Le Mouves (Mouvement des Entrepreneurs Sociaux) fête aujourd’hui ses 10 ans et en profite pour changer de nom et de dimension. L’organisation qui représentait initialement les entrepreneurs de l’Économie Sociale et Solidaire ouvre son champ d’action pour devenir la première organisation française dédiée à l’économie à impact.

Sous l’impulsion de ses deux co-fondateurs (Eva Sadoun, de Lita.co et Jean Moreau, de Phénix), le Mouves avait déjà fusionné avec le mouvement Tech for Good France il y a quelques mois. En devenant le Mouvement Impact France, il souhaite désormais se positionner comme une alternative au Medef afin de peser dans les décisions publiques et orienter les politiques vers une économie à impact social et environnemental. Bref, vers l’économie de demain.

D’ailleurs, ses universités d’été (les Universités d’Été de l’Économie de Demain) avaient lancé les fondations de ce positionnement, ainsi qu’au lancement de l’Impact Score. Le mouvement avait également effectué un ensemble de propositions pour une relance économique environnementale, sociale et solidaire faisant suite à des travaux avec le collectif Nous Sommes Demain.

« le choc attendu sera d’autant plus fort s’il traite sur un pied d’égalité les impératifs économiques et les enjeux de transition écologique et sociale mis au jour par la crise sanitaire. C’est ce que demandent les citoyens, et c’est ce dont notre économie a besoin pour se projeter dans l’avenir » précisent d’ailleurs Jean Moreau et Eva Sadoun à ce propos.

Eva Sadoun (Lita.co) et Jean Moreau (Phénix), co-présidents du Mouvement Impact France / Photo Etienne Boulanger


Engager 30% des entreprises françaises dans la transition sociale et écologique

En devenant le premier réseau de lobbying et business de l’économie de demain, Impact France s’engage à militer pour un New Deal social et écologique en créant les conditions d’une montée en charge significative du poids économique des entreprises à impact. « Notre ambition est de constituer la plus grosse fédération des acteurs du changement, l’alternative green et sociale du MEDEF, pour continuer une transformation en profondeur de notre économie au service du bien commun » ajoute Eva Sadoun.

L’ambition commune est d’engager 30% des entreprises françaises dans la transition sociale et écologique dans les 3 ans à venir. L’objectif est de porter une voix, de proposer des outils et de travailler sur 4 piliers : le partage des richesses, le partage du pouvoir, l’impact social, l’impact environnemental.

Le collectif regroupe parmi ses membres et administrateurs des entrepreneur.es symboliques de cette nouvelle génération : Julie Chapon, de Yuka ; Amandine Albizzati d’Enercoop ; Thomas Huriez, fondateur de la marque 1083 ou encore Maud Sarda du Label Emmaüs. Mais le mouvement Impact France regroupe aussi des noms plus importants à l’image de la MAIF, Le Bon Coin ou de la marque Le Slip Français. Aujourd’hui, ce sont près de 1 000 entreprises qui font partie de ce mouvement.

Pour découvrir le mouvement et leurs propositions, c’est par ici