un steak à base de farine d'insecte
Agriculture et Alimentation, Premium

Quelles sont les tendances Foodtech à suivre en 2019 ?- 5 minutes de lecture

Blockchain, nutrition personalisée, nouvelles protéines : petit tour d’horizon des tendances foodtech à ne pas rater en 2019.  


La foodtech, c’est la technologie au service d’une meilleure alimentation. Elle regroupe plusieurs thématiques :  la vente et la livraison, les services aux restaurateurs, les apps et sites de coaching ou de nutrition. La foodtech et l’agtech (l’innovation pour l’agriculture) font preuve d’un fort dynamisme en France, grâce à des entrepreneurs talentueux et un patrimoine historique majeur sur ces enjeux. Parmi toutes les innovations qui se développent sur le territoire, nous avons isolé 3 tendances foodtech à suivre en 2019 : La blockchain alimentaire ; la nutrition personnalisée et le développement des nouvelles protéines. 


Tendance N°1 – La blockchain alimentaire

Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la question de la qualité de leur alimentation. Cette tendance s’explique en partie par les nombreux scandales qui ont touché le secteur de l’agro-alimentaire ces dernières années. De la vache folle au friponil en passant par le lait contaminé. Une problématique émerge de ce constat : comment rassurer le consommateur sur la qualité des produits qu’il achète ?  

C’est là qu’intervient la blockchain alimentaire. La blockchain est présentée depuis quelques années comme une révolution technologique. Elle a notamment permis aux crypto-monaies de se développer. Elle pourrait désormais permettre de garantir la qualité et la traçabilité des denrées alimentaires auprès des consommateurs.

Cette traçabilité offre une véritable transparence sur l’origine et la qualité des aliments. Ainsi, grâce à la Blockchain alimentaire, le consommateur pourrait identifier facilement toutes les parties prenantes ayant participé à la conception d’un produit. Mais elle permet également de réduire les risques sanitaires en remontant plus facilement la chaîne en cas de problème.

Ces applications devraient se démocratiser dans un avenir proche et permettre à de jeunes entreprises innovantes de se rapprocher des industriels et grandes entreprises de l’agro-alimentaire qui ont besoin d’apporter de la transparence et de la visibilité aux consommateurs. 

👉 Nos articles en lien avec la Blockchain Alimentaire :

Connecting Food, la blockchain au service de la traçabilité
My Food Story : l’histoire de vos aliments



Tendance N°2 – La nutrition personnalisée 

application mobile Yuka

De plus en plus de consommateurs font désormais appel à la technologie afin de choisir une “meilleure” alimentation. Il faut dire que depuis quelques années, la tendance est aux régimes spécifiques. On en dénombre une multitude : sans gluten, sans lactose, vegan, végétarien ou encore flexitarien. Au delà de ces régimes, les nombreux scandales sanitaires liés à l’alimentation poussent de nombreux consommateurs à chercher une nutrition qui leur convient, saine et personnalisée.

Cela répond au besoin grandissant de savoir précisément ce que l’on mange, d’en connaitre la qualité ou l’impact sur sa santé. Aussi, des applications permettant de connaître la composition des aliments ont émergé, comme par exemple Yuka ou Foodvisor. Elles orientent et encouragent certaines pratiques en fonction des choix souhaités par leurs utilisateurs. 

En allant plus loin, la technologie pourrait-elle permettre de prédire de façon personnalisée ce dont chaque individu à besoin en fonction de ses caractéristiques ? Des programmes de nutrition sur-mesure existent déjà pour les sportifs de haut-niveau par exemple. Aussi, plusieurs start-up souhaitent démocratiser cet usage au grand public. Une pratique qui nécessite de faire entrer la science dans notre alimentation, et notamment de travailler sur des tests ADN ou des analyses de microbiote, à l’image de ce que propose la start up rennaise Nahibu.

👉 Nos articles en lien avec la nutrition personnalisée :

Comment les start up font changer l’industrie alimentaire
OpenFoodFacts, le wikipédia de l’alimentation
C’est qui le Patron ?! s’engage lui aussi sur le marché de la transparence



Tendance N°3 – Les nouvelles protéines

un steak à base de farine d'insecte, tendance de la foodtech

Pour terminer sur les tendances foodtech à suivre en 2019, voici les “nouvelles protéines”Ce mouvement fait suite à deux considérations. La première, c’est que l’élevage intensif n’est plus viable en l’état. Surtout, l’augmentation de la population et l’urbanisation croissante des terres au détriment des pâturages pose un sacré paradoxe : comment produire davantage dans moins d’espace ? D’autant que l’élevage nous interroge sur d’autres sujets : déforestation et bien-être animal par exemple.

Il nous faut alors nous tourner vers d’autres alternatives, comme les légumineuses, les insectes et algues. Elles sont consommées depuis des siècles voire des millénaires un peu partout, mais pas en Occident. Enfin, plus en Occident. Les années qui viennent seront celles du grand retour de ces aliments dans nos assiettes. Il est possible par exemple de produire des steaks à base de farine d’insectes, d’utiliser les insectes pour l’alimentation animale. De leur côté, les algues peuvent servir également de compléments alimentaires.

D’autant que les apports nutritif de ces aliments sont extrêmement intéressants au regard de leur coûts de production. Par ailleurs, ces aliments sont compatibles avec tous les régimes alimentaires et devraient donc pouvoir toucher une large audience dans les prochaines années. 

👉 Nos articles en lien avec les nouvelles protéines :

110 millions d’euros pour Ÿnsect, le spécialiste des nouvelles protéines
Quels sont les avantages des protéines à base d’insectes ?
Algo, des jus de fruits et du chocolat aux algues


Voilà, c’était notre tour d’horizon des tendances foodtech à ne pas manquer en 2019. Et si vous pensez que d’autres alternatives devraient émerger à ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter pour en parler.


Guillaume Joly. @guitjoly

Dans la même rubrique