les consignes de tri développées par Lemon Tri
Economie circulaire

Lemon Tri facilite la collecte des déchets

Lemon tri mixe entrepreneuriat social et nouvelles technologies pour créer un service innovant de collecte des déchets.


Lemon Tri est un service de collecte et de mise au recyclage à destination des marchés hors domicile. C’est à dire qu’il s’adresse aux entreprises, campus, gares, aéroports et centres commerciaux par exemple. Cette jeune pousse de l’économie circulaire a été fondée par Augustin Jaclin et Emmanuel Bardin en 2011.

Grâce à des machines intelligentes, elle facilite la pratique du tri. À l’image des poubelles connectées, les machines de Lemon Tri reconnaissent les emballages, les trient et les compactent. L’entreprise peut ainsi envoyer au recyclage tous les emballages qui sont consommés en dehors de la maison.

Lemon Tri facilite la collecte et le recyclage des emballages plastique
En France, près de 3 milliards de bouteilles en plastique sont consommées chaque année

Développer les consignes pour faciliter le recyclage

Recycler 100 % du plastique d’ici à 2025. C’est l’objectif du gouvernement pour la gestion des déchets. En France, 1,4 milliard de canettes et 3 milliards de bouteilles en plastique sont consommées chaque année dans les espaces publics en dehors du domicile. Pour réussir ce pari, il existe aujourd’hui de nombreux modèles. L’un de ceux qui fait le plus parler de lui, c’est le système de consigne. La consigne, c’est le fait d’associer un emballage à une caution (de l’ordre de quelques dizaines des centimes) que le consommateur paye à l’achat et récupère sous forme monétaire ou de bon d’achat lorsqu’il le restitue.

Aujourd’hui, ce sont dix pays européens qui appliquent la consigne, principalement dans les pays nordiques et de l’est de l’Europe. Avec des résultats qui sont intéressants. Non seulement le système est bien perçu par la population, mais il facilite grandement la collecte et donc le recyclage des déchets. En Allemagne, par exemple, le taux de retour dépasse les 80 %, voire 90 % pour les contenants de boissons.

En France, il y a des systèmes de consignes solidaires qui existent grâce à des entreprises comme Cycleen et Lemon Tri. Sur un marché du recyclage, qui est en pleine transformation, cette dernière mise notamment sur des causes solidaires pour développer son modèle.

Les poubelles Lemon Tri dans une entreprise
Les poubelles de Lemon Tri facilite la collecte et le recyclage des déchets produits en entreprise.

Innovation technologique et entrepreneuriat social

Lemon Tri possède à l’heure actuelle près de 300 machines installées sur le territoire dans des centres commerciaux, des bureaux, des gares, des établissements scolaires … En 2016, elles ont permis de collecter, trier et donner une seconde vie à plus de 6 millions de bouteilles, canettes et gobelets. Une réussite liée d’abord à la technologie développée par cette PME. Au delà des machines intelligentes, Lemon Tri propose également des solutions clé en main pour aider les entreprises à mieux recycler le papier, le carton, les ampoules ou encore les toners d’imprimantes. Ces solutions permettent également d’assurer un pilotage et un suivi optimisé pour remplir leurs obligations légales. Ainsi, ces entreprises sont sûres que leurs déchets sont recyclés et recyclés en France.

Mais le succès de Lemon Tri vient aussi d’une vision sociale de l’entrepreneuriat qu’ont réussi à instaurer les fondateurs. Via un système de microdons par exemple, Lemon Tri soutient directement ou par le biais de partenaires un ensemble de causes solidaires : la lutte contre l’exclusion sociale (avec Bouée d’espoir), l’intégration des personnes handicapées (avec CAP SAAA), la sécurité alimentaire (avec Action contre la Faim) ainsi que des initiatives étudiantes (21 campus partout en France sont équipés de machines de tri). Depuis 2016, Lemon Tri a aussi créé « Lemon Aide », une entreprise d’insertion spécialisée dans la logistique du recyclage, en partenariat avec Danone et la Fondation Agir contre l’exclusion.

Une preuve que le développement de l’économie circulaire – notamment dans le cas de la gestion des déchets pour les professionnels – continue de se transformer.


Guillaume Joly. @guitjoly

Dans la même rubrique