pailles ecologiques et responsables
Consommation Responsable

Interdiction des pailles en plastique, quelles alternatives sur le marché ?- 7 minutes de lecture

L’interdiction des pailles en plastique en France inscrite dans la loi Egalim devait entrer en vigueur le 1er janvier 2020. Un décalage de dernière minute la repousse finalement à 2021. Cependant dès aujourd’hui des alternatives existent comme Lespailles.com, spécialiste des pailles écologiques et durables, qui propose plusieurs solutions.


Si les gobelets ou les cotons-tiges en plastique sont bel et bien interdits depuis le 1er janvier de cette nouvelle année, il semble que ce soit 2021 qui ait été retenu pour bannir définitivement les pailles, touillettes et couverts en plastique. C’est par un tweet de dernière minute que le Ministère de la Transition Écologique l’a annoncé juste avant Noël. Et ce malgré ce qu’indiquait la Loi avant les Fêtes donc.

En effet, à partir du 1er janvier 2020, certains points très attendus des Lois Egalim et sur la transition écologique devaient entrer en vigueur. L’interdiction du plastique devait s’étendre à de nombreux produits plastiques dits à usage unique, mais seuls les cotons-tiges et la vaisselle jetable vendue en lot sont finalement concernés par 2020. Ces interdictions visent le marché des professionnels (restauration, grande surfaces, cantines, commerces alimentaires etc). Cette interdiction en France devance d’un an la directive du Parlement Européen, qui a lui fixé la fin de ces produits à usage unique dans l’Union Européenne à partir de 2021.

Le plastique à usage unique progressivement interdit

Ce décalage d’un an fait suite à de nombreux changements de dates courant 2019 entre le Sénat et l’Assemblée, ce qui a quelque peu brouillé les pistes et le message. C’est pourquoi des informations contradictoires circulent sur le sujet, la loi proposant un délai d’écoulement des stocks pour laisser le temps à chacun de trouver une solution. Ce qui est certain, c’est que les professionnels vont devoir trouver une alternative pour remplacer les pailles plastique le plus tôt possible, si ce n’est déjà fait.

Car même si la prise de conscience semble donc réelle (Lois, tri et recyclage des déchets plastiques, nettoyage des plages et côtes…), la WWF rappelle dans un rapport publié en mars et intitulé “Pollution plastique : à qui la faute ?” qu’à ce rythme, si rien n’est fait, la quantité de déchets plastiques accumulée dans l’océan pourrait doubler d’ici 2030. Pour rappel, ce sont plus de 8 millions de tonnes de déchets plastiques qui se retrouvent dans les océans chaque année dans le monde. Le constat est dramatique et l’impact terrible pour l’environnement, la santé des animaux et celle des Hommes.

L’une des causes majeures de cette pollution plastique est la fabrication et l’utilisation démesurée dans notre quotidien d’objets en plastique à usage unique. C’est pourquoi les pailles en plastiques se retrouvent au cœur de la lutte contre la pollution plastique, dont la start up Lespailles.com illustre la dynamique actuelle.

des pailles en plastique retrouvées sur une plage



Les pailles responsables et écologiques comme alternatives au plastique

La meilleure chose à faire serait probablement de se passer purement et simplement des pailles. Mais si on souhaite conserver le confort de l’utilisation d’une paille, on peut alors se tourner vers les alternatives aux pailles en plastique. C’est lors d’un voyage en Indonésie qu’Honorine Leconte et Yves-Marie Boulvert ont découvert les solutions trouvées par les Balinais pour lutter contre le plastique : les pailles en bambou ou en verre. Dès leur retour en France les deux compères se lancent et créent le site Lespailles.com en 2018.

Lespailles.com se définit comme un spécialiste des pailles durables et écologiques. Le site propose de nombreuses alternatives pour garder le confort d’usage de la paille tout en réduisant significativement l’impact environnemental. En effet, les solutions proposées se décomposent “entre quelques minutes pour les pailles comestibles et 12 à 24 semaines pour les solutions jetables/biodégradables” assure Honorine Leconte.

Rapide inventaire de la large gamme de pailles proposées par le spécialiste de la paille sans plastique :

  • les pailles jetables 100% biodégradables : comestibles (en sucre, en pâte ou en fibre de pomme), en tiges de blé, en canne à sucre, à partir d’un noyau d’avocat…
  • Les pailles réutilisables : en bambou, verre, inox, roseaux ou silicone…

Attention tout de même à deux fausses bonnes idées concernant les pailles. Celles en en papier d’abord, qui connaissent un petit succès : “elles sont issus de la déforestation et l’impression des couleurs n’a aucune certification. Sans parler des mauvais retours clients” alerte Honorine. Constat similaire pour les pailles dites PLA ou Amidon de maïs car elles seraient fabriquées à 30% à partir de plastique, et donc hors la loi dès 2020.

La start up tient à proposer la gamme la plus large possible, comme l’explique Honorine Leconte : “Nous avons créé le site pour démocratiser auprès des distributeurs et clients finaux, chaînes de restauration et hôtelières, bars, restaurants, toutes les alternatives possibles” et ainsi mettre en avant l’éventail le plus complet de solutions. “Toutes nos pailles sont très appréciées car elles répondent toutes à des besoins différents en fonction du cadre, du thème, des boissons servies ou encore du standing de l’établissement” poursuit ainsi Honorine. Lespailles.com propose également un service à carte : au delà du choix du matériaux, on peut personnaliser ses pailles avec un logo ou une couleur, et proposer une expérience supplémentaire à ses clients avec les pailles comestibles.

paille cocktail bio en pâte
Trinquez avec des pailles en pâte !


Les pailles en plastique ne se recyclent pas

Quelques minutes d’utilisation mais des centaines d’années pour se décomposer dans la nature : c’est l’amer constat de la paille en plastique. La très grande majorité des pailles sont produites en plastique, non biodégradables et à usage unique. Ce qui en fait l’exemple type d’un objet banal de notre quotidien mais qui s’avère être l’un des pires pollueurs qui soient pour la planète. Car un des problèmes majeurs de cette filière se situe au niveau du recyclage.

Tout d’abord rappelons que malgré des initiatives comme la facilitation de la collecte par une entreprise comme Lemon Tri, nous sommes loin du compte en matière de recyclage du plastique. En France, seuls 21% des déchets plastiques sont recyclés. Bien sûr, le gouvernement est en train de s’attaquer à ce problème. Mais la tâche est immense. Et nous avons pris de bien mauvaises habitudes dans nos usages avec l’ère du tout jetable.

Mais surtout de l’autre côté, les pailles sont petites, souples et légères : elles échappent ainsi au tri. Vous obtenez ainsi l’équation parfaite de l’objet jetable qui ne sera jamais recyclé. En bout de course, les pailles en plastiques se retrouvent dans la nature, sur les plages ou dans les océans. Nos plages et le tristement célèbre “7ème continent” sont là pour en témoigner. Et une fois dans les océans le plastique se divise en plus petits morceaux. Qui deviennent alors facilement ingérables par les oiseaux et les animaux marins qui les confondent avec de la nourriture. Plusieurs études démontrent même la “présence notable” de micro plastiques dans nos assiettes. La boucle est bouclée.

Voici quelques chiffres clés qui résument l’urgence de la situation :

  • 1 milliard de pailles non recyclables sont jetées chaque jour dans le monde (500 millions aux US, 100 millions en Europe, 9 millions en France)
  • Environ 500 ans pour se décomposer (à titre de comparaison un pack de lait ou de chewing-gum mettent en moyenne 5 ans)
  • 7ème déchet le plus ramassé sur les côtes et les plages du monde

Mathieu Desprez

Sources / Pour aller plus loin :
Rapport WWF “Pollution plastique : à qui la faute ?” :
https://www.wwf.fr/vous-informer/actualites/pollution-plastique-a-qui-la-faute
Etude Que choisir “Des micro-plastiques dans vos assiettes” : https://www.quechoisir.org/comparatif-produits-de-la-mer-des-microplastiques-dans-vos-assiettes-n57173/
Rapport de l’ONU sur la pollution plastique : https://www.unenvironment.org/fr/news-and-stories/recit/recyclage-des-plastiques-un-secteur-inefficace-pret-pour-le-changement
ONG Surfrider :
https://www.surfrider.eu/

Dans la même rubrique