L’année 2021 avait été l’année d’opérations d’envergure pour les startups françaises des énergies renouvelables, marquée notamment par l’introduction en bourse de la startup Waga Energy, lui permettant de lever 124M€ ; mais aussi par les levées de fonds d’acteurs innovants comme Lhyfe (50M€) ou encore les startups Ze Energy (40M€) et Beem Energy (7M€).

Une tendance qui s’est poursuivie en 2022 avec quelques opérations intéressantes pour les acteurs historiques (introduction en bourse de Lhyfe) et des levées pour aider des acteurs plus récents à industrialiser leurs procédés.


Ekwateur : Le fournisseur d’électricité verte, qui équipe actuellement plus de 200 000 foyers français a levé 30 millions d’euros en mai 2022 auprès de la société Ansonia Holding Singapore BV du groupe Quantum Pacific. Une levée qui doit lui permettre de développer notamment de nouvelles offres et de nouveaux outils et services « autour des voitures électriques, de la domotique ou encore des outils de gestion active de la consommation ». La startup avait déjà levé 10M€ en 2019


DualSun : le fabricant français de panneaux solaires a levé 10M€ au mois de juillet 2022, auprès de Noria et de TiLT Capital Partners, fonds d’investissement du Groupe Siparex. La startup créée en 2010 propose notamment des panneaux solaires hybrides qui permettent de produire à la fois électricité et eau chaude sanitaire.
👉 Voir notre article sur DualSun


Lhyfe : 17M€ en février 2022 auprès d’Andera Partners, de la société Ovive et de la Société financière Lorient développement pour la startup spécialisée dans la production d’hydrogène grâce à des sources d’électricité renouvelable. Quelques mois plus tard, l’entreprise a réalisé son introduction en bourse sur le marché Euronext avec augmentation de capital d’environ 110M€.
👉 En savoir davantage sur Lhyfe


Eolink : Année faste pour la startup Eolink, spécialisée dans le développement de fondations flottantes pour l’énergie éolienne offshore. Au mois de mai 2022, c’est Acciona Energià, entreprise espagnole, qui a acquis 24% du capital de la société française. En octobre, c’est l’Ademe qui a accordé une aide financière de 14,9M€ à la startup dans le cadre du programme
« France 2030 » pour soutenir l’installation de l’éolienne flottante Eolink sur le site d’essai en mer du SEM-REV en Loire-Atlantique.


Sylfen : la startup est spécialisée dans le domaine du stockage d’énergie à base d’hydrogène à destination des bâtiments, industries et écoquartiers. Elle a levé 10M€ en mai 2022 auprès du Groupe IDEC, Supernova Invest, Elaïs Orium ainsi que le Crédit Agricole Alpes Développement (C2AD) ; et des actionnaires historiques que sont le CEA Investissement et EIT InnoEnergy.


Sakowin : La startup a levé 9 millions d’euros en juin 2022 auprès de l’accélérateur EIC, un programme lancé par le Conseil européen de l’innovation, ainsi qu’auprès de Bpifrance. Elle développe un procédé inédit qui permet de produire de l’hydrogène par électrolyse du méthane plutôt que par électrolyse de l’eau.


Deepki : En mars 2022, la startup spécialisée dans l’efficacité énergétique a levé 150M€ auprès des fonds Highland Europe, One Peak Partners, Bpifrance et Revaia. L’entreprise s’adresse aux propriétaires et gestionnaires de biens immobiliers commerciaux et leur propose un ensemble d’outils et de services pour leur permettre d’améliorer la performance environnementale de leurs actifs immobiliers.
👉 Lire notre article sur Deepki


NW Groupe : Avec une levée de fonds de 300M€ réalisée auprès du fonds RGreen, l’entreprise NW Groupe – spécialiste du stockage de l’énergie – entend se positionner comme un acteur majeur de la transition énergétique en France mais aussi étendre son rayon d’action à la recharge des véhicules électriques. L’entreprise n’est pas une startup à proprement parler, mais le montant de sa levée de fonds est assez marquant.

À lire également sur le sujet