la technologie permet de réinventer la restauration
FoodTech

La technologie au service de la restauration- 5 minutes de lecture

Foodtech stories – part.3/6 : Comment les nouvelles technologies permettent d’optimiser ou de réinventer la restauration ?


La Foodtech c’est quoi ? Après avoir analysé le potentiel et le dynamisme de cette pratique en France, nous nous sommes arrêtés sur la façade la plus connue de cette mouvance : Le retail et le delivery.

Mais la Foodtech, c’est aussi la capacité des nouvelles technologies à venir en aide aux restaurants.

Marketing, réservation, back-office, ressources humaines, nouvelles expériences… Les problématiques du secteur ne manquent pas. Et pour chacune d’entre elles, se cachent de nombreuses solutions proposées par de talentueuses start-up.

D’après une enquête réalisée par DigitalFoodLab, les services pour améliorer la gestion des lieux de restauration, ainsi que les entreprises permettant de nouvelles expériences culinaires sont en forte croissance.

Elles attirent également l’appétit des investisseurs. La Foodservice représenterait ainsi presque un tiers des montants levés par les start-up de la Foodtech en France.

les technologies du numérique permettent de réinventer la restauration.
Les services pour améliorer la gestion des lieux de restauration sont en forte croissance


Comment la technologie aide la restauration ?

De la simple présence en ligne à la gestion du turn-over en passant passant par la traçabilité des produits ou encore la création de nouvelles offres : la foodtech répond aux besoins des restaurateurs. 


Faciliter la présence en ligne et la réservation

La présence en ligne des restaurants a très vite été un enjeu majeur au fur et à mesure que le Web se développait. A la fin des années 90, elle était au coeur de la stratégie de nombreuses start-up qui éditaient notamment des “city guides” pour permettre de trouver de bonnes adresses près de chez soi.

Pour l’anecdote, ce fut d’ailleurs le business model de Zip2, la première entreprise d’Elon Musk. Le service le plus réputé sur ce sujet actuellement est Yelp… fondée par des anciens de Paypal, la seconde start-up de Musk. 

Mais aujourd’hui, la simple présence d’un restaurant parmi un annuaire n’est plus suffisante. Pour répondre aux attentes des consommateurs, il faut aussi être accessible en permanence, bien noté, et visible et sur tous supports. 

Ainsi, les guides se transforment petit à petit en comparateurs et services de réservation.

Parmi les pionniers du secteur, on peut notamment citer GuestOnline, un service permettant aux restaurants de réserver une table 24/24 via leur site Web.

Plus récemment, on note l’essor de BIM, une application qui permet de réserver des restaurants “premium” à la dernière minute. Mais aussi de Zenchef, un des leaders français sur ce service.

Signe que l’innovation ne se repose jamais, on voit même désormais apparaître des chatbot accessibles via Messenger afin de réserver une table facilement autour de soi.


Optimiser la gestion des restaurants

Autre point crucial de n’importe quel secteur : La gestion.

Mais si les entreprises bénéficient depuis longtemps de solutions d’aide à la décision, les restaurateurs ont longtemps été exclus de cette modernité. A juste titre puisque la transition vers le “tout-numérique” n’a été simple pour personne.

Les nouvelles générations de restaurateurs sont cependant plus ouvertes à ces solutions. Et désormais, de nombreuses start-up investissent ce créneau.

Elles apportent leur savoir-faire sur différents critères : La gestion de la caisse et des stocks par exemple. La gestion du recrutement. Ou encore la possibilité de communiquer en temps réel sur traçabilité des produits.

Elle agissent également sur la gestion des retours clients et même sur la prise de commande en salle. 

On retrouve parmi ces entreprises des “pépites” françaises comme Wynd ou Tiller systems. 


Proposer de nouvelles expériences pour réinventer restauration

La foodtech permet aux restaurants et à leurs clients d’être plus facilement en contact. Elle permet également aux restaurants d’optimiser leur gestion.

Mais le caractère innovant que promet la technologie se retrouve également dans la volonté récente de créer de nouvelles expériences pour les consommateurs.

Boosté par les émissions TV culinaires qui mettent à l’honneur le potentiel de chacun où le bonheur de recevoir, plusieurs services nouveaux ont été crées récemment.

Il y a des plateforme comme La Belle Assiette qui mettent en relation des chefs professionnels avec des particuliers. Ici, la promesse est d’obtenir à domicile un repas préparé par un chef. 

Il y a aussi les plateforme qui mettent les particuliers en relation afin de développer connaissances et richesses multi-culturelles. Une sorte de “j’irais manger chez l’habitant” qui séduit énormément.

réduire le gaspillage alimentaire sera une tendance permettant d'améliorer le secteur de la restauration
La gestion des stocks et invendus afin de réduire le gaspillage alimentaire sera la prochaine tendance 


Perspectives économiques et environnementales du secteur

D’un point de vue économique, ces entreprises ont un rôle non négligeable dans le développement actuel de la Foodtech.

En France, elles représentent notamment un tiers des montants levés par les start-up dans ce domaine. Un chiffre qui reste cependant à pondérer. Il est en effet gonflé par quelques grosses opérations comme c’est le cas de Tiller (12 millions) ou de Wynd (30 millions). 


Réduction du gaspillage, traçabilité des produits et consommation locale

D’un point de vue environnemental, ce secteur permet tout de même de belles avancées. Ainsi le développement de la blockchain permet d’assurer plus de transparence sur la composition et la traçabilité des produits.

Il y a également un essor naissant pour la consommation locale. On peut citer par exemple la start-up Mon Banquet qui propose des buffets traiteurs préparés par des artisans locaux.

Cependant, la plus intéressante reste sans aucun doute la gestion des stocks et l’aide à la réduction du gaspillage alimentaire.

C’est le cas par exemple de To good to go qui permet de commander des paniers surprises composés des invendus de restaurants mais aussi de magasins.


FOODTECH STORIES : Anatomie d’une révolution culinaire

 (1/6). La foodtech : future spécialité française ?
 (2/6). Vente et livraison : Le coeur battant de la foodtech
 (3/6). La technologie au service des restaurateurs

Prochain épisode : Comment la science va modifier notre alimentation


Dans la même rubrique