fondateurs Dilepix
Agriculture et Alimentation

Dilepix, l’outil qui veille sur les champs et les élevages- 3 minutes de lecture

Dilepix est une jeune start-up bretonne qui propose une solution pour analyser automatiquement les images de surveillance des champs et d’alerter les exploitants si besoin. Elle vient de lever 1 million d’euros pour accélérer son développement.  


Lauréate du concours iLab, la start-up rennaise Dilepix annonce ce jeudi 27 juin avoir bouclé une première levée de fonds à hauteur d’1 million d’euros. Il s’agit d’une opération réalisée auprès de plusieurs investisseurs, dont trois fonds institutionnels : IT-Translation, Breizh Up et Crédit Agricole Ille-et-Vilaine Expansion. Pour cette startup Agtech française, cette levée va permettre d’accélérer la commercialisation de leur solution et de compléter son équipe pour atteindre un effectif d’une vingtaine de personnes d’ici la fin de l’année.

À l’heure où l’agriculture se réinvente autour du numérique, les exploitants agricoles se dotent de plus en plus de nouveaux équipements tels que les drones, capteurs connectés, caméras de surveillance ou encore robots agricoles. Cependant, elles doivent également trouver un moyen d’analyser toutes les données fournies par ces outils, et particulièrement les images et vidéos issues des caméras qui y sont intégrées. C’est pour répondre à ce besoin qu’est née Dilepix.

champ agriculture


Un outil de surveillance et de diagnostic pour les champs

Dilepix a développé une solution qui permet d’analyser en temps réel les images qui proviennent des objets connectés d’une exploitation agricole. Une innovation permise grâce à l’intelligence artificielle et issue d’un transfert de technologie de l’Inria. « Nous mettons de l’intelligence artificielle dans les agri-équipements pour les rendre plus autonomes et réactifs. Notre expertise couvre la surveillance, le diagnostic et va évoluer vers la robotique » précise Aurélien Yol, l’un des deux fondateurs de cette start-up, ancien ingénieur de l’Inria et expert en vision par ordinateur.

Les données des équipements des agriculteurs sont agrégées puis analysées par la solution de Dilepix afin de signaler les menaces et les opportunités, en cultures comme en élevage. Il s’agit de permettre aux exploitants d’anticiper et de mieux évaluer les évènements qui peuvent survenir sur leurs parcelles. Cette solution permet par exemple de détecter la progression géographique de certains ravageurs, d’estimer la maturité des cultures ou la quantité des récoltes, ou encore de détecter l’intrusion de prédateurs.

Face à l’essor de l’agriculture de précision en France, la solution de Dilepix permet aux agriculteurs de se concentrer sur leur coeur de métier et de ne pas être happé par du temps passé à décortiquer les images de leurs différents objets connectés. Une initiative qui pourrait aussi lever un frein à l’achat de ces capteurs innovants proposés par des entreprises comme Weenat ou encore Sencrop.

Dilepix CES Las Vegas 2019
Les deux fondateurs de Dilepix au CES de Las-Vegas en janvier 2019


1 million d’euros pour étoffer les ventes et l’équipe

La jeune pousse française dispose aujourd’hui d’outils de surveillance et de diagnostic en temps réel qui leur ouvre de réelles perspectives sur un marché de l’Agtech français en plein essor. La France se situe parmi les pays les plus avant-gardistes sur ces sujets et notre territoire offre de multiples solutions.

Grâce à sa levée de fonds de 1 millions d’euros, l’entreprise gérée par Alban Pobla et Aurélien Yol devrait accélérer son développement dans les mois à venir. De nombreux recrutements sont prévus, ainsi qu’une accélération de la commercialisation de leur solution. À terme, les deux fondateurs envisagent également de se déployer à l’international. Elle était d’ailleurs présente au CES de Las-Vegas début janvier.

De belles perspectives en vue pour cette entreprise bretonne qui, à terme, souhaite automatiser la surveillance agricole, notamment en s’appuyant sur la robotique.


Guillaume Joly. @guitjoly

Dans la même rubrique