Créée en 2015, In Sun We Trust est une start up française qui développe un outil permettant d’accroître le déploiement et l’installation de panneaux solaires photovoltaïques. De manière plus concrète, leur solution permet d’évaluer le potentiel solaire de sa toiture. Il prédit le taux d’ensoleillement du toit, les zones d’ombres liées aux bâtiments voisins et fournit une estimation de l’énergie produite.

Imaginée comme un tiers de confiance pour faciliter l’adoption du solaire photovoltaïque par les particuliers, In Sun We Trust met ensuite les ménages français intéressés en relation avec des installateurs sélectionnés en fonction d’un cahier des charges présenté comme strict. La startup est également en relation avec les collectivités locales afin de les aider à augmenter la production locale d’énergies renouvelables.

Un rapprochement avec le Suédois Otovo

L’année dernière, la jeune pousse a fusionné avec son homologue scandinave Otovo, spécialiste de la vente de panneaux photovoltaïques en Suède et en Norvège. Après avoir ouvert une filiale en Espagne, les deux entreprises (valorisées à près de 110 millions d’euros) deviennent ainsi une référence sur le marché européen du solaire résidentiel et comptent environ 50 000 projets d’installations de panneaux photovoltaïques en Europe.

Ce 27 février 2020, Otovo officialise une levée de fonds de 17 millions d’euros auprès du géant suédois Axel Johnson Inc, un groupe de commerce de détail et de services aux consommateurs, afin d’accélérer dans son développement. “Cette nouvelle opération d’ampleur porte le montant total des fonds levés à près de 35 millions d’euros depuis 2015 et fait de notre Groupe la start-up la mieux financée du secteur photovoltaïque résidentiel en Europe” précise à ce sujet David Callegari, fondateur d’In Sun We Trust.

Ces fonds devraient permettre aux deux sociétés de pérenniser leur développement sur leurs marchés domestiques mais aussi d’envisager l’ouverture de nouvelles filiales dans d’autres pays Européens.


Un coût de l’énergie majoritairement intéressant en France

D’après un rapport de l’ADEME sur les coûts de production des énergies renouvelables, la LCOE des installations photovoltaïques sur toiture sont relativement intéressantes en fonction du secteur géographique. La LCOE – Levelized Cost of Energy – représente le prix complet d’une énergie en fonction de la durée de vie de l’équipement qui la produit, en intégrant à la fois l’investissement initial, les coûts de fonctionnement, de combustible et d’entretien.

Ainsi, dans le sud de la France (Occitanie, PACA, Corse), les petites et moyennes installations (3KW et 9KW) ont un coût de production compétitif par rapport aux prix de l’électricité. Ce qui n’est pas le cas dans le Nord de la France (Hauts de France, Grand Est, Normandie et une partie de l’Ile de France), où le coût de production est supérieur au coût de l’électricité. Particulièrement en ce qui concerne les petites installations. Dans les autres régions françaises, la LCOE est inférieure aux coûts d’achat de l’électricité sur les moyennes installations. Concernant les petites installations (3KW), elles ne semblent intéressantes qu’en surimposition de toiture (lorsque le système photovoltaïque est installé par-dessus la couverture).

À lire aussi : les chiffres de l’énergie photovoltaïque en France