EcoTree est une start-up qui favorise l'achat d'arbres
Conso Responsable

EcoTree, la start-up pour investir dans le reboisement- 4 minutes de lecture

Et si la forêt était un produit d’épargne comme les autres ? Selon la start-up EcoTree, c’est un placement à la fois rentable et écologique.


Saviez-vous que la France possède le 4ème domaine forestier d’Europe ? Avec 17 millions d’hectares, la forêt française occupe en effet 31% du territoire national. Un chiffre qui a presque doublé en 200 ans et qui permet de capter l’équivalent de 15% des émissions de C02 annuelles du pays. 

Un sacré coup de pouce à l’heure où la réduction des émissions carbone est un enjeu d’avenir. 

En effet, un mètre cube de bois stocke environ une tonne de CO2. Par ailleurs, 1 mètre cube de bois utilisé comme matériau évite qu’une tonne de CO2 soit émise par la fabrication d’un autre matériau. 

Et les bénéfices pour l’environnement ne s’arrêtent pas là puisque les forêts jouent un rôle crucial dans la régulation du climat tout en abritant un très grand nombres d’espèces. En France, nos forêts servent ainsi de refuge à près de 200 espèces animales. On y retrouve également environ 72% de la flore du pays. 

Fait souvent ignoré, seulement 25% de la forêt française appartient à l’Etat  et aux collectivités locales. Les 75% restant sont les propriétés privées d’entreprises ou de particuliers. 

Alors pourquoi pas vous ? 


EcoTree rend la forêt accessible à tous

C’est en creux le pari de la start-up EcoTree. Ils sont 5 bretons à avoir lancé ce projet fou du côté de Brest il y a quatre ans. Une idée venue en observant un système de consigne de bouteilles au Danemark et qui leur apporte un leitmotiv : récompenser les actions positives

L’un des fondateurs est forestier. Il regrette que les gens ne s’investissent pas suffisamment dans les forêts au vu de ce qu’elles apportent. Et de ce qu’elles peuvent rapporter.

la forêt peut être un actif rentable, selon la start-up ecotree
EcoTree se donne comme ambition de racheter des forêts endommagées voire de créer de nouvelles forêts.

Car au-delà de l’aspect écologique, le bois est un véritable vivier économique. C’est pourquoi les fortunés ne manquent jamais d’investir dans le bois. Il faut désormais le rendre accessible à tout le monde. Voila leur concept. 

EcoTree se donne donc comme ambition de racheter des forêts endommagées voire de créer de nouvelles forêts. La plantation des arbres est financée par des particuliers qui s’en portent acquéreur. A la découpe, l’intégralité de la valeur leur est reversée.

C’est un investissement à long-terme, mais il est rentable. Environ 2% par an sur une durée qui peut aller jusqu’à 70 ans. 


Un pari écologique qui possède sa part de risque

Dans les faits, le particulier achète un ou plusieurs arbres. Bouleau, Epicea, Chêne, Tilleul, on retrouve de tout dans plusieurs départements, dont la Bretagne, les Pays-de-la-Loire ou la région Parisienne.

EcoTree s’occupe de la plantation et de l’entretien des forêts. Les particuliers peuvent ensuite suivre la localisation, la valorisation et la quantité de CO2 absorbée par leurs arbres. Lorsque le bois est vendu pour être coupé, l’acheteur récupère l’intégralité de la revente. 

Grâce à ce concept, tout le monde peut donc devenir le propriétaire d’un, deux, trois ou cinquante arbres. Aujourd’hui, des milliers de particuliers et des centaines d’entreprises – Nexity, la SNCF ou Aviva – sont déjà propriétaires de presque 50 000 troncs sur les terrains d’EcoTree. 

EcoTree participe à la lutte contre le dérèglement climatique en reboisant la France
Les forêts françaises permettent de capter l’équivalent de 15% des émissions de C02 annuelles du pays. 

Il s’agit bien évidemment d’un investissement à long-terme car la plupart des arbres ne seront découpés qu’au bout de 40 ans seulement. Il est également soumis à des risques, le premier étant les risques météo et ceux liés aux feux de forêts. Cela reste cependant un outil de diversification et de transmission de patrimoine sans frais ou impôts. 

Pour les entreprises, c’est également un investissement qui permet de s’inscrire dans une démarche RSE car le fait de planter des arbres compense le bilan carbone.

Il a par ailleurs la vertu de contribuer au développement et à l’entretien des forêts françaises ainsi qu’à une meilleure qualité de l’air. Et rien que pour cela, l’initiative est belle. 

Lire aussi : Ecosia, une start-up qui lutte contre la déforestation


Dans la même rubrique