Loumaë est une startup française spécialisée dans l’alimentation. Lauréate des trophées de la transition alimentaire de la FoodTech, elle commercialise des céréales naturelles et biologiques. La fondatrice, Laury Galarza, ingénieure agronome, est passionnée de nature et de gastronomie, elle veille donc à son alimentation et tire une conclusion frappante en tant que consommatrice : « nous ne savons pas vraiment ce que l’on mange, ni d’où cela vient ».

Comme d’autres français, Laury est amatrice de céréales au petit-dejeuner. Lorsqu’elle s’est renseignée sur les qualités nutritionnelles, elle établit un constat : « Je découvre rapidement que mes céréales adorées étaient en fait des produits ultra-transformés et ultra-sucrés, bien loin des recommandations nutritionnelles ». Après cela, Laury s’est donc intéressée à la fabrication de son petit déjeuner préféré avant d’imaginer une production à grande échelle. Aujourd’hui, Loumaë propose ainsi une gamme de céréales à partir d’ingrédients naturels et sains.


Loumaë place la nutrition au coeur de son engagement

Les céréales élaborées par la startup sont naturelles et faites à partir d’ingrédients issus de filières biologiques ou durables. En ce sens, elles sont faites à partir de farines françaises (blé, seigle, épeautre et sarrasin), de sucre de fleur de coco et d’oléagineux d’Italie. Pour parfaire la recette, Loumaë utilise également des ingrédients tels que du chocolat ou de la noix de coco. En plus de provenir de sources durables, les céréales développées par Loumaë correspondent aux recommandations nutritionnelles.

En effet, en plus de contenir des ingrédients sains, elles sont moins sucrées que des céréales traditionnelles. Alors que les céréales classiques comportent entre 25 et 47g de sucre pour 100 grammes, la gamme Loumaë n’en comportent qu’entre 8 et 12g. De plus, le sucre issu de fleur de coco a un indice glycémique inférieur à celui du sucre blanc raffiné. Une initiative vivement recommandée par l’ONU.

En plus de vouloir mettre de l’éthique dans ses céréales, Loumaë s’engage à communiquer sur l’ensemble de ces ingrédients. En ce sens, la startup tente de répondre aux préoccupations des consommateurs qui souhaitent plus de transparence et de traçabilité sur leur alimentation.

En outre, si le respect des recommandations nutritionnelles a un effet reconnu sur la santé, aujourd’hui, on constate qu’elles ont également un impact positif sur l’environnement. La startup tente alors de lutter contre les externalités négatives de l’industrie agroalimentaire et favorise l’agriculture locale et la production artisanale. De quoi réduire davantage l’impact environnemental et favoriser la production responsable.


Où retrouver les produits Loumaë ?

Aujourd’hui, la gamme de céréales de la jeune pousse française est disponible sur leur boutique en ligne mais également dans certains points de vente. En effet, Loumaë commercialise ses produits dans des magasins biologiques et dans des épiceries vracs. Toujours dans le but de limiter leur impact environnemental, 60% des ventes de la marque sont effectuées en vrac.

Pour parfaire son engagement environnemental et nutritionnel, Loumaë souhaite désormais étendre ses produits aux professionnels de l’alimentaire. Particulièrement dans les cantines, les restaurants universitaires et les hôtels. En somme, la startup ambitionne de sensibiliser les professionnels à une alimentation plus saine des céréales traditionnelles de l’industrie agroalimentaire.

Si dans un premier temps Loumaë s’est attaquée au marché du petit-déjeuner, elle n’entend pas s’arrêter là. À terme, la startup envisage de d’étendre son champ d’action de manière à « repenser les produits de grande consommation en reconsidérant toutes les étapes de fabrication ». Que ce soit sur les céréales, donc, mais sur d’autres produits de l’alimentation quotidienne.