montagne de plastique non recyclés
Economie circulaire

14 projets innovants pour la collecte des emballages- 6 minutes de lecture

Brune Poirson, Arnaud Leroy, président de l’ADEME et Jean Hornain, directeur général de Citeo, présentaient le 15 juillet une première vague de 14 projets labélisés « collecte innovante » afin d’améliorer le recyclage des déchets sur le territoire.


Le tri des déchets en France un sujet préoccupant dans le cadre de la transition écologique. Aujourd’hui, moins d’un français sur deux trie régulièrement et correctement ses déchets. C’est encore plus vrai pour les emballages plastiques. Le taux de recyclage des emballages en plastique est d’environ 25% sur le territoire. Un chiffre qui baisse à 15% dans les grandes villes. Et qui est de seulement 5% en Ile-de-France. Pourtant le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, présenté mercredi 10 juillet par Brune Poirson, vise à atteindre un objectif ambitieux de 100% de plastique recyclé en 2025.

Pour cela, la simplification et l’harmonisation des systèmes de tri ou encore la modernisation des centres de tri sont des pistes étudiées. Mais le gouvernement, en lien avec l’ADEME et CITEO, souhaite également accélérer le déploiement de concepts innovants en matière de recyclage.

Ainsi, 14 projets innovants pour améliorer la collecte sont lauréats du premier appel à manifestations d’intérêt lancé l’année dernière sur ces sujets. Ils seront soutenus financièrement et techniquement par Citeo, accompagné de l’ADEME, à hauteur de 200 000 € maximum par projet et jusqu’à 250 000 € pour un projet associant une cause solidaire. L’objectif de ce programme est de déployer des solutions innovantes en particulier dans les zones à faibles performances de collecte (centres urbains denses, habitats collectifs, collectivités touristiques, territoires ultra marins).

centre de tri


Terradonna Cliink : la collecte du verre dans le Pas-de Calais


L’application Cliink permet de localiser les bornes d’apport volontaire du verre. L’utilisateur peut ainsi récupérer des points et les échanger pour profiter d’une offre à proximité ou faire un don à la ligue contre le cancer. Le programme de fidélité a été étendu sur ce projet à d’autres services comme l’accès à la mobilité. Ce projet sera mené au sein de la communauté d’agglomération Lens-Liévin.


« Mon Tri » par Neopterra Uzer


« Mon tri » est une application mobile qui permet de scanner ses emballages recyclables avant de les apporter à une borne équipée du boîtier « Eugène » mis à la disposition de 250 foyers dans des zones à faible performance de tri. En scannant ses produits, le consommateur reçoit des points qu’il peut convertir en don solidaire ou en service offert par sa ville. Un projet mené en Ile de France.


Pellenc : la collecte des bouteilles en plastique et des cannettes


Le projet « SELF » consiste à installer un nouveau type d’automate de grande capacité récupérant des bouteilles plastique et des canettes, sur un parking d’hypermarché. Cette machine est conçue pour occuper environ 2,5 places de stationnement sur un parking d’hypermarché. Ce dispositif innove en acceptant également des bouteilles plastiques sans étiquette ou déformées (et donc sans code-barres lisible). Ce projet sera mené à Pertuis dans le Vaucluse.

plastique non recyclé


Yes we cannette : la collecte des canettes


Acteur de l’économie sociale et solidaire, Yes we canette veut implanter 2 automates de collectes « Cycleen TOMRA » à Mamoudzou (Mayotte) sur des sites protégés. Le geste de tri serait pour partie récompensé par l’accès à une laverie solidaire qui permet de limiter le lavage en rivière et réduire la pollution générée ainsi que des réductions sur l’épicerie solidaire gérée par la même structure.


Fourmize


Fourmize est un projet de création de communauté de trieurs (appelés « les mizes ») récompensés pour leur geste de tri. La solution digitale est couplée avec un point d’apport volontaire humanisé (type mini déchetterie) installé dans un conteneur maritime avec un guichet d’accueil et une zone de stockage. Les points cumulés sont convertibles en bons de réduction commerçants ou en dons solidaires. Ce projet sera mené sur l’île de la Réunion.


Yoyo : 3 projets déployés sur le territoire

Le projet Yoyo vise à collecter des bouteilles PET tout en développant du lien et de la solidarité sur des territoires identifiés. Cela en mettant en relation des trieurs (particuliers bénévoles), des coachs (relais locaux qui réceptionnent les sacs de bouteilles et les mettent à disposition des structures de collecte) et des collecteurs ou collectivités territoriales. 3 projets menés par la start up Yoyo seront déployés dans le cadre de ce programme à Argenteuil, Mayotte et Lyon.

👉 Lire notre article sur le projet Yoyo


3 projets Ecogestik « ILT » – Information sur le Lieu de Tri


L’objectif des projets Ecogestik est d’augmenter de 10% le tri des emballages et des papiers en habitat collectif, grâce à une communication comportementale dans 150 locaux propreté des quartiers prioritaires. Cette communication se déclinera de la manière suivante :

– des panneaux aux codes couleur des flux de déchets pour mieux expliquer les modalités de tri,
– des silhouettes en taille réelle d’individu en situation de tri (levant le couvercle du bac, jetant en vrac) pour inciter à jeter le déchet dans la bonne poubelle,
– des consignes de tri simples et lisibles associées au soutien d’une association.

Ces projets seront expérimentés à Aulnay sous-bois, Les ulis & Longjumeau ainsi qu’à Paris.


Suez RV : un dispositif de collecte des emballages et des papiers de la restauration rapide

Le but de ce projet est d’expérimenter un dispositif de collecte des emballages et des papiers issus de la restauration rapide afin d’améliorer le taux de captage des emballages issus des fast-foods. Le projet comprend une approche nudge pour l’interaction avec les clients, une collecte par un acteur de l’ESS, et la réalisation du mobilier de collecte par un chantier d’insertion. Il sera testé dans le centre-ville de Bordeaux.

Lire aussi : ces start up qui améliorent le tri et le recyclage


TRIAKAZ : une application pour le geste de tri


En Guadeloupe, sera déployé une application mobile appelée « BeeBee world », qui permet à l’utilisateur d’être sensibilisé au geste de tri sous la forme d’un jeu. Le but est de sensibiliser le plus grand nombre, du plus petit au plus grand, aux enjeux environnementaux des déchets et de leur impact sur la disparition des pollinisateurs à l’échelle mondiale.


La Boucle Verte : des conteneurs recyclés pour collecter les canettes


La boucle verte est un projet qui sera mis en place à Bordeaux. Son objectif est d’installer des conteneurs permettant la collecte de canettes dans des lieux à forte affluences, réalisés avec des bidons d’huile usagés et collectés en vélo cargo.

Suite à cette première vague, la sélection des projets se poursuit et deux échéances de dépôt de dossiers sont à venir : le 10 août 2019 (deuxième vague) et le 10 janvier 2020 (troisième vague). Ces prochaines étapes de sélection permettront de toucher plus de territoires. Elles visent également à améliorer la collecte de papiers, de verres et en multi matériaux (papier en mélange avec les emballages), que ce soit ailleurs que chez soi (au bureau, dans les gares, dans la rue…) et en habitat collectif.


Guillaume Joly. @guitjoly

 

Dans la même rubrique