champ de blé sous le soleil
Agriculture et Alimentation

Perfarmer : aider les agriculteurs à vendre au bon prix

Perfarmer a développé la première application mobile qui aide les agriculteurs à vendre leurs récoltes au bon prix.


Nourrir près de 10 milliards de personnes en 2050 avec moins de terres arables, moins d’eau, moins d’engrais, moins de produits phytosanitaires et moins d’exploitants… Voilà un défi de taille auquel se confrontent les professionnels du secteur agricole. Et ce, sans compter sur les aléas climatiques qu’on peine à anticiper. Ainsi, lorsqu’une sécheresse historique a frappé la Suède cet été, le pays a vu sa production de céréales baisser de 45 % par rapport à 2017.

Pour répondre à ces enjeux, de nombreuses entreprises innovantes viennent mettre la technologie (web, mobile, IoT) au service des agriculteurs. C’est en partie ce qu’on appelle l’agriculture de précision. Ces applications et objets connectés favorisent généralement une meilleure connaissance des conditions météo et d’autres facteurs qui permettent aux producteurs d’optimiser leur activité.

Mais aujourd’hui, le métier d’un agriculteur n’est plus seulement de produire, c’est aussi de vendre. Et bien vendre, c’est la seule condition qui permette aux agriculteurs de vivre, mais aussi de pouvoir investir pour modifier leurs pratiques.

les deux fondateurs de l'application Perfarmer
Edgar Chaput et Michel Bourroussou, fondateurs de l’application Perfarmer

L’agriculteur est un chef d’entreprise

Ainsi est née Perfarmer. Cette aventure entrepreneuriale démarre en 2016. Après plusieurs années passées chez Google, Edgar Chaput décide de lancer son projet dans l’agriculture. Il a la conviction que le numérique peut favoriser la transition du secteur agricole. Et à force de visiter des exploitations pour mieux comprendre la vie des producteurs français, il finit par rencontrer Michel Bourrousse.

Michel Bourrousse est agriculteur dans le sud-ouest du pays. En plus de son activité, il a passé 15 ans de sa vie à développer son propre logiciel pour répondre à toutes les questions qu’il se pose sur sa ferme : Quelles cultures ai-je intérêt à produire ? À quel moment acheter mes engrais ? À quel prix vendre mes céréales ? Un logiciel qui fonctionne et qui lui permet de mieux piloter son exploitation. Désormais, Michel à un rêve : le rendre accessible au plus grand nombre. Et voilà comment sa rencontre avec Edgar Chaput aboutit à l’aventure Perfarmer.

Lire aussi : Samsys, un capteur connecté pour machines agricoles

Car avec l’ouverture des marchés des matières premières agricoles au début des année 1990 (notamment via le traité de Maastricht et l’instauration de la PAC), le métier d’agriculteur ne peut plus se limiter à la production. L’agriculteur est un vrai chef d’entreprise. Il doit savoir quelles cultures produire, comment les cultiver et à quel prix les vendre, en fonction de ses charges et des prix du marché. Or, aujourd’hui, le prix du blé change toutes les secondes et peut passer du simple au double au cours d’une même année.

Et les exploitants français et européens se heurtent à la concurrence de pays comme la Russie ou l’Argentine, qui vendent beaucoup moins cher. Résultat : de nombreux exploitants doivent s’approvisionner sans même connaître le prix du produit acheté, ou découvrir le prix réel payé pour leur tonne de blé plusieurs mois après la livraison. Une manière inefficace de gérer son exploitation. Ils sont nombreux à se rendre compte qu’ils ont vendu au mauvais moment, à des prix trop bas pour être rentable.

un agriculteur utilise l'application perfarmer
En 5 minutes, l’agriculteur peut définir une stratégie de commercialisation adaptée à ses contraintes

Le numérique pour lutter contre la précarité des agriculteurs

Afin d’aider les agriculteurs à lutter contre la précarité, Perfarmer a développé la première application mobile qui les aide à vendre leurs récoltes au bon prix. Co-développée avec une communauté d’agriculteurs, l’application mobile Perfarmer permet à l’agriculteur de se protéger de la volatilité des cours.

Dans les faits, il s’agit d’un assistant de commercialisation virtuel, connecté aux marchés. Il génère un système d’alertes personnalisées suivant les prix de ventes que se fixent les producteurs. L’application calcule, en fonction des cours des céréales et des besoins spécifiques de chaque agriculteur, le bon moment pour vendre sa récolte à un prix rémunérateur. L’agriculteur est alors alerté immédiatement dès que les conditions sont réunies pour vendre.

En 5 minutes, l’agriculteur peut ainsi définir une stratégie de commercialisation adaptée à ses contraintes et être alerté dès que son objectif de prix de vente est atteint. De cette manière, il peut sécuriser le résultat de sa ferme. Grâce à la solution de Perfarmer, les exploitants agricoles devraient ainsi pouvoir stabiliser certains revenus afin de mieux se concentrer sur leur activité. Le lancement très attendu de cette application se fera à l’occasion du Salon International de l’Agriculture fin février 2019.


Guillaume Joly. @guitjoly

Dans la même rubrique