HACE produit de l'électricité avec les vagues
Energies

HACE produit de l’énergie propre grâce aux vagues- 4 minutes de lecture

Produire une électricité propre à partir de la houle même légère, c’est le défi que s’est lancé HACE. La start up exploite l’énergie des vagues pour produire par tous les temps une électricité propre grâce à son houlomoteur innovant.


Tirer profit du potentiel infini et illimité de l’énergie des vagues. De nombreuses entreprises y ont pensé et s’y sont essayées, mais peu ont réussi. La grande innovation de HACE (pour “Hydro Air Concept Energy“) est de produire de l’énergie électrique même à partir des petites vagues. C’est d’ailleurs ce qui fait dire à son fondateur, Jean-Luc Stanek, que cette fois-ci est la bonne. Il s’agit d’une innovation de rupture car c’est la première fois qu’une technologie arrive à tirer profit des mouvements de houles de petite et de moyenne amplitudes (spectre de 50 centimètres à 2,5 mètres).

La technologie HACE pour produire de l'énergie grâce aux vagues
La technologie HACE pour produire de l’énergie grâce aux vagues


Récupérer sans intermittence l’énergie de toutes les vagues 

La promesse de la start up donc est assez révolutionnaire : produire une énergie propre, renouvelable et compétitive, par tous les temps, en mer ou en lac. Là où les systèmes standards de houlomoteurs cherchent à profiter des fortes houles, HACE vise les mouvements de petite et moyenne amplitude. Son système houlomoteur breveté permet de segmenter la houle au moyen de multiples colonnes d’eau verticales oscillantes. Le flux et le reflux des vagues compriment l’air qui met en mouvement une turbine qui produit de l’électricité.

Par rapport aux autres houlomoteurs du marché, le projet de HACE est donc le seul à capter toutes les houles. Fonctionnant avec toutes les vagues, le houlomoteur HACE peut par conséquent être installé presque partout. Même sur un lac, les petites vagues étant omniprésentes. En cela, il est le seul à produire de l’électricité de manière quasi non intermittente, ce qui est une vraie nouveauté pour le secteur des EnR, si on le compare à l’éolien ou au photovoltaïque, dépendants respectivement du vent et du soleil.

Le projet HACE apporte une solution innovante dans la production d’énergie décarbonée et renouvelable. Et également une solution compétitive en terme de prix (moins de 5 centimes le kWh) et adaptable à la consommation prévue.


Lire aussi : Déployer les énergies renouvelables pour faire baisser le prix de l’électricité


Un test réussi dans le port de La Rochelle

Après 5 années de R&D, la technologie est actuellement développée au sein du Technopole Bordeaux Montesquieu à Martillac en Gironde. Elle a même été en phase de test grandeur nature dans le Port Atlantique de La Rochelle fin 2018. Et le prototype testé (en forme d’étoile de 20 x 18 mètres et d’une puissance de 50 kW) apporte déjà son lot de retours d’expérience pour la prochaine phase, celle de l’industrialisation. En effet, pour les futurs houlomoteurs un nouveau design pourra par exemple augmenter la résistance, la simplicité de fabrication, et les performances. Les prochains tests auront lieu en conditions extrêmes au SEM-REV de Nantes (site européen d’essais en mer multitechnologie de l’école Centrale Nantes) courant 2020.

Autre avantage, le houlomoteur HACE est simple d’installation. Il ne nécessite aucune fondation définitive. Il est tout simplement maintenu en place par un système d’ancres capables de résister aux conditions cycloniques.

houlomoteur HACE lors du test dans le port de La Rochelle
houlomoteur HACE lors du test dans le port de La Rochelle


De nombreuses applications au delà du marché de l’énergie

Multi récompensée (Prix d’Excellence Européenne 2019, Lauréat 2018 du programme européen Horizon 2020 etc.), la start up a déjà bouclé un premier tour de table de 850k€ l’année dernière. Une deuxième levée est actuellement en cours sur Ayomi.fr afin d’accélérer la production en série du houlomoteur. Sachant que 3/4 de la population mondiale vit près d’une côte, que la technologie se prête parfaitement aux contraintes des îles et lieux isolés, et qu’elle est facilement adaptable, la start up a raison d’être ambitieuse. Et tient peut-être la solution pour fournir à terme une énergie propre à très grande échelle.

Mais les marchés visés par l’entreprise vont au delà du seul marché de l’énergie. En effet, si le but premier est la production d’électricité, HACE a aussi de nombreuses applications concomitantes envisageables. Parmi elles, la protection côtière via un système de digue flottante qui désorganise l’énergie des vagues qui ne déferlent plus. Ou l’association avec des technologies complémentaires comme la désalinisation, qui a besoin d’une production électrique sans discontinue. Ou encore la stabilisation d’éoliennes offshore et la synergie de production électrique vent et vagues. HACE est donc parfaitement en phase avec le coup d’accélérateur voulu par le gouvernement concernant les énergies marines renouvelables.

Enfin, le houlomoteur peut se muer en base flottante pour usages multiples comme le photovoltaïque flottant, l’aquaculture, ou les data centers flottants. Bref, des applications très vastes et un potentiel immense.


Mathieu Desprez

Dans la même rubrique