FiG, pour Food Index for Good, est une association qui souhaite accompagner les professionnels de la restauration vers des pratiques éco-responsables. “Nous sommes parties du constat que l’alimentation est un levier très fort pour lutter contre le réchauffement climatique” explique Elise Baron, co-fondatrice de la structure “d’autant que nous pouvons tous agir individuellement au niveau de notre fourchette. Et les restaurateurs ont un rôle à jouer pour être des leaders d’opinion sur ce sujet qu’est l’alimentation durable”.

Créée début 2020 par Elise Baron et Eva Genel, l’association FiG se consacre ainsi à deux missions : accompagner tous les restaurants qui le souhaitent vers de meilleures pratiques, et mettre en valeur les professionnels éco-responsables grâce à un badge visible sur des plateformes partenaires.

Un diagnostic basé sur une évaluation factuelle

Sur la base de plusieurs études, l’association a crée un index qui permet d’évaluer les pratiques des restaurants et de les pondérer en fonction de leurs impacts. Un diagnostic qui va regarder par exemple la part de produits végétaux proposés, le respect de la saisonnalité, la part de bio ou de local dans les approvisionnements, la gestion des déchets et des invendus.

Un diagnostic qui n’est pas déclaratif mais effectué sur la base de factures. “À l’inscription, le restaurateur télécharge 1 mois de factures sur notre plateforme, que nous nous chargeons ensuite d’analyser en fonction de notre grille” précise Elise Baron. Un processus qui se veut rigoureux afin d’éviter le plus possible le greenwashing. L’association souhaite également constituer un comité scientifique dans les prochains mois afin de renforcer leurs actions et de pouvoir mieux accompagner les restaurateurs.

“L’idée, c’est aussi d’être dans l’accompagnement des restaurateurs, et de pouvoir leur proposer des supports ou des webinaires pour les aider à améliorer leurs pratiques. C’est d’ailleurs majoritairement ce qui les intéresse dans la démarche. Ils ont envie de savoir où et comment ils se positionnent vis-à-vis des pratiques environnementales, et aussi comment ils peuvent s’améliorer”. ajoute l’entrepreneure.

[data] – tourisme durable : comment l’affichage environnemental des hôtels se déploie en France

Des partenariats avec les plateformes de réservation

Aujourd’hui, 200 restaurants possèdent le badge FiG, notamment à Paris et Lyon, mais aussi dans d’autres grandes villes comme Bordeaux, Marseille, Lille ou Nantes. L’association souhaite atteindre les 500 restaurants d’ici la fin de l’année. Et pour cela, elle base sa stratégie sur des partenariats avec des plateformes de réservation de restaurations.

“Nous avons un premier partenariat avec La Fourchette (TheFork) depuis octobre 2020, ce qui nous permet de mettre en avant ces restaurants sur leur plateforme. On espère conclure d’autres partenariats de ce type dans le courant de l’année” ajoute Elise Baron. Un modèle qui permet notamment à l’association de toucher un public qui n’est pas forcément déjà sensibilisé à ces pratiques.

L’initiative Food Index for Good vient compléter ce qui est proposé depuis 2 ans par le label Ecotable, qui recense également plus d’une centaine de restaurants sur son site.

À lire également