Construite en Vibranium, Quintero One est la capsule passager de Hyperloop TT
Transports

Hyperloop Transportation Technologies révèle sa capsule de passagers- 2 minutes de lecture

La société américaine HTT a dévoilé mardi 02 octobre une capsule passager taille réelle de son projet d’Hyperloop. Un pas en avant pour cette société bien avancée dans la réalisation de ce projet de train du futur.


Il y a actuellement plusieurs sociétés qui sont engagées dans la course à l’Hyperloop. Parmi les plus avancées sur ce sujet, on retrouve la structure américaine Hyperloop Transportation Technologies. A l’occasion du cinquième anniversaire de la création de l’entreprise, les dirigeants d’Hyperloop TT en ont profité pour dévoiler un modèle taille réelle de la future capsule passager de son projet d’Hyperloop. Une capsule construire en vibranium, un matériau inédit. 

La capsule “Quintero One” est faite de Vibranium

La capsule est appelée “Quintero One”. Elle est longue de 32 mètres, large de 15 mètres et lourde de 5 tonnes. C’est sur le site aérospatial du partenaire d’Hyperloop Airtificial, une nouvelle entreprise née de la fusion de l’expert en matériaux composites Carbures et de la société d’ingénierie Inypsa qui fournit des entreprises comme Airbus et Boeing, qu’elle a été assemblée. 

Mais ce qui rend “Quintero One” unique, c’est son matériau, le Vibranium. Il s’agit d’un composite intelligent double-couche spécialement conçu par HyperloopTT. Et d’après l’un des dirigeants de la firme, “Quintero One” serait ainsi “un nouveau type de vaisseau de transport construit à partir du pourcentage de composite le plus élevé du secteur, rendant peut-être la capsule d’Hyperloop l’un des véhicules de transport les plus sûrs au monde”

Lire aussi : Hyperloop, la nouvelle “French Touch”

capsule hyperloop


L’ambition d’être opérationnel en 2019

Hyperloop Transportation Technologies fait partie des 3 majors de l’Hyperloop qui mènent une course afin de rendre opérationnels leurs prototypes le plus rapidement possible. Avec “Quintero One”, HTT fait ainsi un bon en avant considérable. D’autant que l’entreprise américaine va bientôt pouvoir tester cette capsule sur sa piste d’essai construite en France à Toulouse. 

La société a en effet officialisé en janvier 2017 son arrivée à Toulouse, sur l’ancienne base aérienne de Francazal, devenue une pépinière des transports du futur. Au sein de ce centre de R&D dans lequel HTT a prévu d’investir 40 millions d’euros sur cinq ans, sera trouvera à terme un incubateur de start-up travaillant sur des technologies connexes au projet Hyperloop.

Quintero One sera bientôt acheminée à Toulouse pour des essais. Mais d’après Bibop Gresta, le président et co-fondateur de la société, “en 2019, cette capsule sera complètement optimisée et prête à accueillir des passagers”.


 Guillaume Joly. @guitjoly

Dans la même rubrique