epargne
Conso Responsable

We Do Good : l’épargne positive pour financer la transition écologique- 4 minutes de lecture

Solution concrète et tangible et pour accélérer le développement de projets à impact, l’épargne positive proposée par la Fintech We Do Good permet à des particuliers de soutenir des initiatives locales et durables.


We Do Good, c’est une entreprise nantaise fondée en 2013, dont l’activité a réellement décollé à partir de 2015. Chez We Do Good, ils sont 4 associés à vouloir ouvrir une nouvelle voie pour soutenir la transition écologique. Leur ambition, c’est de permettre aux projets à impact positif de trouver des financements au démarrage. Un véritable combat pour les jeunes entreprises dans le domaine de l’environnement et/ou de l’économie sociale et solidaire. En effet, les financeurs classiques (VC, banques, business angels) sont souvent très exigeants sur la rentabilité de ces structures…. une exigence généralement éloignée de leur vocation première.

Alors We Do Good propose à ces entreprises à impact une autre possibilité : celle d’effectuer des levées de fonds en royalties. Une réussite jusqu’ici puisqu’en quelques années, la plateforme a permis de lever plus de 3,5 millions d’euros, d’aider ainsi 70 entreprises à se financer et ce, grâce au concours de 4000 investisseurs actifs. Élue fintech de l’année 2016, la jeune start up souhaite aller plus loin. Elle propose désormais une offre d’épargne positive et locale pour les particuliers.

équipe We Do Good
L’équipe de la Fintech We Do Good


Permettre à chacun d’investir à 100 mètres de chez soi

L’épargne positive, c’est la possibilité d’investir dans des solutions concrètes pour les usages du quotidien. “On veut permettre à chacun d’investir à 100 mètres de chez soi” précise Susana Nunes, l’une des co-fondatrices de We Do Good. Et pour cela, la jeune structure propose d’investir à la fois pour développer des projets qui soutiennent la transition écologique, mais aussi dans des projets qui font marcher l’économie de la fonctionnalité.

Les projets proposés concernent ou concerneront ainsi un ensemble de thématiques comme les bateaux solaires, les véhicules électriques, les ruches ou encore l’éctronique équitable. “On a fait un premier test avec le Fairphone qui a très bien fonctionné” rappelle Susana Nunes. 9 téléphones ont ainsi été financés. Ils permettront à l’entreprise Comown de les louer à des particuliers et entreprises. Car la location, c’est justement le levier utilisé par We Do Good pour permettre la rentabilité de cette épargne.

Prenons l’exemple de ces bateaux à énergie solaire qui nous permettent de naviguer en famille ou entre amis sur nos rivières le week-end. We Do Good ouvre la possibilité d’épargne à partir de 10€. À chaque fois que les épargnants auront atteint le montant nécessaire, l’un de ces bateaux sera acheté et confié à une société partenaire (en l’occurence ici Bateaux pour la planète) qui va les louer à ses clients. Le fruit de cette location sera reversé sous forme de royalties aux épargnants, avec une rentabilité prévisionnelle de 2% par an (plafonné à 5%).

coche solaire bateaux pour la planète
Les coches solaires de la marque Bateaux pour la planète


Épargner dans l’économie réelle et locale

Cette solution d’épargne mêlée à l’économie de la fonctionnalité permet de soutenir la transition écologique mais aussi d’agir concrètement pour des usages réels. Il est plus facile de savoir où va son argent et l’économie de la location pousse d’ailleurs les partenaires de We Do Good à investir dans du matériel facile à réparer et qui sera utilisé durablement.

La durée des placements varie en fonction des actifs proposés. Il sera par exemple de 3 ans pour un téléphone équitable et de 20 ans pour l’installation de panneaux photovoltaïques chez des particuliers. Une autre manière de soutenir le développement durable qui va dans le sens des initiatives pour accélérer la croissance de la finance verte.

Au sein de Novapuls, un incubateur et pré-accélérateur de start-up installé à Nantes, We Do Good amorce le test de cette épargne à impact positif avec l’ambition de financer au moins 5 actifs de 50 000€ chacun. Elle devrait ensuite déployer plus d’actifs et chercher à mailler le territoire pour accroître l’investissement local. Une nouvelle voie ouverte par cette entreprise récemment labellisée B-Corp.


Lire aussi : Impak Finance, faciliter la consommation et les investissements responsables


Guillaume Joly. @guitjoly

Dans la même rubrique