fairphone 2
Economie circulaire

Fairphone : l’électronique équitable qui marche fort

Une campagne de crowdfunding  a permis à la start-up Hollandaise qui édite un téléphone équitable de récupérer 2,5 millions d’euros cet été. Quelques mois plus tard, la firme Hollandaise explique avoir écoulé l’intégralité de ses Fairphone 2, soit 83 000 exemplaires. Une preuve que l’électronique équitable fonctionne.


Fairphone est une start-up Hollandaise qui milite pour une électronique plus responsable. Créée en 2013, la société conçoit un téléphone équitable qui a déjà séduit 150 000 utilisateurs à travers le monde. Elle vient d’annoncer avoir écoulé les 83 000 exemplaires de son Fairphone 2. Un chiffre qui n’a rien à voir avec ce que les grands du secteur proposent. Néanmoins, cela reste une preuve qu’un business model vertueux peux exister en 2019.

La philosophie de Fairphone est d’avoir un impact positif sur toute la chaîne de valeur : l’industrie minière, la conception, la fabrication et le cycle de vie du téléphone. Ainsi ce smartphone est modulaire : les différentes parties du téléphone peuvent être réparées où changées par les utilisateurs au fil des ans. Cela accroît considérablement la durée de vie de l’appareil sans que son design ne devienne obsolète. 

le Fairphone est un téléphone équitable et responsable

Un impact positif sur toute la chaîne de valeur

L’entreprise accorde également une attention particulière aux conditions de fabrication de ses mobiles. Membre actif du Clean Electronics Production Network (CEPN), elle travaille avec des ONG et chercheurs afin d’élaborer des programmes qui peuvent améliorer les conditions de travail dans certains pays. “Si nous voulions que l’industrie électronique change, nous devions faire advenir ce changement de l’intérieur” précise son fondateur.

La société cherche également à encadrer la production. Notamment côté achats où sa motivation est d’acheter des matériaux moins dangereux et moins toxiques. Elle cherche aussi à s’approvisionner auprès de mines qui permettent à des populations vulnérables d’en vivre.

Enfin, la fabrication du Fairphone est centrée sur un modèle d’économie circulaire. L’utilisation de matériaux recyclés ou renouvelables est présente dans la fabrication de l’appareil. L’entreprise vends également des pièces détachées et propose des tutoriels de réparation. De surcroit, elle favorise la collecte des anciennes pièces avec certains pays confrontés à des difficultés dans le recyclage des déchets électroniques.

Fairphone : un téléphone équitable et réparable
Dans une démarche équitable et liée au modèle d’économie circulaire, le Fairphone est facilement réparable par ses utilisateurs – photo by Fairphone / Flickr

Un financement assuré auprès du grand public

Mais être une entreprise à visée sociale n’est pas chose aisée. Pour se doter des moyens financiers de ses ambitions, Fairphone doit – comme de nombreuses jeunes entreprises – faire appel aux levées de fonds. 

Après avoir récolté 6,5 millions d’euros auprès d’investisseurs en 2017, la start-up a lancé cet été une campagne de crowdfunding dédiée au grand public. 1 827 personnes ont ainsi investies chacune entre 250€ et 2 500€ dans l’entreprise hollandaise. Des investissements rémunérés à hauteur de 5% par an. Ces investisseurs peuvent également décider de transformer cet apport en action. Cela permettra de diversifier la propriété de l’entreprise. 

En tout, ce sont donc 2,5 millions d’euros qui ont été levés et qui vont permettre à la société de continuer son développement :

– Améliorer la recherche pour rendre la chaîne d’approvisionnement plus équitable ; 
– Se développer sur de nouveaux marchés comme l’Europe du sud et la Scandinavie ; 
– Lancer un programme permettant aux utilisateurs de louer leur fairphone au lieu d’en acheter un. 


Guillaume Joly. @guitjoly

Article mis à jour le 11 avril 2019.

Dans la même rubrique