bus bordeaux
Mobilités

Transway lève 1,9 million d’euros pour développer l’écomobilité- 4 minutes de lecture

Transway est une start up nantaise qui s’engage en faveur de l’écomobilité. L’entreprise vient de lever presque 2 millions d’euros pour accélérer son développement auprès des entreprises


Transway est une jeune entreprise nantaise qui souhaite aider les collectivités locales à réduire leurs émissions de CO2. Pour cela, la start up conçoit des solutions destinées aux réseaux de transports, entreprises et municipalités afin d’améliorer la qualité des services urbains. En ligne de mire, elle vise surtout à rendre les déplacements plus durables.

Pour cela, l’entreprise travaille depuis 2017 sur des solutions incitatives, en récompensant les utilisateurs en fonction de leurs choix de modes de transports. Une solution qui peut rappeler l’initiative de la marque Yoyo dans le domaine du recyclage des emballages plastiques.

Ainsi, Transway, qui vise le million d’euros de chiffre d’affaires en 2019 (contre 650 000€ en 2018) vient de lever 1,9 millions d’euros pour accélérer son développement.

voitures Paris


Une synergie forte avec un spécialiste du BTP

Avec cette levée de fonds, Transway fait entrer la Banque des Territoires à son capital, à hauteur de 1,05 million d’euros. Elle fait également rentrer le groupe bordelais Fayat, spécialiste du BTP, qui apporte de son côté 450 000 euros via son fonds Fayat Acceleration Startups.

Ce géant du BTP (21 000 collaborateurs, présent dans 170 pays, 4,4 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel est un partenaire historique de Transway, dont l’un des premiers services – Ecomobi – a justement été lancé à Bordeaux. “Notre investissement dans TransWay permet de créer un partenariat avec notre filiale Fareco, spécialisée dans les équipements et solutions de la route urbaine et périurbaine” expliquait Jean-Claude Fayat, président du groupe éponyme, à nos confrères de Sud-Ouest.

À ces deux acteurs, s’ajoutent 400 000 euros supplémentaires sous la forme d’obligations convertibles. Cette levée de fonds va permettre à l’entreprise nantaise d’accélérer son développement et de consolider sa position de leader sur ces enjeux d’écomobilité. Elle vise notamment à améliorer la logique de rétribution des utilisateurs. Un enjeu majeur à la réussite du modèle, qui permet notamment aux clients de Transway de bénéficier de data intéressantes sur les flux à l’intérieur de la ville.

vélo cargo


La donnée pour améliorer la mobilité dans les villes durables

Pour les collectivités locales, l’intérêt principal des solutions de Transway, réside dans la qualité et le volumes des données fournies. Alors qu’il existe parfois un cloisonnement au niveau des données entre une ville et sa régie de transports, la question des données a été mise en avant par des acteurs nouveaux, à l’image de Waze par exemple. Elles sont pourtant essentielles aux villes afin d’opérer leur transition vers un modèle durable.

Ainsi grâce aux données fournies par un acteur comme Transway, une ville peut connaître avec davantage de précision le niveau de fréquentation de certains axes, en fonction du type de mobilité. Une manière de pouvoir orienter plus facilement des choix d’urbanisme et la possibilité de faciliter l’intermodalité. Un axe au coeur des préoccupations des villes, mais qu’on retrouve aussi dans le débat public suite à la Loi mobilités.

Pour les usagers, la solution de Transway est aussi ludique et incitative. Il s’agit d’un vecteur pour encourager les utilisateurs à l’utilisation de transports propres. Les usagers cumulent des points pour les récompenser de trajets effectués grâce à des mobilités “propres”, qu’ils peuvent échanger par la suite en cadeaux et remises auprès de commerçants partenaires. Elle propose également un programme dédié à la voiture : les automobilistes sont récompensés s’ils décalent leurs horaires, utilisent des véhicules à temps partagés ou pratiquent le covoiturage.

Au-delà des collectivités locales, la solution de Transway s’adapte également aux sociétés. Avec le même principe de gamification, elle permet de mieux gérer ses problématiques de mobilité durable. Avec plus de 250 000 utilisateurs sur sa plateforme, la start up nantaise va pouvoir consolider sa présence sur le marché français et viser également l’international. Elle possède d’ailleurs déjà une filiale au Québec.


Lire aussi : 10 start up green à découvrir à Nantes


Guillaume Joly. @guitjoly

Dans la même rubrique