Ce jeudi 08 octobre, Grenoble a été élue Capitale Verte Européenne pour l’année 2022 et devient la seconde ville française à obtenir cette distinction après Nantes en 2013. À noter qu’une autre métropole de l’hexagone, Dijon (également très engagée en matière de transition écologique) faisait aussi partie des finalistes de ce concours aux côtés de Turin et de Tallinn.

Le prix de la Capitale Verte Européenne est un programme qui encourage les métropoles de l’UE à prendre en compte l’environnement dans leurs politiques urbaines. Ce prix est décerné tous les ans depuis 2010.

Développement des mobilités douces, transition énergétique, végétalisation des espaces urbains… Les Horizons vous propose de découvrir en détail les grandes villes européennes à avoir été Capitales Vertes de l’Europe pour comprendre ce que nous pouvons retenir de ces exemples de villes durables.


2010 – Stockholm devient la première Capitale Verte Européenne

stockholm

La “Venise du Nord” devient la première Capitale Verte Européenne en 2010, notamment pour sa gestion des transports publics, sa politique de valorisation des déchets et sa politique énergétique.

👉 Lire notre article sur Stockholm


2011 – Hambourg, la reconversion réussie d’une ville industrielle

hambourg capitale verte europe

Hambourg est l’un des plus grand ports au monde, et cela ne l’empêche pas de dépasser son statut de ville industrielle en misant sur les énergies renouvelables, la gestion de l’eau et des espaces verts.

👉 Lire notre article sur Hambourg


2012 – Vitoria-Gasteiz, un modèle en matière de gestion des espaces verts

ceinture verte Vitoria Gasteiz

La “ceinture verte” de Vitoria-Gasteiz en fait un super modèle de ville durable ayant mis l’accent sur la création de parcs et sur le développement d’une agriculture péri-urbaine et biologique pour améliorer la résilience de son territoire.

👉 Lire notre article sur Vitoria-Gasteiz


2013 – Nantes, les transports en commun pour améliorer la qualité de l’air

ville de nantes

Première ville française à être élue Capitale Verte Européenne, Nantes se distingue particulièrement par sa gestion des transports en commun et son territoire résolument vert et bleu.

👉 Lire notre article sur Nantes


2014 – Copenhague, le modèle Nordique de la ville durable

piste cyclable copenhague

Copenhague est le modèle par excellence de la ville durable qui met l’accent sur les mobilités douces, les énergies renouvelables et une douce intelligente de smart city pour la gestion des déchets ou de la circulation.

👉 Lire notre article sur Copenhague


2015 – Bristol, réduire les émissions de GES liés au transport automobile

bristol angleterre

Seule ville anglaise à avoir obtenu cette distinction européenne, c’est en grande partie grâce à sa politique énergétique ainsi qu’au développement des mobilités propres que la métropole s’est distinguée.

👉 Lire notre article sur Bristol


2016 – Ljubljana, la gestion des déchets comme modèle de développement

Ljubljana

Ljubljana a été élue Capitale Verte Européenne en 2016 en se distinguant notamment sur sa politique de gestion des déchets. La capitale slovène montre aussi l’exemple en ce qui concerne le développement des mobilités durables et la végétalisation de son espace urbain.


👉 Lire notre article sur Ljubljana


2017 – Essen, l’ancien bastion du charbon s’est mis au vert

essen

Essen est une ville allemande qui fut l’une des places fortes de l’industrie du charbon et de la sidérurgie au 20è siècle. Après avoir engagé des programmes de dépollution de ses cours d’eau et de création d’espaces verts, elle a été élue Capitale Verte Européenne en 2017.


👉 Lire notre article sur Essen


2018 – Nimègue, une ville qui travaille avec l’eau

vue aérienne de nimègue

Considérée comme la plus vieille ville de Hollande, Nimègue a été élue Capitale Verte de l’Europe en 2018 en partie pour le développement du vélo sur son territoire ainsi que sur sa manière de travailler la gestion de l’eau.


👉 Lire notre article sur Nimègue


2019 – Oslo, la première capitale sans voitures ?

Oslo

Oslo veut devenir une capitale sans voitures et fait la part belle au vélo et aux transports publics depuis des années pour réduire ses émissions de GES. C’est en partie grâce à cela qu’elle a été élue Capitale Verte de l’Europe en 2019.


👉 Lire notre article sur Oslo


Les 3 prochaines capitales vertes

Le prix de la Capitale Verte de l’Europe a été décerné à la ville de Lisbonne pour cette année 2020. Elle récompensera la ville finlandaise de Lahti en 2021 et donc Grenoble en 2022. La France devient ainsi le second pays européen à placer deux villes dans ce classement, avec l’Allemagne (Hambourg et Essen).