logo de l'association SMILE
Energies

SMILE smart-grids : zoom sur l’énergie de demain en 6 projets- 9 minutes de lecture

Le 25 juin s’est ouvert le showroom SMILE dans le centre ville de Nantes, qui se veut être la vitrine pour les réseaux énergétiques intelligents d’aujourd’hui et de demain. Focus sur 6 projets qui insufflent la dynamique du programme SMILE autour des smart grids.


SMILE est un programme collaboratif déployé sur les Régions Bretagne et Pays de la Loire, et dont le but est d’accompagner et soutenir le déploiement d’une série de grands projets industriels régionaux en lien avec les smart grids.

Inauguré en grande pompe par Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire, accompagnée notamment de Philippe Monloubou, président du Directoire d’Enedis, de Laurent Gérault, Vice-Président de la Commission délégué à l’environnement et la Transition Énergétique de la région Pays de la Loire, et d’André Crocq, Conseiller régional délégué à la transition énergétique de Bretagne, l’espace nantais du showroom SMILE valorise les projets du programme répartis autour de plusieurs îlots thématiques comme l’autoconsommation collective, la mobilité durable ou les zones non interconnectées.

L’ouverture du Showroom nantais fait suite à l’inauguration le mois dernier du showroom de Rennes.


Thématiques abordées et sélection des projets

Le programme SMILE, c’est à date 275 représentants, 68 projets sélectionnés et 170 millions d’euros d’investissements. Dans cet article nous allons faire un focus sur les projets qui composent et sont la raison d’être de ce programme. Les projets choisis s’articulent autour du socle commun de l’énergie et sont classés en 4 grandes thématiques : consommation, efficacité énergétique, mobilité et production renouvelable. Ce sont tous des projets collaboratifs à visée technologique et impliquant plusieurs entreprises partenaires publics et privées. Ils sont censés présager des modèles énergétiques futurs.

Pour être sélectionné, un projet doit correspondre aux valeurs portées par l’association SMILE. Et doit répondre à des principes et des critères précis comme la possibilité de se déployer sur le territoire retenu, être collaboratif, avoir un modèle économique viable et partager les données au sein de l’association. Une fois sélectionnés, les projets sont ensuite accompagnés par des experts puis déployés sur le territoire. 

Les showroom SMILE nantais et rennais
Les showroom SMILE nantais et rennais


Des projets pour penser les modèles énergétiques de demain

Nous avons choisi de nous intéresser de plus près à 6 projets qui représentent bien l’esprit de ce programme pilote en France.


Ouessant et les “Zones non interconnectées et smart islands”

Le projet Ouessant s’inscrit dans la dimension “Zones non interconnectées et smart islands”. L’île d’Ouessant n’est pas raccordée au réseau électrique continental. L’électricité consommée est produite par des centrales thermiques au fioul, et donc fortement carbonée. Par ailleurs les coûts de production et de maintenance de ces centrales insulaires sont très élevés. L’objectif est donc de basculer sur une production d’énergie à 100% renouvelable d’ici 10 ans, tout en garantissant une autonomie énergétique. Et cela en partie grâce à la production d’énergie marine issue de l’hydrolienne de la PME bretonne Sabella qui exploite le courant du Fromveur en mer d’Iroise.

L’enjeu de ce projet initié en 2017 est de valider ce modèle énergétique de microgrids dans les territoires isolés. Pour ensuite pouvoir le commercialiser et le répliquer dans d’autres zones isolées comparables en France et à l’International. Ce projet, qui doit s’achever fin 2020, est porté conjointement par L’Association des Îles du Ponant, Bretagne Développement Innovation, le Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement du Finistère et EDF. Il fait également intervenir pas moins d’une quinzaine de partenaires au total. Un exemple de collaboration réussie.


L’autoconsommation collective avec l’Intermarché de Noirmoutier

L’Intermarché de Noirmoutier a développé un projet d’autoconsommation collective innovant qui associe les différents commerces d’une zone commerciale. L’électricité produite de manière renouvelable grâce au panneaux photovoltaïques placés sur le toit du bâtiment va bénéficier à l’ensemble des commerces de la galerie marchande. Immo Mousquetaire, la filiale Immobilière du Groupe de grande distribution s’est associée au bureau d’études vendéen System Off Grid. 

La réflexion du Groupe était de consommer le moins possible tout en trouvant des réseaux locaux. Ensemble, ils se sont tournés vers l’autoconsommation. Et si l’opération qui est en cours de déploiement fonctionne dans la région, Immo Mousquetaire aura la capacité de déployer ailleurs, sur des sites équivalents en France.

Ce projet porté par SCI du Bois a permis de faire travailler conjointement une enseigne de grande distribution, un bureau d’études, et le gérant du réseau d’électricité en France, Enedis, afin d’effectuer les branchements et la distribution de l’électricité produite. Et Clément Brossard, fondateur de System Off Grid de conclure : “SMILE nous a apporté deux choses essentielles : la mise en relation avec les entreprises et institutionnels, le fait de pouvoir créer un terreau favorable pour développer des projets innovants. Et le programme a permis de renforcer notre crédibilité sur le plan national.”

Mise à l'eau de l'hydrolienne  D10 de Sabella
Mise à l’eau de l’hydrolienne D10 de Sabella


Les bornes intelligentes de Drop’n’Plug

Le projet Drop’n’Plug contribue à la brique Mobilité du programme SMILE. Il vise à démocratiser l’usage des véhicules électriques en proposant une solution complète de recharge intelligente (smart charging) pour véhicules électriques. Les bornes de recharge sont communicantes entre elles et permettent de gérer et de distribuer l’énergie en fonction des contraintes réseaux. Le projet repose sur les parkings à occupation longue, et contrôle de manière intelligente les flux d’énergie pour éviter les pics de consommation. L’idée est d’optimiser les temps de charge en stationnement.

Ce projet est piloté par la start up rennaise DropBird, spécialiste du e-commerce local livré en véhicules électriques. Et fait donc intervenir les parkings de la société EFFIA de Rennes, Nantes et Saint Malo pour la mise en place des premières bornes prototypes. Cette première phase de test sera suivie d’une seconde qui impliquera cette fois le constructeur nippon Honda. Ici aussi, une première étape vers l’international. “SMILE nous a permis de rencontrer les acteurs afin de travailler sur la partie logicielle, d’être en relation avec l’opérateur réseaux et même d’associer le projet à de la production solaire” résume Claude Le Brize, fondateur de DropBird.


West Grid Synergy rend les réseaux de gaz intelligents

Le projet West Grid Synergy est le premier démonstrateur européen de réseaux intelligents pour le gaz. Et ajoute par la même occasion une “brique gazière” au programme SMILE. La finalité du projet est de maximiser la production de gaz renouvelable sur les territoires en facilitant son intégration dans les réseaux gaziers. Ou comment insérer la production de biométhane dans le réseau gaz traditionnel, et optimiser le coût l’intégration des EnR gaz dans les territoires via de nouvelles approches et de nouveaux outils. Mais aussi en rendant le réseau gazier bidirectionnel ce qui permet de mieux le piloter.

Concrètement, le programme se déploie sur trois zones d’expérimentation qui sont interconnectées par le même réseau de transport de gaz. La première se situe sur le pays de Pontivy dans le Morbihan avec au moins quatre projets biométhane sur trois communes. La deuxième et troisième dans les Pays de la Loire avec plus d’une dizaine de projets biométhane principalement répartis en Vendée (Pays de Pouzauges) et dans le Maine-et-Loire (Mauges).

Lancé en 2017 sur ces 3 zones, le projet se déploie en 2019 au travers d’une quinzaine d’autres projets couvrant 40% des besoins en gaz de 37 communes (pour une population totale de 180 000 habitants). De nombreux acteurs ont travaillé main dans la main au succès de cette innovation, comme GRTgaz, GRDF, SOREGIES, Morbihan Energies, le Syndicat Départemental d’Energie et d’Equipement de la Vendée ou les régions Pays de la Loire et Bretagne.

Le réseau de gaz intelligent selon West Grid Synergy
Le réseau de gaz intelligent selon West Grid Synergy


La “zone à énergie partagée” du Bois Cesbron

La zone d’activité du Bois Cesbron à Orvault près de Nantes porte un projet d’autoconsommation photovoltaïque collective. Le projet va intégrer plusieurs bâtiments tertiaires et techniques pour en faire une véritable “zone à énergie partagée” qui réunira à la fois une salle de spectacle, une aire des gens du voyage, des ombrières photovoltaïques, des infrastructures de recharge et des flottes de véhicules électriques. Tout le monde sera en même temps producteur et consommateur. Ce projet, porté par le SYDELA (Syndicat départemental d’énergie de Loire-Atlantique), comptant parmi les membres fondateurs de l’association SMILE, est avant tout axé sur l’aspect réglementaire. Il doit permettre de définir le montage juridique, économique et réglementaire ainsi que les schémas techniques nécessaires à une telle autoconsommation. Et enfin assurer son équilibre financier. 

SMILE a permis de structurer ce projet complexe à fortes dimensions juridique et réglementaire. En cours de déploiement, l’objectif est à terme de répliquer simplement ce modèle sur d’autres sites.


L’éclairage public intelligent avec Smart Lighting

Le projet Smart Lighting est le premier projet entièrement dédié à éclairage public intelligent et homologué par le programme SMILE. Mise en service en septembre 2018 et porté conjointement par Nantes Métropole et Engie, Smart Lighting vise à réduire les émissions de CO2 et limiter les pollutions lumineuse et sonore.  Il s’agit d’un dispositif d’éclairage public intelligent deployé dans le quartier des Machines de l’Île de Nantes. Le projet est même subventionné au niveau Européen par le programme de recherche et d’innovation Horizon 2020.

Le principal objectif est donc de réduire les consommations d’électricité dues à l’éclairage public. Mais ce projet cherche également à gagner sur la maintenance grâce à une facilité d’intervention et une diminution des déplacements nocturnes pour les équipes techniques. Car doté d’un dispositif de télégestion, Smart lighting est capable d’obtenir à distance les informations liées à chaque équipement lumineux du périmètre ou de les piloter depuis le pôle de proximité en charge de l’exploitation de l’éclairage public du quartier. 

Ce dispositif est couplé à l’installation de LEDs et de capteurs de détection de présence pour s’adapter aux déplacements des usagers. Ces nouveaux équipements interagissent également entre eux via un réseau de communication. Le projet fait intervenir 2 partenaires privés : Flashnet, une entreprise roumaine spécialisée dans l’Internet des objets, et Comatelec Schreder fabricant de luminaires LED.

Retrouvez tous les projets sur le site officiel de l’Association SMILE


Mathieu Desprez

Dans la même rubrique