HopHopFood favorise la solidarité alimentaire
Agriculture et Alimentation

HopHop-Food, une plateforme de solidarité alimentaire contre le gaspillage- 4 minutes de lecture

HopHopFood est une application mobile qui vise à renforcer la solidarité alimentaire et lutter contre le gaspillage via le don d’aliments entre particuliers. En plus de réduire le gaspillage, elle porte également une vision sociale en luttant contre la précarité alimentaire.


HopHopFood est une association à but non lucratif qui vise à renforcer la solidarité alimentaire en France. L’association est pilotée par Michel Montagu, Sibylle Azandossessy et Jean-Claude Mizzi. Leur souhait est de lutter contre deux problématiques majeures : la précarité alimentaire et le gaspillage.

Deux problématiques qui sont à la fois différentes et complémentaires. En effet, la nourriture encore consommable qui est jetée chaque jour en France pourrait suffire à nourrir les personnes qui sont en situation de précarité alimentaire. Un paradoxe que veut résoudre cette association. Elle a lancé son application mobile au mois de juillet 2018. Son objectif est de créer des espaces de solidarité entre voisins autour de ces enjeux. À l’instar d’acteurs comme Too Good To Go, Phénix, et d’autres entreprises engagées contre les gaspillages, HopHopFood met le numérique au service du bien commun.

Un étal de fruits et légumes
9 millions de personnes sont en situation de précarité alimentaire en France.


Une application de don alimentaire et des garde-manger solidaires

HopHopFood utilise donc la technologie pour lutter contre la précarité alimentaire et le gaspillage en mettant les citoyens en relation directement. Leur plateforme accessible sur desktop et mobile permet la mise en réseau des particuliers à travers le don alimentaire. Le concept est basé sur du bon sens. Il y a d’une part des citoyens qui ont des aliments à donner. À proximité, il y a de grandes chances que d’autres soient en recherche.

En effet, la France compterait aujourd’hui près de 9 millions de personnes en situation de précarité alimentaire. Cette précarité touche notamment une grande part de la jeunesse. Par exemple, selon la DGCS en Ile-de-France, 28% des étudiants sont en précarité alimentaire. Un autre sondage réalisé par Ipsos pour le Secours Populaire indique que 46 % des jeunes Français (15-25 ans) le sont également. HopHopFood apporte ainsi une solution aux personnes qui sont dans cette situation.

Sur l’application, ceux qui sont en recherche de dons alimentaires sélectionnent un ou plusieurs produits en les mettant dans leur panier. Cela ouvre une discussion privée avec l’utilisateur qui donne afin de décider d’un lieu et d’une date d’échange. Mais l’association ne s’arrête pas là. Son but est de faire en sorte de rendre autonome les habitants d’un même quartier sur ces sujets. Elle souhaite notamment favoriser la création de garde-mangers solidaires. HopHopFood a pu lancer un projet pilote de 16 garde-mangers solidaires dans l’Est de Paris, fin 2018. Situés dans les 11ème, 12ème et 20ème arrondissements, ils sont entre autres financés par les fondations Akuo, Le Goût du Partage, et Bio c’Bon. Ces projets se sont fait directement avec l’engagement de bénévoles qui ont vocation à venir régulièrement prendre soin du garde-manger de leur quartier. Ceux-ci seront hébergés dans des lieux publics. Cinq magasins Bio c’ Bon ont déjà accepté d’en accueillir.

des poireaux et des carottes
Deux tiers des aliments non-périmés jetés par les Français sont des fruits et légumes.


La mise en relation entre consommateurs pour réduire le gaspillage

Renforcer la solidarité alimentaire pour créer du lien social à l’échelle d’un quartier n’est cependant pas la seule vocation de HopHopFood. L’association vise également à lutter contre le gaspillage alimentaire. D’après les chiffres de l’ADEME, un français jette en moyenne 13 kg de produits alimentaires non périmés et non ouverts par an. Ces chiffres gonflent généralement dans les zones urbaines. Ainsi, ce gaspillage est plus de 3 fois supérieur dans Paris.

L’application de HopHopFood permet donc aux particuliers qui ne souhaitent plus jeter de nourriture de pouvoir s’en séparer en faisant une bonne action. Par exemple, si vous devez partir en vacances et qu’il vous reste des fruits chez vous, quelques clics sur HopHopFood et vos fruits seront donnés à un voisin en quête de vitamines. L’exemple n’est pas pris au hasard. Deux tiers des aliments encore consommables jetés à la poubelles par les français sont des fruits et légumes. D’ailleurs, sur HopHopFood, la viande, le poisson, les crustacés et les œufs ne peuvent pas être donnés pour des raisons sanitaires.

Cette première appli de dons alimentaires gratuits entre particuliers est disponible depuis juillet dernier. Elle a rapidement dépassé les 6 000 utilisateurs. HopHopFood est un acteur particulier de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Plutôt que de se placer comme intermédiaire entre des producteurs-distributeurs qui gaspillent et les consommateurs, elle responsabilise directement les particuliers entre eux. Une initiative à la fois sociale et environnementale qui prouve une fois de plus que le bon sens et la technologie sont deux moteurs permettant de favoriser la transition écologique et solidaire.


Guillaume Joly. @guitjoly

Dans la même rubrique