Le 20 septembre dernier, l’entreprise américaine Mastercard a annoncé le lancement de son “laboratoire mondial d’innovation durable”. Basée à Stockholm, cette structure aura pour vocation de devenir “un centre international de recherche et de développement pour le produits et solutions numériques écoresponsables”. En outre, ce lab sera aussi chargé d’aider au développement de startups innovantes dans le domaine de la finance verte et apportera un soutien aux clients à impact environnemental de la marque.

“Il est impératif de promouvoir des solutions innovantes avec des applications pratiques pour atteindre les objectifs mondiaux en matière de changement climatique” précise dans un communiqué Kristina Kloberdanz, la Responsable du Développement Durable de la marque. Ne laissant rien au hasard, la firme américaine a choisi d’installer son nouveau projet dans une ville, Stockholm, qui fait figure de pionnière en matière de ville verte et durable. Le site devrait ouvrir au printemps 2022.

Accélérer le développement de solutions innovantes

Derrière cette annonce, Mastercard souhaite se positionner comme un acteur pionnier en matière de consommation responsable. L’idée est notamment de porter une attention toute particulière aux solutions qui permettent de dépenser de manière durable, ainsi que celles qui visent à augmenter la visibilité et la traçabilité dans les chaînes de valeur pour proposer des produits ayant un impact positif. Elle devrait donc accompagner des startups qui proposent des solutions de paiement écoresponsables, des néobanques “green” mais aussi des solutions plus techniques et basées notamment sur la blockchain.

La firme aux cercles orange et rouge s’est appuyée sur les travaux du Stockholm Resilience Centre pour établir les fondements scientifiques de la mission du laboratoire et de ses domaines d’études. Mastercard écrit ainsi une nouvelle page de son histoire avec ses partenaires résidents en Scandinavie, zone à la pointe de l’innovation durable. En effet, elle avait déjà collaboré avec l’entreprise suédoise Docomy pour bâtir son calculateur carbone destiné aux banques.

Pour encourager l’innovation dans le domaine des technologies financières axées sur le climat, la firme américaine a récemment lancé le Climate Fintech cards & Payments challenge, un concours qui doit permettre aux fintech à fort potentiel de se développer en profitant des infrastructures et du réseau Mastercard.


Une organisation et des missions déjà bien définies

Ce projet de Lab dédié au Développement Durable doit se structurer autour de 3 pôles : un centre de R&D, une plateforme “Labs as a Service” pour réunir clients et partenaires dans la création de solutions durables à valeur partagée et le Mastercard Experience Center, un centre voué à proposer des démonstrations de produits et à promouvoir une implication personnelle aux clients.

L’entreprise a annoncé que la première mission du laboratoire consistera à assurer la bonne intégration de son calculateur carbone au sein de son réseau client. Un des objectifs est aussi de travailler sur la solution Mastercard provenance. Cet outil, fondé sur la blockchain, permet une traçabilité en temps réel ce qui favorise la confiance et la responsabilité entre les parties de la chaîne d’approvisionnement. Un moyen pour encourager les membres de la chaîne à prendre des décisions de production durable. 

Le monde de la Finance a un rôle prépondérant à jouer dans la Transition Écologique puisque la réorientation des flux financiers vers les solutions qui permettent de lutter contre le changement climatique et les solutions d’adaptations au climat est le seul moyen d’accélérer réellement le changement. Cette initiative de Mastercard sera donc intéressante à suivre et son impact réel à mesurer.

À lire également