, le secteur du bâtiment est celui qui consomme le plus d’énergie parmi tous les secteurs économiques. Soit environ 70 millions de tonnes d’équivalent pétrole par an, ce qui représente 43 % de l’énergie finale totale. Ce secteur émet également chaque année près de 123 millions de tonnes de C02. C’est environ 25% des émissions totale du pays. Un chiffre que le gouvernement souhaite d’ailleurs diviser par 4 d’ici 2050.

Pour ce faire, l’idée est d’abord d’aller travailler sur l’existant, car le renouvellement du bâti en France est relativement faible. Pour cette raison, le gouvernement souhaite notamment faire la chasse aux passoires thermiques et a placé la rénovation énergétique au rang de priorité nationale. Mais pour les nouvelles constructions, l’idée est évidemment d’aller trouver de nouvelles pratiques : nouveaux isolants, nouveaux matériaux, nouveaux procédés. C’est dans cette logique que s’inscrit la jeune start-up DooApp avec ses logiciels qui viennent faciliter l’éco-construction.

ecoconstruction
En matière d’éco-construction, la paille est un matériau qui revient à la mode


L’éco-construction, crucial pour la transition écologique

L’éco-construction, c’est évidemment le principe de l’écoconception adapté au secteur du bâtiment. C’est à dire une manière de concevoir un bâti de manière durable et respectueuse de l’environnement. Cela implique de choisir des matériaux adaptés. Le bois est par exemple privilégié. C’est ce qui pousse un ensemble d’acteurs à remettre la filière bois au goût du jour, voire à ne proposer que des constructions en bois. C’est ce que fait la start-up Solaire Box, avec ces constructions écologiques qui mêlent bois et panneaux photovoltaïques.

La question de l’isolation est également au centre des préoccupations en matière d’éco-construction. De plus en plus d’acteurs s’orientent d’ailleurs vers des matériaux que nous avions laissé de côté, comme la paille, qui présente un bilan énergétique très favorable. Mais l’éco-construction, c’est aussi le choix des machines, du type d’énergie utilisé pour et par le bâtiment, mais aussi d’autres facteurs comme la récupération de l’eau et la gestion des déchets. En effet, le secteur du BTP génère à lui seul près de 12% des déchets produits en France.

De plus en plus d’entreprises du secteur commencent à s’organiser afin de trouver des solutions pour démocratiser l’éco-construction. C’est par exemple le cas de Novabuild, « premier cluster du BTP en France », qui rassemble 400 adhérents autour du credo de la construction durable dans les Pays de la Loire.

Sur ce sujet, DooApp propose deux logiciels destinés aux professionnels du BTP dont l’un pour l’infiltrométrie. Un procédé qui permet de mesurer les infiltrations d’air (hors ventilation) qui sont à colmater pour assurer l’étanchéité du bâtiment et sa bonne isolation. L’idée est ainsi de réduire les pertes d’énergie. L’autre logiciel est une solution de calcul de temps de rétention pour les salles protégées par un système d’extinction à gaz comme les salles serveurs ou les archives.



Lire aussi : Matter’up, un ciment vert pour décarboner le BTP


Guillaume Joly. @guitjoly

Dans la même rubrique