DOSSIER DU MOIS

Chaque mois, Les Horizons approfondit une thématique sous forme de dossier. Il s’agit ce mois ci du transport maritime et de ses nombreuses problématiques.
Retrouvez ici l’intégralité des articles liés au dossier “Vers un transport maritime bas-carbone ?” 


L’augmentation impressionnante de l’importance du transport maritime, qui gère environ 90% des échanges de marchandises sur la planète, résulte en grande partie du phénomène de mondialisation. L’interdépendance et la spécialisation des pays entraine l’augmentation des échanges. Mais si cette notion a permis de stimuler l’économie mondiale et favorisé le développement économique de nombreuses régions, les limites de ces échanges sont aujourd’hui visibles.

Le transport maritime – qui pourrait être responsable d’environ 17% des émissions mondiales de GES d’ici 2050 – doit donc prendre des mesures pour limiter son empreinte écologique. Ceci afin de répondre directement aux objectifs 13 et 14 du Programme de Développement Durable de l’ONU.

Le transport maritime en chiffres :


Rappel des objectifs de développement durable :

Objectif 13 : Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions

Réduire les émissions polluantes, de façon générale, est l’objectif 13 de Développement Durable de l’ONU. Pays, entreprises, consommateurs : chacun doit agir pour réduire les émissions polluantes. L’ampleur du transport maritime, en fait, l’un des acteurs majeurs de la transition écologique de par son rôle prépondérant dans nos économies. Surtout, le secteur doit – plus que d’autres – anticiper la croissance de ses émissions de gaz à effet de serre afin de limiter son impact sur la planète.


ODD 14 : Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable

Les déchets marins, mais surtout les plastiques et microplastiques que l’on retrouve en mer, sont l’une des plus grandes préoccupations environnementales actuelles pour l’activité maritime. Cet enjeu s’ajoute aux bouleversements liés aux changements climatiques ainsi qu’à l’acidification des océans et l’appauvrissement de la biodiversité.

Ces problématiques affectent également le développement économique de nombreux pays en voie de développement, notamment les petits états insulaires qui “[voient] leur existence même menacée par la pollution plastique et [sont] particulièrement touchés” (United Nations, 2016).  

L’Organisation Maritime Internationale se soucie également de cet aspect afin de réduire les déchets marins.

Lire la suite de notre dossier :