boostheat
Energies

Boostheat réinvente la chaudière écologique- 4 minutes de lecture

Jeune entreprise française spécialisée dans le domaine de l’efficacité énergétique, Boostheat conçoit, développe et industrialise une nouvelle génération de chaudières. Celle-ci offre un rendement allant jusqu’à 200% et permet de réaliser des économies d’énergies grâce à une utilisation de deux technologies différentes et une innovation brevetée.


Boostheat est une jeune entreprise française de 95 personnes (basée à Vénissieux, Toulouse et Nuremberg), fondée par deux ingénieurs, Luc Jacquet et Jean-Marc Joffroy. Boostheat conçoit un nouveau type de chaudière, plus efficace et meilleure pour l’environnement. Leur principe est simple, il s’agit de combiner les bénéfices écologiques de la pompe à chaleur et l’efficacité éprouvée de la chaudière à condensation. On obtient ainsi un dispositif de chauffage extrêmement économique à l’usage.

Cette chaudière française fait partie des rares produits de sa catégorie à être classée A++ en terme d’efficacité énergétique. Un atout majeur à l’heure de la transition écologique, grâce à un constat simple et une idée qui paraissait toute bête sur le papier. Aujourd’hui, la jeune entreprise se donne les moyens de ses ambitions et vise une introduction en bourse sur le marché Euronext à Paris.

Luc Jacquet Boostheat
Luc Jacquet – CEO et co-fondateur de Boostheat


L’idée : coupler une pompe à chaleur avec une chaudière à condensation

L’idée à la base de ce projet est venue d’une interrogation de l’un des deux associés, Jean-Marc Joffroy, concernant les chaudières à condensation classiques. On a besoin, pour la douche ou les radiateurs, d’une eau à environ 35°C. Et pour l’obtenir, on va brûler du gaz à environ 700°C. Or, la chaleur produite à l’intérieur de la chaudière pour brûler le gaz qui permet de chauffer l’eau, il devrait être possible de la récupérer et de mieux l’utiliser.

Pour cela, il existe déjà ce qu’on appelle des pompes à chaleur. Dans une pompe à chaleur, le compresseur permet de faire varier la pression et la température d’un fluide – appelé fluide frigorigène – à l’intérieur d’une enceinte fermée. Le cycle ainsi généré permet de capter l’énergie contenue dans l’air extérieur pour ensuite le transmettre au circuit de chauffage. Aujourd’hui, la plupart des compresseur sont électriques. Boostheat va se servir de la condensation pour remplacer ce compresseur.

L’innovation réside ainsi dans cette idée de coupler la pompe à chaleur avec la chaudière à condensation (une innovation brevetée). De manière concrète, on utilise ainsi l’énergie produite par la combustion du gaz pour réaliser le travail d’un compresseur thermique. En utilisant le meilleur des technologies de la pompe à chaleur et de la chaudière à condensation, la jeune start-up peut atteindre un rendement allant jusqu’à 200 %. Elle représente ainsi une nouvelle génération de chaudières thermodynamiques.

chaudiere boostheat
La chaudière Boostheat


Deux tiers des chaudières en service ont plus de 25 ans

Lauréat des Tech for Good awards organisé par France Digitale et lauréat du concours d’innovation du programme d’investissements d’avenir soutenu par l’ADEME, l’innovation de Boostheat séduit le monde de l’énergie. Il faut savoir qu’en France, deux tiers des chaudières en service ont plus de 25 ans. On peut donc douter sérieusement de leur efficacité énergétique. Or, il est possible d’avoir un impact direct sur la transition écologique en permettant à chacun de s’équiper d’appareils qui sont en adéquation avec notre époque. C’est à dire des appareils qui consomment mieux.

Pour cette raison, Boostheat pourrait permettre aux particuliers qui souhaitent agir pour l’environnement de mieux s’équiper. L’ambition de la start-up pour l’année 2019 est notamment de commercialiser 200 chaudières de cette nouvelle génération afin d’amorcer le changement. Elle travaille ensuite à améliorer encore davantage son produit afin de garantir encore plus d’efficacité dans les prochaines générations.

L’un des projets de Boostheat : la micro co-génération. C’est à dire la possibilité que le compresseur thermique active un alternateur, ce qui est sorte de générateur pour faire de l’électricité. Ainsi, la chaudière classique prendrait une nouvelle dimension en favorisant l’auto-consommation d’énergie. Une étape essentielle qui cherche, à l’instar de nombreux acteurs aujourd’hui, à démocratiser l’auto-consommation pour décentraliser notre modèle énergétique.


Lire aussi : déployer les énergies renouvelables pour faire baisser le prix de l’électricité


Guillaume Joly. @guitjoly

crédits photo : © Aurélien Audy / BOOSTHEAT ; Thanh Ha Bui / BOOSTHEAT

Dans la même rubrique