my food story
Agriculture et Alimentation

My Food Story veut retracer l’histoire de vos aliments- 3 minutes de lecture

My Food Story est une pépite de la Foodtech qui, à partir du scan d’un produit alimentaire, vous permettra d’en connaitre l’histoire, le lieu de production, le type d’élevage et les pratiques agricoles utilisées. En somme, toute l’histoire de ce que vous mangez.


L’application mobile My Food Story s’immisce dans les grandes tendances de la foodtech en mettant la blockchain au service de la traçabilité des aliments. Son but ? Recréer le lien de confiance entre les consommateurs et les producteurs. Comment ? En mettant en valeur les pratiques agricoles responsables.

Pour cela, la jeune start-up – qui fait partie des phénomènes greentech à suivre dans la région marseillaise – propose une application qui permet d’avoir accès à tout l’historique d’un produit alimentaire. Il suffit de scanner le produit pour connaître toutes les étapes de la production. Lancée au mois de Juin 2019, elle promet, dans le futur, d’avoir accès à des vues immersives de certaines étapes de production et de pouvoir communiquer avec les producteurs.

homme s'occupant d'un potager en ville


Répondre au besoin de traçabilité pour les consommateurs

Les applications mobiles qui permettent d’obtenir des informations sur les produits alimentaires sont de plus en plus présentes dans la vie des consommateurs. Yuka, ScanUp, ScanEat et les autres sont utilisées à l’heure actuelle par environ 10 millions de français.

La plupart d’entre elles apportent des informations sur les qualités nutritives d’un produit. En plus du Nutriscore, il devient ainsi possible de visualiser rapidement si un produit est conforme à ses attentes et de se voir recommander d’autres produits dans le cas contraire.

Grâce à My Food Story l’utilisateur peut aller plus loin. Ici, les consommateurs découvrent toute l’histoire de leur alimentation : les lieux de production ; les étapes et les procédés de fabrication, de transformation et de distribution. Grâce à des contenus enrichis avec des photos et vidéos, l’application permet également de connaître le visage des producteurs qui les nourrissent.

D’ailleurs, il est possible de compléter l’expérience virtuelle en réservant une visite chez les producteurs. Pour le moment, My Food Story ne vous racontera pas l’histoire de n’importe quel produit. Mais pour les producteurs qui se sont inscrits sur la plateforme, tous sont engagés dans une démarche de transparence et de traçabilité.

Deux mots qui représentent l’essence même de ce projet. Les deux moyens par lesquels il devient possible de redonner du sens à son alimentation et de recréer du lien avec celles et ceux qui nous nourrissent.

produits alimentaires


Une plateforme pour les professionnels de l’alimentation

Mais, My Food Story, c’est aussi une entreprise qui cherche à créer du lien entre tous les acteurs de la chaîne alimentaire. La jeune startup provençale est notamment une aide pour les restaurateurs qui cherchent à sourcer et échanger avec des producteurs responsables.

Par ailleurs, elle permet à ces derniers d’avoir accès à un outil facile à prendre en main afin de valoriser leur travail. Les exploitants agricoles sont en effet régulièrement en proie à ce qu’on appelle l’agribashing. Dès d’un scandale alimentaire et/ou lié à l’utilisation d’un pesticide apparaît dans l’actualité, ce sont eux qui sont en première ligne. Souvent à tort, et c’est là l’occasion de démontrer qu’il existe des pratiques raisonnées pour la conception de bons produits.

Enfin, grâce à la possibilité pour les consommateurs de réserver des visites directement chez les producteurs, cette application encourage l’agritourisme. Une pratique en vogue qui facilite la création d’un lien direct entre le champ et l’assiette, en la campagne et la ville et entre le début et la fin de la chaîne alimentaire.

L’application est en ligne depuis le mois de Juin 2019 et devrait rapidement séduire de nombreux exploitants, restaurateurs et consommateurs.



Lire aussi : Connecting Food, la blockchain au service de la traçabilité


Guillaume Joly. @guitjoly

Dans la même rubrique