Les économies d’énergie, par le biais notamment de l’efficacité énergétique, est l’un des axes prioritaires de la transition énergétique. C’est évidemment le cas dans un contexte de crise de l’énergie comme nous le vivons actuellement. Mais déjà, bien avant le début de la crise et pour les années à venir, la chasse au gaspillage de l’énergie est un vecteur essentiel pour inscrire l’économie française dans une trajectoire durable à la fois sur le plan environnemental et géopolitique.

Pour le moment, dans un contexte marqué par la guerre en Ukraine et la hausse des prix de l’énergie, le plan de sobriété énergétique dévoilé par le gouvernement le 6 octobre dernier propose un objectif à court-terme : une réduction de 10 % de la consommation d’énergie d’ici 2024.

10%, c’est justement le montant économisé en moyenne par les clients de la startup Qualisteo, l’un des pionniers de l’efficacité énergétique en France, et qui est spécialisé depuis 12 ans dans la mesure de la consommation électrique des grandes entreprises. Créée en 2010 à Nice par Elodie Bondi, la PME fournit et installe des systèmes de comptage pour permettre aux entreprises de comprendre leurs consommations et de faire la chasse aux « fuites » d’électricité. En rendant visible l’invisible, elle aide ainsi ses clients à réduire, en moyenne, entre 10% et 15% leurs consommations.

Qualisteo base sa réussite sur un mix intelligent de hardware et de software. Son outil de mesure de la consommation électrique, baptisé Lynx2, est un système de mesure non-intrusif, qui peut être installé en quelques heures sans nécessiter de coupures de courant. Centrale de mesure 100% made in France produite dans une usine à Sophia-Antipolis, elle mesure la consommation électrique des disjoncteurs dans tous types de bâtiments. Les données recueillies sont ensuite affichées en temps réel sur une plateforme web accessible sur abonnement ou via une API. À partir de là, une équipe de conseillers prend le relais pour aider les entreprises à comprendre et à agir pour réduire leurs factures d’électricité.

Une valeur ajoutée basée sur le conseil

Cette partie conseil est l’une des pierres angulaires de la stratégie de Qualisteo, qui dédie ainsi un Energy Manager à chaque projet pour analyser les données et aider les clients à réduire leurs consommations. « Nous allions technologie et humain car sur le marché de l’efficacité énergétique, l’intervention humaine est nécessaire. C’est grâce au conseil que nous faisons la différence » précisait à La tribune la dirigeante de l’entreprise en 2019.

Cette dimension conseil va également un peu plus loin que la chasse aux « fuites d’énergies ». Grâce à un réseau de partenaires spécialisés dans les CEE, Qualisteo est aussi capable d’identifier les possibilités de financement disponible sur les sites de ses clients, où encore de les accompagner dans la renégociation de leurs contrats d’achat d’électricité, de mise en place de solutions d’effacement ou de projets d’autoconsommation.

C’est principalement dans le secteur de l’industrie, mais aussi auprès des aéroports, stades, tunnels et gares que Qualisteo a développé son expertise. La PME, qui emploie 20 personnes, intervient notamment auprès de grandes entreprises françaises telles que Bouygues, Alstom ou encore Veolia. Elle équipe en ainsi environ 30 clients pour un total de 1500 systèmes installés à travers le monde. Elle devrait réaliser un chiffre d’affaires de 2,5M€ en 2022.

À lire également sur le sujet