En 2019, Aymeric Grange et Thomas Arnaudo se lancent dans l’aventure entrepreneuriale avec un projet baptisé 900.care. Dans leur ligne de mire : les emballages plastiques à usage unique de la salle de bain. Une idée née à partir du constat de l’absurdité qu’il y a à acheter des emballages à usage unique remplis d’eau et d’uniquement 10-15% de principes actifs alors que des alternatives plus responsables sont largement à notre portée.

Les français.es produisent chaque année plus de 500 kilos de déchets, et les emballages de gel douche représentent plus de 3 kg à eux seuls. L’univers de la salle de bain est un gros pourvoyeur en la matière : 186 millions de flacons de gel douche et 189 millions de tubes de dentifrices sont vendus chaque année en France. Ce qui fait un sacré montant de déchets d’emballages. L’objectif de la startup 900.care, avec ses 4 produits solubles et ses flacons réutilisables, c’est donc de réduire les déchets plastiques de 3 à 5 kg par foyer et par an. 


Une alternative aux produits zéro-déchet solides

Depuis décembre 2020, 900.care commercialise des produits hygiéniques durables. Sur leur site ou dans les magasins Monoprix, il est possible d’acheter ses références : du dentifrice à croquer ou du gel douche en bâtonnets à dissoudre. Des produits pour lesquels des alternatives durables et écoresponsables existent déjà, notamment les shampoings et savons solides. Mais tout le monde ne souhaite pas s’équiper de savons shampoings solides. D’où leur volonté de proposer une alternative avec des produits solubles.

La marque commercialise donc des emballages réutilisables ainsi que les recharges qui peuvent être achetées individuellement ou sous forme d’abonnement. “Nous avons été frappés de constater que le premier ingrédient des gels douche était de l’eau. Nous trouvions absurde de transporter de l’eau, alors que tout le monde en a, dans des emballages destinés à la poubelle. Alors, nous avons eu l’idée de transporter uniquement les principes actifs. Ça nous permet de limiter les transports, et donc l’empreinte carbone du secteur” explique Aymeric Grange, co-fondateur de la startup. 

Actuellement, l’entreprise développe de nouveaux produits et souhaite étendre sa gamme aux shampoings, après-shampoings et bains de bouche. En plus de ce défi, elle doit aussi améliorer encore sur les emballages de ses produits. Composés à 50% de plastique recyclé pour le moment, l’objectif est d’atteindre 100% dans les années à venir.

Gel douche, gel pour les mains, dentifrice et déodorant vendus par 900.care
Gel douche, gel pour les mains, dentifrice et déodorant vendus par 900.care


Les produits écoresponsables toujours trop chers ?

Pour se lancer sur le marché, 900.care a commencé par une campagne de crowdfunding sur la plateforme Ulule en juin 2020 qui a battu les records du secteur hygiène-beauté en France. La startup a ensuite lancé un second crowdfunding sur KissKissBankBank qui a dépassé la première collecte. Un an plus tard, la jeune pousse a levé 10M€ auprès d’investisseurs pour améliorer la R&D sur de nouveaux produits,, progresser sur sa démarche écoresponsable et recruter.

Après seulement deux ans d’existence, l’entreprise compte déjà 25 salariés et s’inscrit dans une tendance de fond sur les produits d’hygiène, aux côtés d’entreprises comme Respire, Jho, CoZie, Lamazuna et les autres. Mais l’entreprise travaille aussi sur une autre problématique que l’environnement, plus sociale et inclusive : le prix de ces produits.

Car les marques “écolos” sont généralement plus chères que les marques standards. Des prix élevés qui entraînent logiquement des freins à l’achat pour les consommateurs, notamment pour les plus précaires. Ayant pour ambition de permettre à tout le monde de consommer ses produits, la marque a déjà divisé ses prix par deux depuis ses débuts, et elle souhaite encore travailler sur cet axe. 

Actuellement, les prix d’un gel douche classique vont de moins d’un euro à 5€ selon la qualité du produit et la marque. Pour 900.care, la bouteille initiale est à 5€ et les recharges coûtent 3,5€ chacune. Cependant, il est possible de s’abonner aux produits (avec un abonnement sans engagement et résiliable à tout moment) qui permet de faire des économies. 

À lire également sur le même sujet