marine marchande optimisant sa route
Mobilités

Smart’N’Go réduit l’impact du transport maritime grâce au numérique- 4 minutes de lecture

La start up Smart’N’Go développe un ensemble de solutions technologiques visant à faire des faire des économies de carburant et réduire les émissions polluantes des navires.


Le monde de la marine marchande est en pleine mutation numérique. Certes, les termes intelligence artificielle ou big data restent encore opaques pour ce secteur. Mais l’accélération du numérique et la transformation digitale deviennent petit à petit des vecteurs d’optimisations et de changements pour le monde du transport maritime. Ce sont même maintenant de réels enjeux. Certains acteurs misent sur de nouveaux modes de propulstion, à l’instar de la propulsion hydrogène.

Le numérique répond aujourd’hui à des attentes et à des réglementations nouvelles en ce qui concerne l’environnement. C’est ainsi qu’est né Smart’N’Go avec pour ambition de digitaliser la marine marchande et d’en améliorer les process.

la solution Manta pour optimiser les routes maritimes
la solution Manta pour optimiser les routes maritimes


Modernisation et mutation digitale du transport maritime

La vocation de Smart’N’Go est d’accompagner les acteurs du monde maritime dans leur transformation digitale au travers de solutions visant à réduire leur consommation de carburant. Avec à la clé une rentabilité économique plus forte et une réconciliation entre transport maritime et effort environnemental. À l’instar du secteur de la pêche qui s’est emparé des outils du numérique dans le but d’optimiser les zones de pêches, le matériel utilisé ou la criée, Smart’N’Go développe une palette complète de solutions en SAAS à destination des bateaux et des zones portuaires.

Derrière Smart’N’Go se cachent des ingénieurs maritimes, des développeurs, d’anciens marins, des scientifiques, tous animés par la démocratisation de solutions technologiques pour la marine marchande. A ce titre la start up a noué de nombreux partenariats avec la recherche publique (INRIA, CNES) et a même été incubée au sein de l’ESA (European Space Agency) pour l’utilisation de ses datas.

Car les solutions que propose Smart’N’Go se basent grandement sur des données hautement qualifiées. La palette Smart’N’Go s’articule autour de 3 solutions qui se complètent et s’additionnent parfaitement :

  • La solution Manta rend le routage maritime plus intelligent et la filière maritime plus responsable. L’idée est de croiser des études hydrodynamiques de chaque navire avec des données satellitaires de prévisions météorologiques, issues de l’ESA notamment. Puis, un algorithme maison calcule la route optimale en cap et en puissance.
  • La solution Kraken calcule précisément l’ETA (Estimated Time Arrival, c’est à dire la date d’arrivée) du bateau et la consommation de carburant entre sa position et les potentiels ports d’arrivée.
  • La solution Cachalot facilite la pesée des navires en détectant automatiquement et très précisément la ligne de flottaison.

Ces 3 solutions sont évidemment compatibles et peuvent être connectés entre elles, et sont regroupées au sein de la plateforme Lagoon. Elles optimisent le temps et l’organisation des personnels de bord et de ceux présents à terre.

carte optimisation routes maritimes


Quand transport maritime écologique rime avec gain économique

Smart’N’Go se lance donc à la poursuite d’un double objectif : il existe une réalité économique dans l’effort écologique. Grâce à sa solution Manta, l’entreprise permet de réduire de 5 à 10% la consommation de carburant des navires. Quand on sait que plus de 20% du chiffre d’affaire de la marine marchande est dépensé en fioul lourd pour naviguer (soit 40 milliards d’euros par an), on comprend que l’économie de carburant soit un enjeu crucial.

Par ailleurs, la marine marchande est de plus en plus pointée du doigt pour son empreinte environnementale désastreuse. Le transport maritime est un des plus gros pollueurs au monde, notamment à cause des rejets de carbone, d’azote et de soufre dans l’atmosphère. En réduisant la consommation en carburant des navires, les bienfaits sont immédiats sur les émissions nocives de polluants.

Enfin ces solutions visent également à faciliter le travail des commandants et équipages, et à optimiser les communications et les process avec les équipes portuaires. Avec les progrès récents dans le développement de nouveaux carburant plus propres comme le GNL (gaz naturel liquéfié), il est aujourd’hui primordial que les acteurs du secteur appréhendent les avancées du numérique et les utilisent comme un atout.

En alliant ainsi des nouvelles méthodes de propulsion plus écologiques et des solutions technologiques optimisant les trajets en fonction de datas météorologiques, le transport maritime est en train d’opérer sa révolution, lentement mais sûrement.


Mathieu Desprez

Dans la même rubrique